Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à participer à l'animation d'ouverture !!! De plus, une intrigue a également été lancée, ça se passe par là !!! .

 

 So, you blew up the internet?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité

MessageSujet: So, you blew up the internet?   Ven 5 Jan - 0:25

« Alvina, prends ça et trouves le bureau de Lucia Martinez. Nous pensons que vous feriez une bonne équipe et que tu peux lui apporter un éclairage nouveau après un frein dans ses projets. » J'hausse un sourcil, aussi intriguée que méfiante. Si on me demande d'aller squatter le bureau de cette pauvre Lucia - qui a visiblement fait une boulette, sinon on ne lui imposerait pas de la compagnie - est-ce que ça veut dire que mes supérieurs veulent me rendre la pareille? Pas que je ne travaille pas bien en équipe ou que j'ai fait des progrès fulgurants en solo, mais je me suis habituée à mon petit labo. Mais bon, je ne suis jamais contre un peu de compagnie, on s'ennuie vite au niveau neuf.

Je prends donc le dossier que me tends Mathilda, ma supérieure pas méchante, mais toujours légèrement agressive. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle méprise mon travail ou ne le comprend pas vraiment. Sans doute un peu des deux. Je feuillette rapidement les quelques pages de ce qui s'avère être un rapport. Et wow, cette Lucia est un vrai savant fou. Un internet magique. C'est du génie. Bon, clairement, ça a salement tourné à la bouse de dragon. Et ce petit fiasco est récent. Elle ne va sûrement pas apprécié ma venue. Mais la sécurité de l'emploi et la satisfaction de ma curiosité passent avant ses états d'âme.

Je parcours donc les couloirs un bon moment avant de trouver une porte au nom de Lucia Martinez. Je frappe quelques coups sonores et entre presque sans attendre la réponse. « Hey ! Alvina Hornsby, enchantée. » Je tends la main et continue ma présentation, me doutant que mon arrivée n'a pas dû être annoncée. Ils sont comme ça au Ministère, ils aiment bien rendre les choses gênantes pour tout le monde. « Je ne sais pas si on t'as prévenu, c'est ma cheffe qui m'envoie. Je travaille au département des mystères, je fais des recherches sur la magie, pour essayer de mieux la comprendre et la rendre plus accessible. Je ne peux pas t'en dire beaucoup plus, mais tu vois l'idée. » Peut-être même que j'en ai déjà trop dit, mais mon travail a beau être rattaché aux Langues de Plomb, je n'en suis pas officiellement une. Je reste une cracmole après tout. « On m'a demandé de passer te voir, pour parler du petit incident avec la mise en place de ton idée j'imagine. Déjà, permets moi de dire que c'était du génie, dommage que ça ai foiré. » Toujours très subtile. Mais bon, on ne va pas se mentir et puis, la science, c'est des ratés. « Je peux m'asseoir? » Je désigne une chaise du menton, espérant ne pas avoir à sortir le papier officiel de Mathilda qui m'enjoint à assister Miss Martinez lors d'entretiens ponctuels. En gros, papoter quoi. Ca peut être sympa, si la demoiselle est d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: So, you blew up the internet?   Sam 20 Jan - 9:54

Elle ne relève presque pas son regard de son écran. Elle est concentrée, rien ne peut la distraire. C’est ce qu’elle se répète en tout cas pour ne pas détourner son regard de son but premier. Lucia, elle veut réussir à tout prix à réparer les conneries qu’elle a fait. A cause d’elle, plus rien ne fonctionne, fonctionnait en tout cas. Elle sait que le réseau moldu a été remis mais pour combien de temps ? Qui dit que, si elle fait de nouveau test, tout ne va pas de nouveau sauter ? Elle aimerait se dire que non, qu’elle ne doit pas voir le mal dans absolument tout ce qu’elle fait et que quoiqu’elle dise, elle est douée dans son domaine. Un long soupir traverse ses lèvres avant qu’elle ne vienne appuyer son dos contre le dossier de sa chaise. Sa main passe sur son visage, ses yeux recommencent à lire les dizaines de ligne de code qui s’affiche devant elle. Chaque jour, elle a l’impression de faire la même chose. Elle ne change que quelques données avant de constater que non, ça ne peut pas fonctionner. Elle a l’impression de tourner en rond, de revenir à chaque fois au point de départ sans avoir avancer et elle n’en peut plus, ça l’agace au plus au point de ne pas réussir à avancer sur quelque chose qui est pourtant censé être son métier. Elle est sur le point de reprendre son travail, de se remettre dedans pour quelques heures encore avant de rentrer chez elle mais elle n’en a pas le temps. On frappe à la porter et elle n’a pas le temps d’autoriser la personne à entrer que la porte s’ouvre à la volée. Sur son visage, un air interrogateur. Elle ne comprend pas, ne connaît pas cette personne qui vient de faire irruption dans son bureau sans attendre une quelconque autorisation au préalable. « Hey ! Alvina Hornsby, enchantée. » Elle a un nom, c’est déjà un bon point de départ mais ça n’avance pas vraiment Lucia sur qui est cette personne qui vient la déranger alors qu’elle essaye de se concentrer sur son travail. Elle lui serre malgré tout la main, elle reste polie tout de même. « Je ne sais pas si on t'as prévenu, c'est ma cheffe qui m'envoie. Je travaille au département des mystères, je fais des recherches sur la magie, pour essayer de mieux la comprendre et la rendre plus accessible. Je ne peux pas t'en dire beaucoup plus, mais tu vois l'idée. » Elle vient frotter ses tempes de ses index quand elle entend les mots débités par la jeune femme. Non effectivement elle n’a pas été prévenu et elle n’apprécie pas vraiment ça. Elle ne sait pas ce qu’elle fait la mais la jeune génie de l’informatique a comme l’impression que ça ne va pas lui plaire. Pas du tout même. « Mais encore ? » Parce que même si elle n’a pas le droite de lui en dire plus quant au métier qu’elle exerce, Lucia attend tout de même des réponses concernant sa présence ici. Que lui veut-elle cette femme qui semble bien trop gentille en apparence. « On m'a demandé de passer te voir, pour parler du petit incident avec la mise en place de ton idée j'imagine. Déjà, permets moi de dire que c'était du génie, dommage que ça ai foiré. » On en vient enfin au pourquoi du comment. Elle sent son esprit bouillir Lucia. Oui elle a échoué, ça a foiré mais ce n’est pas de sa faute. Enfin pas totalement elle en reste convaincu. Finalement elle se lève de sa chaise pour commencer à faire les cent pas dans le but de rassembler ses idées qui sont pour le moment bien trop embrouillée. « Je peux m'asseoir ? » Elle adresse un vague signe de main à la jeune pour lui faire savoir que oui, elle peut s’asseoir. Elle n’aime pas ça Lucia, elle a peur de ce que ça veut dire qu’on lui envoi cette femme pour surveiller son travail. Parce que c’est comme ça qu’elle le voit, comme du baby-sitting parce qu’on la pense incapable. « Ils pensent que je suis si peu douée qu’on a besoin de me surveiller comme si j’étais une gamine ? » Elle se parle plutôt à elle-même même si elle apprécierait obtenir une réponse de cette jeune inconnue. Elle, elle n’y est pour rien à tout ça, elle fait ce qu’on lui demande et elle en a conscience la Martinez. Elle sait mais ce n’est pas pour ça qu’elle apprécie. « Vous voulez boire quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: So, you blew up the internet?   Dim 28 Jan - 13:40

