Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à participer à l'animation d'ouverture !!! De plus, une intrigue a également été lancée, ça se passe par là !!! .

 

 these chains on me won’t let me be. (lucia #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité

MessageSujet: these chains on me won’t let me be. (lucia #2)   Jeu 25 Jan - 22:52

" A ce soir. " Lèvres posées sur celles de Lauren, il la laisse s'échapper de leur appartement. La blonde doit aller travailler et au fond, ce n'est pas plus mal. L'amour s'enfuit à grands pas et c'est de plus en plus pesant. Callum a besoin de ces moments de tranquillité où il est seul à réfléchir. A quoi ? Et bien à beaucoup de chose. Mais c'est vrai que ces derniers temps, ces instants lui sont précieux. Jamais il ne lèvera la main sur Lauren bien sur mais elle a tendance à l'énerver plus que de raisons. Ou peut être est-ce lui dont les limites s'effritent. Le temps passe oui, mais les douleurs restent. Et à ce rythme, ça va finir par le bouffer. Aujourd'hui, jour de congé. Il l'a bien mérité. Il arrive à en avoir marre de rester derrière un ordinateur. C'est quand même un comble pour un développeur informatique. Mais c'est aussi pour ça que son PC est éteint ainsi que son ordinateur portable et sa tablette. Oui, aujourd'hui il va faire une pause globale. Ce n'est pas un sentimental Callum, loin de là. Mais de temps en temps, il s'enfonce dans ses retranchements et se laisse aller. La console allumée, il joue un peu. Avec ce boulot il a pris du retard dans ses parties. Mais à cette heure matinale, il y a peu de ses contacts et amis qui sont connectés. C'est bien pour ça qu'au bout d'une heure de jeu en solitaire, il part en quête de nourriture. Ce n'est pas un expert en cuisine, bien loin de là. Il a deux mains gauche pour ça. Mais un bol de céréales avec du lait et le tour est joué. Il rejoint le canapé qui n'a même pas eu le temps de voir disparaître l'empreinte de ses fesses et allume la télévision. Il zappe, tombe sur des séries débiles mais aussi pas mal de programmes pour enfants. Il soupire et reste bloqué sur une chaîne diffusant des dessins animés. Forcément, il ne peut pas s'empêcher de penser au gosse qu'il aurait du avoir. Cet enfant qui aurait pas loin de quatre ans aujourd'hui. Son moral déjà bien bas finit d'atterrir dans les chaussettes. Dans un soupir prononcé, il dépose son bol vide sur la table basse et plonge sa tête entre ses mains. Il ne faut pas qu'il se fasse du mal de la sorte. Mais ça, il ne peut pas s'en empêcher. Comme une pénitence, il se lève à nouveau et part chercher une boîte. La boîte. Celle bien cachée dans son armoire à l'abri des regards de Lauren. Il ne veut pas qu'elle la voit parce qu'il a peur qu'elle le prenne mal. Mais il n'a pas pu se résigner à la jeter même après tout ce temps qui est passé. Il se réinstalle, sort de la box la petite peluche lapin qu'il avait acheté durant son déplacement, ce fameux week end où tout a basculé. Quand il était rentré et qu'elle lui a annoncé que tout était fini et qu'elle avait perdu le bébé, il a eu du mal à encaisser. Et cette peluche est passée de sa valise à cette boîte à souvenir sans vraiment voir la lumière du jour. Alors de temps en temps il la sort et la garde près de lui. Petit animal de fourrure qui reste enfermé avec ces bodys et layettes qui ne seront jamais portés. Perdu dans ses pensées, il sursaute au moment où la porte d'entrée s'ouvre. Il planque la peluche sous un coussin mais le manque et elle tombe au sol. Il a juste le temps de pousser la boîte sous la table basse pour la cacher un peu plus. " Qu'est ce que... Lucia ? " Parce que oui, c'est la sorcière qui a débarqué dans son appartement sans même prendre la peine de frapper avant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: these chains on me won’t let me be. (lucia #2)   Sam 27 Jan - 17:13

