Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 Please, Don't be my New years kiss (Isaac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   Lun 11 Déc - 11:53

Les fêtes de fin d'année, c'est le moment où la famille se réunit ou alors on fait la fête avec ses amis. Lindsay avait bien entendu passé son Noël avec sa famille nombreuse, bien qu'elle ne soit toujours pas réconciliée avec son frère Christopher. Un an qu'elle avait eu cette dispute avec lui et qu'elle avait tout simplement arrêté de lui parler. Sa vie n'avait pas été de tout repos pendant cette année qui s'était écoulé. Elle avait même subi une transformation bien étrange le lendemain d'Halloween. Mais aujourd'hui le trente et un décembre 2017, c'était bien elle qui se rendait à une fête avec ses amis pour une soirée du nouvel an. L'année dernière, elle avait beaucoup trop abusé, laissant l'alcool couler à flots et avait juré de ne pas recommencer. Mais, Lindsay n'est pas le genre à tenir ses bonnes résolutions et avait pendant l'année failli plusieurs fois à sa bonne résolution. C'était d'ailleurs pendant une soirée d'excès comme ça qu'elle avait rencontré Ezra. Bien qu'elle soit heureuse d'avoir fait sa connaissance, elle aurait préférée le rencontrer lors d'une autre soirée, moins étrange. Cette bande de sourciers avait toujours le don de donner la chair de poule à la demoiselle à chaque fois qu'elle repensait à ce moment. Lindsay s'était toujours convaincu qu'elle avait trop bu, qu'elle avait rêvé ce moment, mais parfois, un petit doute s'installait dans son esprit, convaincu qu'ils étaient différents, différents d'elle et Ezra. Mais la blonde n'avait jamais mis vraiment de mot sur cette différence.

Le froid de la soirée, glace le sang de la blonde quand elle franchit la porte de son hall d'appartement, se retrouvant sur le trottoir. Elle remonte son écharpe sur son nez et ajuste son bonnet pour affronter le froid de Londres. Heureusement, pour elle, le ciel avait l'air clément et ne menaçait pas d'une averse. Elle avait passé assez de temps pour dompter les boucles folles de ses cheveux et n'avait pas spécialement envie d'arriver à la fête avec une coiffure ruinée par la pluie. Lindsay rencontrerait peut-être l'homme ou la femme de sa vie. Cette idée, la fit sourire, elle n'était pas vraiment du genre à être en couple, même si elle l'avait été dans sa vie, pendant plusieurs mois, de façon sérieuse. Lindsay n'avait tout simplement plus envie de s'encombrer d'une personne dans sa vie. La blonde décide alors d'héler un taxi, mais renonce bien vite quand elle observe qu'ils sont tous occupés. Elle pouvait très bien prendre le métro et marcher ensuite pour rejoindre le bar, ce n'était pas si loin, même avec des talons de huit centimètres, c'était possible.

Alors qu'elle arrive, près du bar ou se déroule la fête, la blonde tourne la tête derrière elle en entendant des pas derrière elle. C'était sans doute un des nombreux invités mais son regard fut bien déçu d'apercevoir le visage d'Isaac. La blonde tourne instantanément la tête, tout en continuant d'avancer, comme si, elle ne l'avait pas vu, espérant au fond d'elle qu'il n'aille pas dans la même direction. Une autre fête, c'était tout à fait possible non ? Dire qu'elle, s'était fait remarquer à cette soirée où elle l'avait rencontré était un euphémisme. Ce gars, cache des choses, Lindsay est curieuse et en ce moment elle a l'impression que tout le monde lui cache des choses. Paranoïaque ? Certainement. Lindsay tourne une nouvelle fois sa tête en direction du jeune-homme et lève les yeux au ciel en comprenant qu'il la suit vraiment, parce qu'évidemment, il allait à la même soirée qu'elle. Merde. « Tu pourrais, arrêter de me suivre ? C'est assez dérangeant. » Ce n'est pas son comportement habituel de refouler un beau mec, mais elle n'avait pas vraiment envie que ses amis se fassent encore de fausses idées et qu'ils pensent qu'ils sont véritablement en couple.


