Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires de Noël !!! Des cadeaux à gagner tous les jours ici !!! .

 

 Il faut sauver Poupoune ! [Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 13/12/2017
Messages : 25
Points : 10
x âge : 23 ans
x métier : Vétérinaire en formation
x statut : Célibataire

MessageSujet: Il faut sauver Poupoune ! [Isaac]   Ven 15 Déc - 13:30


Mardi matin, 7h30, Reese ouvre la grille de la petite clinique vétérinaire. Depuis la veille, il était seul à se lever le matin, son maître de stage avait attrapé une bonne grippe et était cloué au lit. Mais ce n’était pas les vacances pour autant, toutes sortes de petits animaux avait besoin qu’on s’occupe d’eux, et c’était la tâche dont il avait hérité. Après avoir allumé les lumières, Reese partit à l’arrière, là où il savait qu’on l’attendait de patte ferme. Il commença par nettoyer et désinfecter les cages des animaux, puis il changea l’eau et remit des croquettes dans les gamelles. Après seulement il s’occupa de changer les pansements, vérifier les points, administrer les différents traitements en évitant de se tromper, et aussi des caresses pour remonter le moral des troupes. Mine de rien, cela prenait du temps.

Après un dernier petit tour pour s’assurer que tout allait bien, il retourna à l’accueil avec dans les bras Murphy, un pauvre chat qu’on avait opéré d’un kyste au genou arrière qui le gênait, et qui était maintenant bandé jusqu’à la taille. Il s’assit au bureau en le caressant doucement d’une main, et alluma le répondeur. C’était parti pour l’écoute de tous les messages que les clients avaient laissés. Reese nota tout sur un carnet, en essayant de classer un peu les choses pour pouvoir faire un rapport au chef, comme il s’amusait à l’appeler. Il en était à entendre la voix paniquée de madame Powell, dont le chat avait refait une crise d’épilepsie. Quand on tapa à grands coups sur la porte de la clinique. Levant les yeux, Reese vit deux personnes, dont une tenait dans ses bras un chien. Avait-il oublié de mettre le panneau « Fermé » sur la porte ? Il ne lui semblait pas pourtant.

Posant le chat sur le fauteuil après s’être levé, il se dirigea vers la porte d’un pas rapide, pour finalement la déverrouiller.

« Désolé m’sieur, dame, mais on est ferm… »

Il n’eut pas le temps d’en dire plus que le couple le poussa contre le mur en entrant dans la salle d’attente. Les deux nouveaux arrivants avaient un fort accent français et étaient aussi affolés l’un que l’autre, Reese ne comprit que difficilement que « Poupoune », le caniche royal, s’était fait attaqué par un chien errant qui avait aussitôt pris la fuite. Assez décontenancé, le jeune homme essaya de leur faire comprendre le sens du mot « closed », mais ça ne semblait pas concluant. Sans doute parce que ces touristes s’étaient rués vers la première clinique venue et n’en connaissait pas d’autres.

Reese hésita un peu avant de les laisser entrer dans la salle de soins, le fait de ne pas avoir son tuteur avec lui réduisait un peu sa confiance en lui. Mais ça faisait cinq ans qu’il étudiait, il pouvait bien soigner une simple morsure, ce n’était pas grand-chose au final. Il demanda donc au couple de poser le pauvre Poupoune sur la table, alluma la grosse lumière qui la surplombait, se lava les mains et vint voir ça de plus près. Il comprit d’un regard qu’il n’avait pas à faire à une blessure normale, et pensa d’abord à la rage, parce que le chien semblait à moitié inanimé et bavait beaucoup. Puis il observa la blessure plus en détail et ses craintes montèrent d’un cran. Vu la taille de la marque de mâchoire, le « chien » qui avait fait ça devait être immense, et surtout, les coupures profondes et nettes laissaient échapper un liquide étrange qui sentait fort et mauvais. Il n’avait encore jamais vu ça, mais comprit vite que la créature qui avait fait ça n’était pas naturelle.

Bon, première chose à faire, éloigner le couple en leur faisant croire qu’il maîtrisait la situation, même si c’était très loin d’être le cas. Il fallut insister un peu, mais à force de répéter de toutes les manière possible que tout allait bien se passer, et qu’il les rappellerait dans la journée pour leur donner des nouvelles, les touristes acceptèrent de laisser Poupoune là et d’aller voir ailleurs. Bien, deuxième chose, téléphone, ou pas, le chat, il l’avait complètement oublié. Il sortit Murphy du fauteuil et alla le remettre dans sa cage. Puis retourna prendre le téléphone, avant de s’interrompre, son premier réflexe aurait été d’appeler son patron, mais il serait sûrement venu à toute vitesse malgré sa maladie. Et puis, Reese n’avait pas tellement envie de lui montrer qu’il ne pouvait pas gérer une morsure, même une morsure magique.