Elle n’a pas la science infuse Lucia. Loin de là même et pourtant, elle se plait à croire que c’est le cas. Elle aimerait tellement en tout cas parce que si c’était réel, elle n’aurait pas  à travailler avec Callum et ça, ça serait le plus beau des cadeaux que le monde pourrait lui faire. Un monde qui d’ailleurs semble être contre elle puisque depuis le matin même, elle travail d'arrache pied sur la même chose. Aujourd'hui, pas de bureau, aujourd’hui, elle travaille chez elle et elle se dit que ça n’est peut-être finalement pas une si bonne idée que ça. L’avantage du Ministère de la magie, il y a du monde de partout, il est plus facile pour elle de garder son calme à chaque instant alors ça, c’est impossible. Non elle ne peut pas et c’est ça le problème. Elle est seule, sa coloc (et meilleure amie) est sortie, la laissant seule. Ce que Lucia peut totalement comprendre, elle sait combien elle est insupportable quand elle commence à s’énerver toute seule contre son ordinateur, jugeant que c’est de sa faute à lui si ça ne fonctionne pas alors qu’elle est la seule et unique responsable de ce désastre. Et puis comme si pour une fois l’univers avait décidé d’être de son côté, elle réussi quelque chose. Ce n’est qu’un petit pas mais au moins, cette fois-ci, en entrant le dernier chiffre de cette nouvelle formule, tout ne s’éteint pas. Elle a presque aussitôt le regard qui s’illumine Lucia, elle est fière parce que c’est une grande avancée et c’est elle qui a trouvé pas Callum. a peine ce prénom a-t-il effleuré son esprit qu’elle sait ce qu’elle doit faire. Elle se lève du sol, traverse l’appartement à toute allure et sans se soucier plus longtemps du fait qu’elle porte sur elle un short et nu t-shirt couvert de peinture, elle ouvre la porte de son appartement pour se précipiter chez son voisin. Elle fait vite, le sol du couloir lui gèle ses pied qui sont nus mais c’est un peu le dernier de ses soucis. Elle ne frappe pas, fait preuve d’une impolitesse sans non mais n’en tient pas compte. Elle sait bien que Lauren n’est pas là pour l’avoir entendu partir un peu plus toi. Il est seul, elle se permet de faire comme chez elle dans le simple but de l’agacer un peu plus. « Tu devineras jamais. J’ai enfin réussi à ne pas tout faire sauter. » Elle a un sourire victorieux sur les lèvres, elle est amusée par le regard qu’il a sur le visage. " Qu'est ce que... Lucia ? " Elle rit de plus belle la brunette. Elle est amusée par son regard, par le ton hésitant de sa voix et c’est bien pour ça qu’elle s’avance jusqu’à le rejoindre, se laissant tomber sur le canapé pour finalement ramener ses jambes contre elle. « On dirait que tu as tu as vu un fantôme Callum. Faut croire que tu ne me vois pas encore assez souvent. » Mais Lucia, elle n’est pas dupe, elle voit bien qu’il y a quelque chose de différent sans pour autant être capable de mettre le doigt dessus. Elle se penche quelque peu, les sourcils froncés et sur le sol elle voit la peluche. Ca la fait se poser des questions mais elle garde cet air sur d’elle quand elle plante son regard dans celui de Callum et qu’elle lui sourit.  « Tu as fait tomber quelque chose je crois bien. » Sa fausse innocence éclate dans sa voix mais l’importance n’est pas là. Non Lucia, elle est juste fière de ce petit effet qu’elle a fait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: these chains on me won’t let me be. (lucia #2)   Lun 5 Fév - 1:23