Dernière édition par Lindsay Grayson le Lun 11 Déc - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   Lun 11 Déc - 21:14


Please do not my new years kiss
ft. Lindsay G.

Noël avait été génial. C’était la première année qu’ils passaient à Londres et Paige Kettleburn avait fait un repas de roi pour elle et ses enfants. Isaac aimait ses moments en famille, surtout qu’ils en avaient besoin ; Riley étant souvent en voyage et sa mère avec elle, il était content qu’ils soient tous réunis, comme avant. Le seul truc un peu bof était le pull Sapin de noël clignotant que sa petite sœur lui avait offert parce qu’il était trop mignon. Pensait-elle vraiment qu’il porterait ça ou l’avait-elle acheté à la dernière minute sans savoir quoi lui prendre. Ouais, c’était plutôt ça. Et tout comme Noël était une fête de famille, le nouvel an se fêtait entre amis.

Isaac avait été invité à quelques soirées mais il n’avait pas pu refuser l’invitation d'Évan qui avait insisté tellement, que céder était similaire à survivre. Ce cracmol avait le don de faire péter un plomb qui osait aller dans un sens contraire aux siens. Et il faut dire, qu’il savait faire la fête. Un peu trop même. Isaac ne pouvait pas imaginer qu’il n’avait vraiment aucun don de magie. Même lui avec tous les pouvoirs de l’univers n’aurait jamais réussi à faire un dixième de ce qu’il sortait à chaque fois. Le seul bémol qui ne l’avait pas fait dire oui immédiatement c’était à cause de la dernière fois ; Évan lui avait dit qu’il avait trouvé un boursoufflet dans sa cave et qu’il n’arrivait pas à l’attraper, or, sachant qu’il était spécialiste des créatures magiques il l’avait évidemment invité à passer le prendre. Ça avait été facile, un jeu d’enfant, c‘était juste la soirée complètement improvisée qui s’était créée avant même qu’il ne puisse partir qui avait été problématique. Une moldue, Lindsay, avait entr'aperçu la créature dans sa poche et s’était mise à poser des questions. Qu’aurait-il du faire ? Il avait paniqué, inventé des excuses bidon et elle s’était énervé. Au final, elle s’était presque jeté sur lui pour lui arracher la créature de la poche, qui s’était, merci beaucoup, enfuis et ils avaient été surpris dans une position trop embarrassante pour ne pas être louche et évidemment, les rumeurs et les plaisanteries de mauvais goût avaient été de bon train. Maintenant Évan le taquinait avec sa « liaison avec la blonde ». Et si c’était pour qu’on lui prenne une fois de plus la tête avec ça… mais il avait cédé. C’est bon, ils étaient forcément passés à autre chose.

Ce soir c’était carrément un bar qui avait été privatisé par le fêtard. Combien avait-il d’amis pour se permettre une tel folie ? Et sérieusement, comment gagnait-il sa vie ? Isaac n’en avait pas la moindre idée. Les rues étaient froides mais les taxis défilaient de part et d’autres de la capitale pour ramener toutes les personnes en costumes trois-pièces à leur lieu de rendez-vous. Isaac, lui, préférait marcher. Il n’avait ni les moyens, ni l’envie de se payer un taxi, surtout que ce soir, les tarifs allaient exploser les plafonds. Il marchait donc à pas rapide quand soudain, il réalisa que c’était elle, devant lui. Lindsay. Difficile de la manquer avec sa chevelure blonde, ses escarpins et son regard de haine qu’elle lui lança une fois découvert que c’était lui qui se trouvait à ses talons.