En toute logique, Miss Martinez n'est pas ravie de ma présence et peste un peu. C'et normal, je ferais la même chose si on m'envoyait une parfaite inconnue pour fliquer ce que je fais. Ce n'est certes pas mon intention, mais ça y ressemble drôlement, je le concède. Puis, c'est toujours un peu frustrant de rater une expérimentation, mais quand c'est à une échelle pareille, ça peut même devenir un peu humiliant. Et je suppose que ma présence non voulue en rajoute une couche. C'est franchement limite de ses supérieurs de ne pas l'avoir prévenu d'ailleurs. Et de me laisser le sale boulot.

Ceci dit, elle m'invite à m'installer et même si elle se demande ce qu'elle a fait pour me mériter, m'offre un rafraîchissement. Peut-être qu'on arrivera à quelque chose de productif. Ou du moins, pas désagréable. Je tente un sourire et réponds avec autant de politesse que possible. « Je veux bien un jus de citrouille si tu as. » J'observe un instant son très cool bureau, me demandant si je dois répondre à sa question précédente, qui n'était peut-être que rhétorique. Mais elle me semble être un bon point de départ pour crever l'abcès, alors je me lance. « Ecoutes, je comprends que ça soit super énervant et que tu dois te sentir baby-sittée, mais en vrai, je suis pas là pour ça. Dans le mémo qu'on m'a donné, on me dit que je dois t'assister là où tu en éprouves le besoin et qu'on doit mettre en commun nos ressources. » Je lui tends la note de service, espérant qu'elle lise la même chose que moi entre les lignes. A savoir qu'il faut qu'on se rencontre deux, trois fois, discute de nos projets, écrive un petit rapport sur la géniale collaboration entre nos deux départements pour que tout reparte comme en 40. « Si je peux me permettre, ta hiérarchie aurait dû te prévenir que je venais, c'est pas cool de leur part. » Mathilda a ses défauts, mais elle est directe, c'est déjà ça.

Je laisse à nouveaux mes yeux vagabondaient sur les écrans et tout l'attirail moldu que Lucia a réussi à se procurer et ne peut résister à lui partager mon sentiment d'envie grandissant. « En tout cas, t'as un sacré bureau, je suis très jalouse que tu puisses taper à l'ordinateur. Dis-toi que je suis sensée trouver comme canaliser les énergies magiques et qu'il m'a déjà fallu six mois pour que tout les équipements de recherche moldus fonctionnent dans mon labo mais j'ai jamais pu faire tourner un PC. En même temps, on m'a jamais donné l'autorisation. Pas d'ordinateurs avant que ton projet aboutisse j'imagine. » Je ne dis pas ça pour enfoncer le couteau dans la plaie, même si ce pourrait être mal interprété. Mon éternel problème dans la vie. J'espère avoir suffisamment briser la glace et n'y tiens plus, posant enfin la question qui me taraude vraiment. « Ca t'ennuierait de me montrer où t'en es? Je suis une vilaine curieuse et voir des écrans au Ministère me rend toute chose. » Quand on vient d'une famille avec un large pourcentage de cracmols, on s'assimile bien chez les moldus. J'ai étudié dans leurs écoles et leurs universités et vivrais plus dans leur monde que celui des sorciers si je ne travaillais pas ici. Les ordinateurs et la technologie sont partie intégrante de mon existence, fière représentante de la génération Y que je suis. Et si je pouvais les emmener jusqu'au Ministère, je devrais une fière chandelle à Lucia Martinez. Alors, autant la dérider aussi vite que possible et se retrousser les manches.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: So, you blew up the internet?   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

So, you blew up the internet?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Monitorin:z - Ton nabaztag te signale lorsque ton site internet ne marche plus !
» Qqn connaît un site Internet qui reprend les events MTG en NRW en Allemagne ?
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» Is it necesary open any port in my Internet router?
» Impossible d'acceder à internet via mon Nabaztag (Connexion Bbox Bouygues)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: RP
-