Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 a squib, a mudblood and three koreans walk into a meeting | james lynch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: a squib, a mudblood and three koreans walk into a meeting | james lynch   Sam 25 Nov - 15:10

Après un rapide coup d'oeil à l'horloge de la cuisine, j'abandonne ma tasse et un fond de café dans l'évier. Un jour, je ne partirais pas dans la précipitation, cinq minutes avant de commencer le boulot. Mais il faut dire qu'avoir une cheminée qui me relie directement à mon lieu de travail ne m'aide pas à anticiper mon départ. Je pourrais littéralement rouler du lit, enfiler une culotte propre, attraper un thermos et partir. Et considérant que je travaille quasiment seule au labo, je doute que quiconque vérifier mes horaires d'entrée et de sortie. Mais aujourd'hui, j'ai une réunion. Je vais voir du monde. Je me plante donc avec enthousiasme dans l'âtre et clame « Ministère de la Magie! » Le tourbillon matinal m'aspire et je déboule dans l'Atrium, ne trébuchant presque pas. J'ai pris le coup de main, à force. Je ne peux peut-être pas transplaner, mais ça ne me dérange pas tant que ça. Il faudrait être fou pour se lasser de la poudre de cheminette.

Je salue quelques agents de la sécurité - travailler en grande partie seule implique de sympathiser avec qui on peut, quand on peut et donc se faire d'excellents contatcs - réclame un rayon de soleil à Bertie, de la maintenance, comme chaque matin ou presque. Et je l'aurais sans doute, il ne semble jamais pleuvoir dans mon antre. Je suppose que c'est plus parce que Bertie n'aime pas tellement se rendre au niveau 9 que parce qu'il m'aime bien. Et je ne suis pas certaine que d'autres bureaux là bas en bas possède des fenêtres. J'ai beau avoir un accès privilégié - trop pour une cracmole dirons certains - il s'avère que je ne suis pas au courant de grand chose. Les autres Langues-de-plomb ne me confient pas grand chose, ce n'est pas le genre de la maison. Je peux charrier Nellwyn tant que je veux et lui faire croire que je connais des secrets défense, si elle creusait un peu, elle se rendrait vite compte de la vérité. Je pense d'ailleurs que ma brillante petite soeur se doute bien de la situation mais me laisse profiter de ce petit plaisir. Ce n'est pas souvent que j'ai l'avantage.

En voyant les dossiers entassés sur mes étagères, je regrette pour la énième fois de ne pas pouvoir faire fonctionner un ordinateur ici. Je sais que d'autres y travaillent et que c'est en net progrès, mais pour le moment, je gratte du papier comme un moine copiste. Au moins, je peux utiliser un stylo et des cahiers, plutôt que ces insupportables parchemins que beaucoup s'obstinent encore à utiliser. Pourquoi pas des papyrus les gars? J'attrape une pochette d'un vert criard des plus élégants et fonce au cinquième étage. Il va râler, le père Lynch. Pas professionnel et blablabla. Mais s'il veut épater ses homologues coréens, il va falloir être gentil avec moi.

Une secrétaire aux formes généreuses me fait entrer, avec une toute petite minute de retard. Je sens son regard s'attarder longuement sur ma chemise à gros pois et mon pantalon noir, elle qui est si apprêtée dans sa jolie robe fournie par le Ministère. I'm a squb girl, deal with it. J'offre un large sourire à James et lui serre la main avec vigueur. « Alors, ça se présente bien? Ils ont emmenés des gens sensés ou ça ne sera qu'une bande de politiciens dans ton genre? » C'est plus fort que moi. Il a un grade à peu près 15 fois supérieur au mien sur tous les plans, mais il faut que je le taquine. Passer près de trois ans enfermée dans un sous-sol avec mes expériences m'a rendu encore moins délicate, il faut croire. Mais je sais qu'il ne s'offusquera pas et me rendra bien la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: a squib, a mudblood and three koreans walk into a meeting | james lynch   Sam 6 Jan - 15:23

James a l’esprit un peu préoccupé. Il faut dire qu’en plus de la Campage, de sa femme qui n’a de cesse de le cadrer et de surveiller ses faits et gestes, de son boulot à plein temps au Ministère et des réunions qu’il faut assumer régulièrement, il n’a pas eu d’autre idée que d’aller copiner avec le fils Skeeter en lui servant, sur un plateau en argent, tous les arguments pour entrainer sa chute. Or James est persuadé que les Skeeter ne rêvent que de le voir chuter. Pas qu’ils ne l’apprécient pas, simplement, faire chier les gens fait partie intégrante de leur vie. Alors il doit gérer Jonathan Skeeter qui, en dehors du fait qu’il est terriblement séduisant et assez agréable au lit, est aussi une vraie princesse capricieuse avec beaucoup d’exigences. Ce chantage l’épuise un peu – mais il faut qu’il garde le contrôle de la situation, il risque trop gros pour faire la fine bouche.