Isaac s’en foutait. De toute manière, si elle avait été là la dernière fois, il y avait pas mal de chance qu’elle soit là à nouveau. Il leur suffirait juste de ne pas rester près l’un de l’autre. « Tu pourrais, arrêter de me suivre ? C'est assez dérangeant. » Il leva les yeux au ciel. La suivre, elle ? Elle se prenait pour bien plus importante qu’elle ne l’était. Il avait même envie d’en rire. « Redescends sur terre princesse, j’ai tellement plus intéressant à faire que de te suivre. » Isaac se plaça juste devant elle, la dominant physiquement avec un plaisir non dissimuler. « Comme boire un verre par exemple. Et rencontrer une jolie fille qui elle, ne serait pas paranoïaque. » Isaac lui accorda un sourire sarcastique et la bouscula légèrement pour entrer dans le bar, accueillis presque immédiatement par le maitre de soirée. « Hey les amoureux, on se fâche déjà ? Oubliez ça, vos règlerez vos conflits sous l’oreiller » Il gratifia Isaac d’un lin d’œil bien lourd qui n’eut pour effet que de le renfrogner davantage. Pour mettre l’ambiance ça c‘est sur il la mettait, mais pour une fois, pas dans le bon sens du terme. « Ne commence pas. » Isaac fonça dans la foule pour s’éloigner de ces deux-là. Il avait décidé de s’amuser et il allait le faire, envers et contre tout.



EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   Lun 18 Déc - 11:14

C'était peut-être sa faute, si leurs amis se faisaient une fausse idée. La blonde n'aurait certainement pas dû, le déshabiller de manière si brutale pour voir absolument ce qu'il se trouvait dans sa poche. Elle l'aurait juré, il y avait un animal suspect dans sa poche. Il ne fallait pas prendre Lindsay pour une conne. Ses excuses et explications étaient de piètre qualités ce qui avait convaincu la Grayson d'aller fouiller elle-même. Elle avait alors seulement créé une situation terriblement gênante. Comme si, Lindsay se jetait sur les gens comme cela en pleine soirée, pour coucher avec eux devant tout le monde. Non, voyons, elle fait tout d'abord monter la température et emmène sa victime dans une salle plus tranquille, ou alors directement chez elle. Ce n'est tout de même pas une femme en manque à ce point. En tout cas, dans sa poche elle n'avait rien trouvée de suspect, le petit animal avait dû filer quand la jeune-femme s'était jeté sur le jeune Isaac comme une folle dingue, disons-le sincèrement. C'était un peu décevant pour la blonde, elle n'avait pas trouvé d'explication à ce qu'elle avait pu apercevoir, elle n'avait jamais vu d'animaux comme celui qu'elle avait pu voir, mais elle était bien déterminée à savoir coûte que coûte, ce qu'était cet étrange petit animal.

Isaac lui répond du tac au tac, jugeant son comportement de princesse. Il double même la Grayson, tout en essayant de dominer Lindsay. Sa petite domination la fit rire, ce n'était pas un gamin qui lui apprendrait la vie, certainement pas. Mais il continue, en disant qu'il trouverait sûrement une jolie fille qui n'est pas elle, paranoïaque. Lindsay n'est pas du genre à se laisser faire. Elle accélère le pas, pour se mettre à sa hauteur et le fusille du regard. Elle l'avait d'ailleurs prouvé en frappant un barman, elle était coutumière de ce genre de ce genre de fait. Soutenant de nombreuses associations pour l'égalité femme/homme, elle trouve que son comportement est limite moyenâgeux, comme ci, il avait quelque chose à prouver. Elle aimerait le remettre à sa place, mais ils se retrouvent bien vite à la porte du bar. Il en profite pour donner un coup d'épaule à Lindsay qui se prend l'encadrement de la porte tout en entrant. « Hé ! » Elle ne peut rien dire, se retrouvant devant des yeux qui les observent. Les remarques fusent déjà, tout simplement parce que monsieur voulait prouver qu'il était un homme. Lindsay ne peut s'empêcher de pousser un soupir. La fête commence mal. « Laisse tomber, sa maman lui a donné que la permission de minuit. » Répond-elle à Èvan assez fort pour que le brun qui s'échappe dans la foule pour échapper aux railleries, puisse entendre. C'était assez petit, mais il fallait bien qu'elle se défende un minimum. Elle rajoute sur le même ton : « Cette conversation n'est pas terminée, Isaac ! » Elle n'est pas certaine qu'il ait entendu sa réplique, mais la blonde est contente d'elle. Enfin sur le moment. Parce qu'au passage, elle se fait bien évidemment chambrer par les personnes assistants à la scène. Elle était certaine que son nouveau surnom sera certainement Cougar Lindsay maintenant. Elle secoue la tête en levant les yeux, affiche son plus beau sourire et file se chercher un verre, avant d'avoir bien sûr confié son manteau et son sac à ce cher Èvan hilare.