Elle n'a pas à être là. Pas chez lui, pas maintenant. Callum est du genre discret, secret. Son univers est privé, son appartement aussi. Enfin pas aujourd'hui il faut croire vu que sa tornade de voisine y a pénétré. Elle est toujours là où on ne l'attend pas. Elle est toujours là où il n'a pas envie qu'elle soit. Travailler avec elle c'est déjà pénible parce qu'elle n'est pas compatible avec lui. Parfois il se demande si elle l'est pour quelqu'un. Certainement, il est peu probable qu'elle soit seule. Ou peut être que si. Mais il ne s'attarde pas sur ce genre de chose. Il ne veut pas. Ca ne le regarde pas. C'est sa collègue, il est obligé de travailler avec elle voilà tout. Les sentiments, les ressentis, les émotions. Ca n'a pas lieu d'être, c'est superflu. Il a juste à être là, il doit juste tenter de trouver un bug informatique. C'est pour ça qu'il est payé, pas pour faire du copinage. Mais sa collègue, c'est sa voisine. Sa collègue, c'est celle qui connait sa copine depuis des années. C'est déjà assez compliqué ce sac de noeud. Ce n'est pas logique, ce n'est pas bien. Leur relation aurait pu être simple, mais ce n'est pas le cas. Certains jours ça l'amuse, parce que la titiller c'est vraiment drôle. Mais pas aujourd'hui. Pas quand lui ne va pas bien. C'est déjà assez douloureux comme moment sans que la sorcière ne vienne s'en mêler. Elle débarque, surement victorieuse vu le ton employé. Mais il n'en a que faire. Ce qui l'importe c'est de faire disparaître cette boîte sous la table, de cacher cette peluche qui fait remonter en lui des souvenirs qu'il doit oublier. Le passé c'est compliqué et ça fait mal. Il ne devrait pas s'y planquer de cette façon. Mais avoir mal c'est être vivant. Lui, il l'est, vivant. Il n'y a aucun doutes la dessus. Et son sourire de façade n'effacera jamais ce coeur meurtri d'avoir perdu cet être grandissant en Lauren. Il aurait du être là. Il ne l'a pas été. C'est lui le fautif. Cette boîte est peut être là pour lui rappeler de ne pas faire la même erreur. Mais elle le plonge dans un état qui n'a pas à exister. Elle a réussi à ne pas faire sauter qu'elle lui a dit, pourtant il ne l'écoute pas. Il est surpris et elle, elle rigole. Ce qu'il aimerait lui faire ravaler son sourire, bien au fond de sa gorge, là où elle pourrait s'étouffer avec. Ce n'est pas le moment de l'emmerder. " Non je crois que je te vois bien trop souvent au contraire. " Il ne fait pas d'efforts pour le coup. Un fantôme oui. Mais ce n'est pas elle. Elle c'est le boulet accroché à sa cheville et pas le spectre qui rôde autour de lui. Lucia s'approche, voit la peluche parce qu'il le sait, il l'a compris. Il ne dit rien mais se penche à la réflexion de la brune. L'objet dans la main, il le garde près de lui. " Ca arrive d'être maladroit. " Callum ne veut pas qu'elle pose de questions. Parce que les questions amènent des réponses et il ne sait pas s'il a la force de les produire. Il pose le lapin sur la table basse et soupire. Les yeux fermés durant quelques secondes il prend le temps de se reprendre. Puis il les rouvre et regarde son irascible voisine. " Donc, qu'est ce que tu as trouvé. Qu'est ce qui fait ou est si important pour que tu débarques comme ça chez moi ? " De nature curieuse ou bien simplement pour changer de conversations, il a envie de savoir ce qu'il se passe. C'est surement pour le boulot, il n'en a aucun doutes. Elle ne peut pas être là pour autre chose. L'envie de le tuer peut être mais ça, c'est tellement commun entre eux que ça ne demande pas de débouler chez l'autre ainsi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: these chains on me won’t let me be. (lucia #2)   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

these chains on me won’t let me be. (lucia #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jeu Sylvan Library - Brainstorm - Chains of Mephistopheles
» Watashino Nanamewa... Lucia desu!
» (f) LINDSEY MORGAN aka Lucia Martinez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: RP
-