Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 Dear Andie | rp épistolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Dear Andie | rp épistolaire   Mer 17 Jan - 18:33

Narcissa tournait et retournait sa plus belle plume d'oie entre ses doigts fins, cherchant ses mots comme elle l'avait rarement fait. Une vie de mondanités et un talent naturel pour charmer et persuader lui avait appris à toujours avoir la bonne formule, à instinctivement savoir comment aborder quelqu'un. Mais en l'occurrence, il était plus aisé d'envoyer des courriers de quémande à tous les médicomages et apothicaires du pays que d'écrire quelques lignes à sa grande soeur. Evidemment, il fallait prendre en considération le fait que sa dite soeur la prenait pour principale responsable de tous ses malheurs, notamment la mort de son époux et de sa fille. Et qu'elles ne s'étaient pas adressé la parole depuis des décennies. Cela compliquait forcément la tâche.

Elle soupira, se demandant si cela en valait vraiment la peine. Il n'y avait plus personne pour l'empêcher de ressasser la perte d'Andromeda. Plus de Bellatrix pour lui rappeler que c'était Andie qui les avait abandonnées, qui avait choisi son camp. Qui avait préféré un Sang de Bourbe à sa propre chaire, au sang des Black. Qu'elle en avait naturellement payé les conséquences et que Cissy ne devait pas se laisser aller à un sentimentalisme de vieille dame, leur mère devait s'en retourner dans sa tombe. La blonde pouvait imaginer le visage haineux de son aînée, déformé par la rage qui ne l'avait jamais quitté. Narcissa avait pleuré et regretté leur soeur, discrètement, doucement, avant de se convaincre qu'elle l'avait oubliée, effacée de sa mémoire. Bellatrix elle l'avait haïe, de cette haine violente et impitoyable née de l'amour le plus sincère. Jamais elle n'aurait toléré l'écart que s'apprêtait à commettre la benjamine des Black.

Mais quelque chose la poussait à s'attabler à son bureau - celui de Lucius, en vérité, qu'elle avait tenu à transporter jusqu'à sa bicoque londonienne - et à trouver les mots qui pourraient atteindre Andie. Elle n'avait qu'un mince espoir d'être lue, plus maigre encore d'être comprise. Mais la curiosité innocente de son petit-fils, qui s'était interrogé sur le sort des absents dans son arbre généalogique, lui avait fait prendre la plume. Elle n'en avait pas parlé à Draco, ne voulant pas lui faire peser le poids d'une douloureuse et maladroite introspection qui n'était nullement la sienne. Pourquoi grande-tante Andromeda est barrée de ton arbre? Mais, du coup, tu n'aimes plus ta soeur? Mrs Malfoy n'aurait jamais pensé se questionner à nouveau sur le sort d'Andie. Elle n'aurait jamais imaginé douter des choix qu'elle avait fait, il y a tant d'années. C'était trop tard pour y changer quoique ce soit. Et toute faute doit être punie, dans une famille comme la leur. Mais, cela en valait-il la peine? N'allaient-elles pas toutes deux mourir dans un monde que leurs parents n'auraient jamais pu accepté? La lutte de sa famille, de Lucius, de tous les autres, n'avait-elle pas de toute façon était vaine?

Cissy n'avait jamais effleuré ces questions. Le doute et le développement de soi ne faisaient pas partie de son monde. Les gens de son espèce n'avaient jamais eu à se remettre en question. La société avait été faite pour eux, par eux. Jusqu'à maintenant. Evidemment, la vieille sorcière ne pouvait se permettre de pousser sa réflexion aussi loin. Sinon, son univers, toute sa vie risquait de s'écrouler et elle serait obligée de réévaluer tout ce qu'elle savait et croyait. Et ce n'était pas un exercice envisageable. Pas à son âge, pas avec son tempérament. Son cheminement restait superficiel et égocentrique. Elle souhaitait évacuer ses sentiments naissants, avant qu'ils ne deviennent gênants. Narcissa avait d'autres priorités - la santé d'Astoria, l'éducation de Scorpius, le bonheur de Draco, le legs de Lucius, les quelques relations civilisées qui lui restaient - mais elle sentait que cette idée d'écrire à Andie allait la tarauder, si elle ne le faisait pas. Il n'en découlerait sûrement rien. Elle n'en trempa pas moins la plume dans l'encre, rédigeant sa note d'une traite.