« Tu ne vas pas rejoindre ton jules ? » Elle lève les yeux au ciel, alors qu'elle entend une femme prononcer ses mots. Tout ce qu'elle veut, ce n'est qu'un simple verre et pas un discours sur le fait qu'elle est en couple avec Isaac trucmuche. Parce que non, elle ne connaît même pas son nom de famille. Elle se fait servir alors son verre par un barman qui lui rend son sourire. Heureusement pour elle, que la soirée ne se déroulait pas au bar où elle avait fait un scandale avec Ezra. Ni d'ailleurs, à celui avec Ezra où ils s'étaient fait virer de manière tout à fait originale. Voir magique. Mais elle était bien trop éméchée pour savoir ce qu'il s'était vraiment passé. Lindsay se tourne alors vers la demoiselle qui n'est pas vraiment bien informé. « Désolée, mais ce n'est pas mon jules, tu peux le prendre tiens, il recherche quelqu'un. » La blonde jette tout de même un œil vers le brun, tout en buvant son verre accoudé au bar. « Arrête, tu l'aimes, ça saute aux yeux» Elle s'étrangle en entendant cette phrase, recrachant la moitié de son verre par terre, tout en toussant comme si elle avait fumé toute sa tendre vie. Lindsay n'avait jamais rien entendu d'aussi idiot, quelle était ce fantasme d'inventer une vie aux autres ? L'aimer ? Le mot est fort, trop fort. Elle aurait cru, que ce n'était qu'une simple passade, qu'ils allaient enfin voir, que non, ils n'étaient pas du tout en couple. Enfin, sérieusement, elle ne le connaît même pas. Ce type est un parfait étranger pour elle. Il avait simplement eu la malchance d'avoir croisé le chemin de Lindsay alors qu'elle subit en ce moment beaucoup d'événements étrange dans sa vie.

Lindsay jette un coup d'œil vers la demoiselle qui lui demande si elle va bien. La blonde lui décroche son plus beau sourire pour la rassurer. Elle laisse son verre à moitié plein et se dirige droit vers le brun. Merde, il n'allait tout de même pas foutre en l'air sa dernière soirée de l'année tout de même. Il fallait prendre le problème tout de suite, le tuer à la racine et faire comprendre à tout le monde qu'il n'y avait aucune romance entre eux. Lindsay se plante devant lui, se fichant totalement s'il est occupé ou non. « Je peux te parler ? » Elle regarde les personnes autour de lui. Il y a beaucoup trop d'oreilles indiscrètes à proximité. « En privé ? » Ce n'était pas la meilleure idée de sa vie. Mais merde, il fallait arrêter cette rumeur le plus vite possible !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   Sam 23 Déc - 13:29


Please do not my new years kiss
ft. Lindsay G.

Le plus agaçant c’était qu’Evan faisait ce genre de remarque juste pour l’agacer. Il savait que tout ce malentendu était de sa faute et au lieu d’aplanir la situation il en remettait des couches pour propager cette histoire. Qu’est-ce qu’il cherchait à faire ? S’ennuyait-il tant que ça pour lancer des rumeurs grotesques ? Quoi qu’il en soit, Isaac n’écoutait déjà plus la blonde et fonçait vers le bar pour se changer les idées. Evan avait invité un nombre hallucinant de personnes à cette fête et fort heureusement pour lui, il n’en connaissait pas les ¾.