James s’arrache du lit de Jonathan, dans cet appartement londonien hors de prix dont il finance personnellement la location, et attrape ses affaires, dispersées dans la pièce. Il est horriblement tôt, mais il a rendez-vous pour une réunion au Ministère et il doit repasser par chez lui pour se rafraichir. Il abandonne une note sur la table de la cuisine pour prévenir de son départ et transplane dans son propre salon. Sa femme l’atteint, installée sur une chaise, le journal à la main. « Tu passes la nuit chez lui, maintenant ? » Il y a une teinte de reproche dans sa voix, et James comprend pourquoi. Leur couple a toujours été libre, mais aussi encadré de règles bien spécifiques. Libre pour le sexe, oui, mais pas pour les sentiments. Il se penche vers elle et embrasse sa tempe. « Parce qu’il faut bien qu’il pense que j’ai de… l’affection pour lui », il précise en serrant son épaule. « Je n’ai pas le temps pour une scène maintenant, on en reparlera ce soir, tu veux ? Je t’aime, tu sais ? » il demande, fatigué. Ses nuits sont courtes, ces derniers temps.

Une douche et un costume plus tard, il foule les couloirs du Ministère jusqu’à son propre bureau. Il passe la secrétaire, qui a emprisonné ses formes généreuses dans une robe prêtée par le quinzième étage, et ouvre en grand la fenêtre de son bureau pour aérer. Il est neuf heures moins vingt – et évidemment, il ne peut compter sur personne pour être en avance. Alvina, qui assiste avec lui à cette réunion importante avec les coréens, se contente d’arriver trente secondes avant l’heure prévue. Heureusement, il est prévoyant, et dispose donc d’une grosse demi-heure pour la briefer, pendant qu’un sbire du 1er fait visiter le Ministère aux Coréens.

« Tu n’es pas en avance, ce qui signifie que chez moi, tu es en retard », il lance en détaillant sa tenue. « Et tu portes une chemise à pois… » Il grimace et soupire, se passant de commentaires sur la pochette choisie. « Tant qu’ils n’envoient pas des gens dans ton genre, on devrait s’en sortir raisonnablement », précise-t-il finalement en s’autorisant un sourire. « Café ? » il propose en montrant une machine installée dans un coin, tout ce qu’il y a de plus moldu. « Quoi que t’es peut être suffisamment énergique sans ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: a squib, a mudblood and three koreans walk into a meeting | james lynch   Sam 20 Jan - 15:03

Il est franchement coincé de l'arrière train le père Lynch. En même pas une minute, il critique ma ponctualité et mes vêtements. Et enchaîne avec une petite pique à peine voilée sur ma personnalité. Ce n'est pas la première fois que j'ai à faire à lui, mais il vient d'établir un nouveau record de vitesse dans la détérioration de notre conversation. Habituellement, il fait au moins semblant d'éprouver un peu de courtoisie professionnelle à mon égard, avant que je ne lui tape trop sur le système et que la nature sarcastique de nos rapports ne prennent le dessus. Il doit être fatigué. Mais je ne contiens pas ma répartie pour autant . « Oh, je commence à te connaître un peu Lynch, je suis à peu près certaine que tu m'as fait venir une heure avant parce que tu avais peur que je sois en retard. Et pour ta gouverne, tous les peuples ne portent pas les mêmes vêtements, il faut être respectueux de la culture des autres. »

Je lui adresse un large sourire, sachant pertinemment que la politique d'ouverture du Ministère - qui a, entre autres, contribuer à assouplir le dress code et faciliter l'embauche de gens de mon espèce - l'empêchent de me faire des remarques trop critiques. Sinon, je pourrais le traîner aux Ressources Humaines. Ce serait drôle, mais ni lui, ni moi, n'avons le temps pour ces enfantillages, alors nous restons toujours un minimum courtois. Enfin, nous n'enfreignons aucune règle. « Et je viens de prendre un café, donc ça ira merci. Toi par contre, tu as l'air d'en avoir besoin. T'as pas le temps de te faire un petit masque pour la peau? On dirait que t'as dormi trois heures sous un tabouret de bar. » Bon, ma notion de courtoisie est un peu floue peut-être.

« Bref, j'ai le dossier que tes gars m'ont demandé, je vais pas te faire un topo, j'imagine que ça ne t'intéresse pas. Dis-moi juste ce qu'on essaie de leur vendre et ce que j'ai pas le droit de dire ou de faire. » Je ne suis pas idiote, je sais que sous couvert d'échanges scientifiques, il doit y avoir d'autres enjeux politiques et financiers. Je me fiche de connaître les rouages du gouvernement et de la diplomatie internationale, je suis juste contente de parler de mes recherches et ne souhaite pas perdre mon travail ou dégrader les relations de tout le Royaume-Uni avec le peuple coréens parce que j'ai dit un truc de travers. Ce serait mon genre et James le sait, c'est sûrement pour ça qu'il a pris les devants d'ailleurs, plus que pour remettre en cause ma ponctualité. Du moins, il a intérêt.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: a squib, a mudblood and three koreans walk into a meeting | james lynch   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

a squib, a mudblood and three koreans walk into a meeting | james lynch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vends Time Walk Unlimited
» Walk Off The Earth
» Grand Prix London
» Fairy Tail
» [famille Whealer] you're gonna be my favourite game.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: RP
-