Citation :
Chère Andromeda,

Ce hibou est sans doute inattendu et je ne suis pas certaine que tu lises ces lignes. Je ne suis pas certaine de savoir pourquoi je les écris. Je suppose que l'âge me pousse à me remémorer le passé, plus que je ne le voudrais. Et inévitablement, ton souvenir me revient.

Je sais que tu m'en as beaucoup voulu. Que tu m'en veux sans doute toujours. Plus qu'à Bellatrix. Plus qu'à tout le monde, je crois. Et, même si tu dois penser que je n'en ai pas le droit, moi aussi je t'en ai voulu. Tu estimes sans doute que j'ai été lâche, de préférer l'ordre des choses, mon monde connu, à ta rébellion. Je dirais que j'ai été prudente et que c'est toi qui t'es montrée bornée et impulsive. C'est toi qui a choisi. Lui, plutôt que nous.

Je ne devrais sans doute pas te dire ça, tu étais sans doute dans ton bon droit moral. Et, finalement, quand on considère le grand ordre des choses et le monde actuel, tu as choisis le bon côté de l'histoire. J'ai lu cette formule dans un article sur la commémoration de la Bataille de Poudlard. C'est drôle, comme tout le monde semble avoir bien choisi, après coup. Sauf moi, évidemment. J'ai choisi mon sang, j'ai choisi ma famille et ses valeurs. Il paraît que j'avais tort. Je ne le crois pas et tu si tu me lis toujours, tu dois me haïr plus encore.

Je voulais simplement te dire tout ce que je n'ai pas dit. Beaucoup trop tard, je suppose. Je ne t'ai pas trahi Andromeda. J'ai fait ce que je pensais être le mieux pour toi et pour nous toutes. Je pensais que Bellatrix saurait te parler. Je n'ai pas anticiper sa réaction et les proportions inimaginables qu'elle a eue. Je n'ai jamais voulu te faire du mal. C'est véritablement la seule chose que je regrette. J'ai commis la plus grosse et la plus douloureuse erreur de jugement de ma vie.

Je suis lâche et égoïste, m'a-t-on dit et écrit sous diverses formes, aussi te perdre est la seule chose que je regrette de ces années. Je pensais que nous accéderions au prestige et que nous pourrions créer un monde plus pur. La première fois. Je le croyais vraiment, que nous avions toutes les raisons de vouloir maintenir et renforcer l'ordre ancien et naturel du monde sorcier. Après, je voulais sauver notre peau. Et je l'ai fait. Je le referais.  

Je ne te demandes évidemment pas de me répondre. Encore une fois, je ne sais même pas si tu auras la patience et la curiosité de me lire jusqu'au bout. Si oui, je t'en remercie. J'espère que tu sais que je n'ai que faire de l'histoire, mais je voulais simplement que tu saches. Et, j'aimerais aussi que tu ne tiennes pas rigueur du passé à Scorpius, s'il décide un jour d'apprendre à te connaître. Il n'est pas notre produit. Il a ton intelligence et la douceur de sa mère.

Bien à toi,

Narcissa B. Malfoy

Elle ne prit pas la peine de se relire, sachant qu'elle déchirerait tout et ne l'enverrait pas si elle ressassait trop longtemps. La sorcière plia donc le parchemin et y apposa le sceau des Black. Advienne que pourra.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Dear Andie | rp épistolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [RP] Sicaire et Voleuse: échanges intimes
» N°1604 ★ Good morning, dear cousin
» Épistolaire thomiste
» Dear Diary ... [recrutée]
» [RP épistolaire] Demande de compensation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: RP
-