Dans la salle se dégageait une odeur sucrée de liqueur mêlée aux cigarettes à la menthe. Et près du bar, une rouquine avec un parasol en papier dans les cheveux riait trop fort et fredonnait avec sa copine « time of my life ». Isaac leva les yeux au ciel en riant. Lui aussi il avait envie de picoler et de tout oublier. Il posa sa main sur l’avant-bras de la rouquine pour attirer son attention et son regard brillait…tellement ! Elle était incroyablement canon et aussi incroyablement ivre, mais c'était un détail. Elle s’appelait Andréas et son amie Caroline. Elle aimait les arbustes fruitiers et les affiches publicitaires vintage et Caroline, elle, se remettait d’une rupture amoureuse avec un certain Eddy de la compta qui lui avait dit plusieurs fois qu’il allait rompre avec sa femme mais finalement, maintenant qu’elle était enceinte, il allait rester avec, ce ne serait pas correct pour l’enfant. Du coup elle était là, avec sa meilleure amie à une soirée ou elle avait été invité avec son ex. Venait maintenant le moment où elles attendaient qu’Isaac raconte sa vie. Alors entre deux mojitos, il balança le quiproquo avec Lindsay et le fait que du coup tout le monde lui prenait la tête avec ça, elle comprit. Ne pouvait-il pas juste passer à autre chose ? Sur cette belle parole, ils trinquaient tous les trois aux histoires d’amour pourris. « Je peux te parler ? » Bien sur que non. Andréas dévisagea Lindsay du regard et il trouvait ça carrément marrant. Lui soupirait. Encore. Cette fille avait la fâcheuse habitude de casser l’ambiance. Si, dès le début, elle s’était mêlée de ses fesses, ils n’en seraient pas là. « En privé ? »

Le sorcier posa son verre sur le bar et planta son regard dans celui de sa « petite amie ». Un sourire sur les lèvres, il attendit quelques minutes, histoire de bien la faire poiroté puis lui accorda un grand sourire ironique. « Bien entendu chaton. » Les deux filles à ses côtés pouffèrent de rire et même si, dans le fond, il s’était dit qu’en jouer c’était plus fun que de se morfondre, il savait que ce n’était vraiment pas sympa. Mais tant pis ! Elle avait voulu jouer, elle avait provoqué tout ça, maintenant elle assumait. Isaac se leva de sa chaise et lui attrapa la main pour qu’ils puissent traverser la foule qui commençait à s’exciter. Tout en traversant la masse de Londonien, il remarqua malgré tout qu’elle avait de petites mains, et vraiment très chaudes. C’était agréable. Agréable ? Il avait beaucoup trop bu. Passant devant une porte « réservé au personnel », il s’arrêta la montrant du doigt à Lindsay. Attendant un signe positif, il finit par la pousser et l’attira dans le couloir légèrement insonorisé. D’un coup, c’est comme s’ils s’entendaient parler. Hourra. « Franchement, tu ne crois pas que ton intrusion va juste empirer les choses ? » Et il ne disait pas ça sur un ton arrogant ou antipathique. Pour une fois, il lui parlait simplement et maintenant qu’ils n’étaient que tous les deux, il se rendait compte qu’il l’avait ridiculisé tout à l’heure et ce n’était pas son genre. Quand il y repensait, s'il n’y avait pas eu cette soirée bizarre la dernière fois, ils auraient même pu devenir amis. C’était vraiment con. Et la nouvelle année allait commencer. « Désolé pour ce truc avec les filles du bar. Ce n’était pas cool. » Excuses faites, maintenant il était temps d’en venir au sujet principal qui était : « pourquoi avait-elle voulu passer un moment avec lui et dans un cadre privée ? » Parce que maintenant, toutes les personnes qui les avaient vues s’isoler allaient penser qu’ils s’envoyaient en l’air dans un placart ou dans la chambre froide.





EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   Jeu 4 Jan - 23:38

Lindsay se fout totalement qu'Isaac discute avec deux magnifiques créatures, bien qu'elle se rince l'œil au passage, elle interrompt peut-être le moment ou Isaac rencontre l'amour de sa vie, mais elle s'en fout complètement. Sérieusement, de toute manière ce genre de fille, elle vous abandonne à trois heures du matin, car elles ne veulent tout simplement pas d'une histoire d'amour qui dure. Un peu comme Lindsay. Lindsay affiche son plus beau sourire à la nouvelle copine d'Isaac, bien que celle-ci la dévisage, comme si elle venait de piquer la dernière robe en solde. Puis, elle attendit, la réponse d'Isaac qui se fit attendre bien qu'il eût l'air de l'avoir comprise, vu qu'il plantait ses yeux dans les siens. D'ailleurs, il avait de beaux yeux. La blonde hausse les sourcils comprenant son petit jeu, lorsqu'enfin, il ouvrit la bouche pour lui répondre. Bien sûr, ce n'était pas ce qu'elle attendait, il l'affublât d'un petit surnom mignon ce qui fit rire les filles dernières lui. Non mais sérieusement ? C'est vrai qu'elle se confrontait à un homme qui venait tout juste de sortir de l'adolescence. Le brun descendit alors de sa chaise pour attraper la main de Lindsay. Chouette tiens, si quelqu'un dans la salle n'avait pas compris, elle voyait déjà ses amies essayer de lui tirer les vers du nez pour savoir si c'était un bon coup. Merde. Ils traversèrent toute la salle et ce fut bien le pire moment pour Lindsay, c'était certain, les derniers à ne pas croire à leur histoire aller forcement croire qu'il y avait quelque chose entre eux. C'était foutu, pour trouver un type ou une jeune-femme à embrasser sous la branche de gui à minuit pétante. Un grand sourire s'affiche alors sur ses lèvres et elle fait coucou à tous ceux qui la dévisagent en pensant avoir le nouveau scoop.

Elle acquiesce lorsqu'Isaac lui montre la porte et ils s'y engouffrent tous les deux. Alors, qu'Isaac l'engueule, c'est vrai qu'elle avait peut-être abusé et aurait dû laisser couler en ignorant la demoiselle. Non, c'est vrai, la rumeur aurait pu s'éteindre toute seule. Lindsay s'adosse contre la porte, histoire de la bloquer, elle n'avait pas spécialement envie que quelqu'un les surprennent ici et puis, cela faisait un bien fou de pouvoir s'adosser, elle avait vraiment mal au pied avec ses chaussures. Isaac s'excuse alors, de l'avoir mis dans une situation inconfortable. Ce n'était pas à Lindsay de s'excuser d'avoir mis Isaac dans toute cette situation ? « Oh, merci. Je suis désolée d'avoir fait capoter ton plan cul. » Un grand sourire, c'était sincère, elle pourrait même l'aider s'il veut trouver une autre fille. Enfin, non, cela risquerait encore de faire un quiproquo. « J'ai parlé avec une fille au bar et c'est vraiment grave. » Commence Lindsay, l'air grave. « Elle m'a dit texto, que j'étais amoureuse de toi. » La blonde pousse un soupir. « Si elle pense ça, forcément, d'autre doivent le penser, non ? » Lindsay se pose-t-elle trop de questions ? Probablement. « Il faut rompre, sérieusement, une grosse engueulade, je ne sais pas. Que cette rumeur cesse. Je peux te frapper ? Un verre en pleine tête, c'est mieux ? » Plus théâtrale. C'est ce que Lindsay voulait, qu'au moins leur rupture soit vue et entendue par tous, comme ça, plus personne ne viendrait lui dire qu'elle est amoureuse de ce type. « Je sais ! » Dit-elle avec entrain en attrapant les épaules d'Isaac. « On pourrait faire croire que tu me trompes avec tes nouvelles copines ? » Un grand sourire s'affiche alors sur ses lèvres, bien trop fier d'avoir trouvé ce plan. Elle laisse glisser ses mains sur son torse, la jeune-femme étant bien trop tactile avec tout le monde. Après, fallait-il encore savoir si Isaac allait suivre la folie de Lindsay ce soir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   Lun 22 Jan - 11:08


Please do not my new years kiss
ft. Lindsay G.