Quel dommage, s’il avait été chez lui, il aurait certainement ressorti ses vieux grimoires pour tenter de trouver quelle bête était responsable de ça. Ça ne devait pas être si sorcier (ahah jeu de mot /PAN/), il avait même quelques hypothèses en tête, mais il lui fallait des certitudes, il ne pouvait pas traiter ce chien au hasard, au risque d’aggraver son état. Il lui fallait quelqu’un qui s’y connaisse vraiment en animaux, un spécialiste pas trop difficile à joindre pour lui…



Eurêka ! Pourquoi n’y avait-il pas pensé tout de suite ? Isaac, évidemment, son meilleur ami, mais surtout un grand magizoologue, en tout cas de son point de vue. Reese avait longtemps hésité entre étudier les animaux normaux ou magique, et encore aujourd’hui la magizoologie le faisait rêver. Il aimerait tellement voir des dragons ou des thunderbird, ou même des choses plus petites et moins dangereuses. Enfin bon, pour l’instant il devait trouver ce qui avait mordu Poupoune, c’était moins glorieux mais une vie au moins en dépendait. Il attrapa donc le combiné et reparti dans la salle de soins pour voir si d’autres détails utiles lui sautaient aux yeux.

« Allô, Isaac, ça va ? Je te dérange ? Je suis au boulot là et on m’a apporté un chien qui s’est fait attaqué par… Je sais pas justement, mais c’est assez moche et ça a pas l’air très naturel. Je me demande s’il n’y a pas un genre de venin dans la plaie. Enfin bref, tu sais pas si une créature dangereuse a été lâchée en ville ? Quelque chose qui ressemblerait à un chien… »

Reese se passa une main dans les cheveux, il savait qu’Isaac travaillait au département de contrôle et de régulation des créatures magiques, mais il ne connaissait pas tout de sa fonction. S’il n’était pas au courant, il allait devoir lui envoyer des photos de la blessure, parce qu’il ne voyait pas trop comment décrire ce qu’il avait sous les yeux, mais communiquer avec le monde magique était toujours assez compliqué, et il ne savait pas trop comment il allait faire ça. En tout cas, pour lui, c’était une évidence, un sorcier avait dû laisser s’échapper un de ses animaux farfelus, et c’était les moldus qui allaient en faire les frais. Ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu’une telle chose arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 10/12/2017
Messages : 95
Points : 391
x âge : 19 ans
x métier : Magizoologue
x statut : Sorcier

MessageSujet: Re: Il faut sauver Poupoune ! [Isaac]   Sam 16 Déc - 20:57


Il faut sauver Poupoune !
ft. Reese P.

Mardi matin, 7h30, un sorcier apparut dans les flammes bleues des cheminées du ministère de la magie. Isaac avançait d’un pas nonchalant vers les ascenseurs. Comme tous les matins à cette heure, il y avait foule. C’était comme une fourmilière en pleine ébullition. Il fallait toujours attendre bien quinze minutes avant de pouvoir rentrer dans une de ces boîtes métallique. Et il attendait. La vie n’était pas aussi fun qu’il se l’était imaginé. À sa sortie de poudlard, Isaac avait dans les mains la réponse de son École supérieure pour devenir Dragonologiste Il étudiait les créatures magiques avec une spécialisation dans les dragons et il était doué. Tellement doué. Devoir renoncer à partir en Suède dans la réserve des Suédois à museau court lui avait déchiré le cœur. Surtout pour faire ça ! Ça quoi ! Attendre comme un idiot de pouvoir se rendre dans un espace clos et froid, regarder des animaux en cage et ne revoir la lumière du jour qu’en fin de journée. Isaac essaya de se trouver une petite place entre une vieille dame à l’odeur abjecte et un homme un peu gras qui mangeait un muffin. Adieu soleil. L’ascenseur descendit.

Bien que les bureaux du département se trouvaient au niveau 4, Isaac lui, avait son petit espace dans les sous-sols, là où on pouvait entreposer tous les trucs gênant et où les cris et les odeurs des créatures magiques ne dérangeaient que lui. Le département ne mettant pas autant d’argent dans la branche pour laquelle il travaillait, il était seul à son poste ; seul à se taper le sale boulot. Au-dessus de lui ils étaient trois ; le trio de choc ! Isaac travaillait pour eux, c’était clairement le mot ; pour. Ils partaient sur le terrain, assuraient des missions de sauvetage ou de surveillance et toutes les créatures qu’ils ramenaient, Isaac s’en occupait. Il les soignaient, les nourrissaient, nettoyait les cages…certes son boulot n’était pas si mal c’est juste que lui, il n’aimait pas rester à l’intérieur. Il avait envie d’aller le sauver et après oui, s’en occuper, créer un lien avec eux. Ici c’était plus une sorted’industrie qu’autre chose. Du travail à la chaine qui lui donnait la sensation de faire un métier qu’il n’avait jamais aimé.