Isaac n’aurait su dire si c’était l’alcool qu’il avait dans le sang ou le fait d’avoir parler avec Andréas et Caroline mais toute cette histoire il l’a trouvait juste ridicule. Et le sorcier avait la conviction que plus ils essayeraient de prouver qu’ils n’étaient pas ensemble, plus la masse enivrée du bar se persuaderaient du contraire. Alors l’intervention de Lindsay l’étouffait plus qu’autre chose.  « J'ai parlé avec une fille au bar et c'est vraiment grave. »
Isaac leva les yeux au ciel. La faim dans le monde c’était grave, toute cette histoire c’était stupide. Etait-il vraiment le plus jeune des deux ? « Elle m'a dit texto, que j'étais amoureuse de toi. »
Isaac fit une moût choqué. « Oh mon dieu qu’elle horreur ! » Le sorcier exagérait volontairement ses propos puis revint à son sérieux un peu blasant. « Et alors ? » La jeune femme se mit à soupirer. « Si elle pense ça, forcément, d'autre doivent le penser, non ? »
Oui sans doutes… Mais bon, est-ce que ca valait vraiment la peine d’en faire toute une histoire ? Dans le fond, ce n’est pas comme si ils étaient chacun en couple avec quelqu’un et que ce ragot de comptoir mettait à mal leur vie privée. C’était chiant oui, mais comme toutes les lubies du moment, elle allait forcément finir par se tasser. « Il faut rompre, sérieusement, une grosse engueulade, je ne sais pas. Que cette rumeur cesse. Je peux te frapper ? Un verre en pleine tête, c'est mieux ? »
Oula ! Là, ca allait vraiment trop loin. Le frapper ? Non mais sérieusement, elle croyait quoi ? Qu’il allait dire mais oui bien sur ! frappe moi bien au visage histoire de bien montrer qu’en plus de me faire jeter comme une merde je me fais tabasser par une femme. Elle pouvait bien rêver ! Isaac était sur le point de mettre un non définitif sur la chose quand elle se rattrapa. « Je sais ! » Dit-elle avec entrain en attrapant les épaules d'Isaac. Le sorcier eut un mouvement de recul. « On pourrait faire croire que tu me trompes avec tes nouvelles copines ? »
Mieux. Mais pas génial. Il passerait pour un gros connard. Ce fut à son tour de mettre ses mains sur les épaules de la jeune femme. Déjà pour la calmer parce qu’elle s’agitait un peu trop mais aussi pour qu’elle se concentre sur lui. « Ou sinon, on s’envoi en l’air. » Petite pause. Ce n’était pas ce qu’il voulait dire. « Je veux dire, on joue le jeu. Ils veulent absolument qu’il y ai quelque chose ? On le leur donne. Ils seront juste déçus parsqu’on leur fera croire que c’est juste un plan cul entre nous. Et rien n’est moins palpitant qu’une simple histoire de sexe. »
Le sorcier relâcha la jeune femme. Son plan tenait la route. Et ça ne ferait de tord à personne. Dans le fond, qu’es-ce qui rendait cette paranoïa sur eux crédible ? Le fait qu’ils insistaient sur le fait qu’il n’y avait rien. Leur dire oui on a mentis parce qu’en fait on pensais pas se revoir et on voulait juste tirer un coup c’est milles fois moins glamour qu’une histoire romantique secrète. Et c’est tellement commun que dans le fond, tout le monde s’en foutrait. « Et pour ta copine qui est persuadé que t’es amoureuse de moi, tu n’aura qu’à lui dire que je suis un dieu au lit. » dit-il avec un grand sourire sur les lèvres.


Spoiler:
 




EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Please, Don't be my New years kiss (Isaac)   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Please, Don't be my New years kiss (Isaac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» Fiery Kiss
» blow a kiss, fire a gun. (kaeden)
» Guerre de 100 Ans
» Just Another Year aux yeux insérés de Wisly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: RP
-