saac s’approcha de sa petite table sur laquelle une pile de dossiers était posée. C’était avant tout des comptes rendusqu’il avait écrits sur les créatures capturées la veille. Il avait dû soigner quelques blessures. Il aimait cette partie de son métier ; le soin. S’occuper des créatures malades, comprendre ce qui les a attaqué et appliquer le bon soin. La vraie différence entre les créatures magiques et non magiques c’était vraiment les effets. Deux morsures ne pouvaient pas se traiter de la même manière suivant la créature ; certaines nécessitaient un baume, d’autres une potion, certaines plaies devait se recoudre immédiatement, d’autres attendre que le pus s’écoule. C’était vraiment fascinant et ça demandait un véritable savoir. En vérité dans son « laboratoire », Isaac ne vivait jamais rien de palpitant et c’était ce qui lui manquait. Une énigme, de l’adrénaline et un peu de danger. Apprendre auprès des dragons resterait à jamais son objectif.

Son portable se mit à vibrer. Étrange. Très peu de personnes avaient son numéro de portable et parmi elles, très peu étaient déjà réveillés. Il sortit le smartphone de sa poche et regarda le nom afficher : Reese. « Hey, salut Reese. Tout va bien ? » Reese et Isaac s’étaient rencontrés à poudlard. Il était un peu plus vieux qu’Isaac mais avait tout deux étés envoyés à Poufsouffle. C'est leur passion pour les animaux qui les avaient rapprochés. Reese était un enfant de moldu et le monde magique avait toujours été un peu compliqué pour lui. Pour quelqu’un comme Isaac qui avait un parent moldu et un sorcier, il pouvait le comprendre même si le monde magique avait toujours fait partie de sa vie. C‘était sans doute la raison pour laquelle Reese s’était lancé dans une carrière de vétérinaire tandis qu’Isaac était parti à la conquête du monde des créatures magique. « Allô, Isaac, ça va ? Je te dérange ? Je suis au boulot là et on m’a apporté un chien qui s’est fait attaquer par… Je ne sais pas justement, mais c’est assez moche et ça n’a pas l’air très naturel. Je me demande s’il n’y a pas un genre de venin dans la plaie. Enfin bref, tu ne sais pas si une créature dangereuse a été lâchée en ville ? Quelque chose qui ressemblerait à un chien… »

Isaac écoutait calmement son ami raconter son histoire. Un chien bizarre ?... « Calme toi, je suis sûr que ce n’est pas grand-chose. Écoute… » Isaac regarda autour de lui. Il était seul et les autres ne devraient pas arriver avant 10 h. « J’arrive. » Isaac s’était déjà rendu une fois dans le cabinet de Reese lorsqu’il était revenu à Londres. Il n’eut donc aucun mal à se transplaner directement dans le bureau de son ami, à ses côtés. Il attendit quelques secondes qu’il se remette de ses émotions ; c'était toujours bizarre de voir apparaître quelqu’un à côté de soi. Issac coupa la conversation téléphonique. « On n’en a plus besoin maintenant. » Dit-il en souriant. « Ça va Reese ? Montre moi ton chien blessé. »

Isaac suivit son ami jusqu’à la salle d’opération de la clinique. La pauvre bête était très faible, elle ne se débattait même pas sur la table. Isaac eut un pincement au cœur. Ça lui faisait toujours mal de voir des animaux souffrir. Il s’approcha du chien et le caressa doucement pour le mettre en confiance avant de se pencher un peu plus sur la blessure. Regardant autour de lui, il repéra les gants blancs jetables pour l’hygiène. Isaac s’en saisit d’une paire et commença l’inspection de la blessure. Une odeur aigre s’en dégageait et une couleur violacée prouvait une infection putride. Ce n’était ni beau à voir et encore moins à sentir. Isaac retira les gants et les mis immédiatement à la poubelle. « Je sais ce qui l’a mordue, c’est un croup. Ce n’est pas très grave dans le sens ou il va falloir que ton chien prenne des potions et soit bandé mais…le problème c’est que…comment t’expliquer ? » La situation était très complexe pour plusieurs raisons, la première c’était qu’il avait un gros problème sur les bras avec cette histoire de croup agressif et l’autre, c'était qu’il allait avoir du mal à expliquer comment il avait su qu’un d’eux avait attaqué un chien. « Ces créatures n’existent pas à l’état sauvage ici. Mais certains sorciers peuvent en avoir comme animal de compagnie après avoir passé des tests, pour vérifier qu’ils seront capables de maitriser la créature pour qu’elle n’attaque pas de moldu. » Isaac lui laissait le temps de bien comprendre la situation. « Le truc tu vois, c’est que nous savons qui en possède et ces sorciers-là ne sont pas des débutants. Si ton chien s’est fait attaquer, c'est que le croup était soit issu d’un élevage illégal, soit une reproduction s’est faite dans la région sans avoir été recensé. Quoi qu’il en soit, il va falloir le retrouver et le neutraliser avant qu’il n’attaque d’autres animaux. Et pour ça, j’aurais besoin de toi. »




EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Il faut sauver Poupoune ! [Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: suburbs :: greenwich
-