Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires de Noël !!! Des cadeaux à gagner tous les jours ici !!! .

 

 My head is haunting me and my heart feels like a ghost ╰☆╮ Alexis Weasley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/09/2017
Messages : 39
Points : 42
x âge : 34 ans
x métier : Directrice du bureau des oubliators
x statut : Mariée mais c'est compliqué
Localisation : Ile de France

MessageSujet: My head is haunting me and my heart feels like a ghost ╰☆╮ Alexis Weasley   Sam 18 Nov - 8:19


My head is haunting me and my heart feels like a ghost
Grief does not change you. It reveals you. ╰☆╮ Alexis & Arabella
Parfois, il vous suffit d’un rien pour réaliser que vous êtes sur une mauvaise pente, une pente glissante et dangereuse. Un coup de volant et vous repartez dans la bonne direction. Quelques jours seulement, quelques mois au pire, un rien. Pour Arabella, la chute avait été bien plus longue et douloureuse, la laissant tomber lamentablement dans un trou sans fond, sans rien pour se raccrocher. Ou du moins c’est ce qu’elle avait pensé, préférant se morfondre plutôt que d’attraper les nombreuses mains qui s’étaient tendues vers elle : son époux d’abord, sa fille aussi puis des amis et des collègues… Mais n’était-il pas plus simple de tomber ? Hantée par sa propre conscience, à peine soulagée par l’alcool, Arabella était l’ombre d’elle-même depuis plusieurs années maintenant, son état empirant un peu plus chaque jours.

Rien ne semblait pouvoir déclencher ce coup de volant, ce changement radical. Une épave pathétique qui coulait doucement, consciente de son sort et fataliste. Puis il y avait eu l’attaque. L’adrénaline, la peur, la colère envers ces monstres. Sur les lieux, l’ancienne Bella était revenue par magie, sans même que la nouvelle version s’en rende compte. Une lionne, efficace, qui avait la situation en main. Pas la moindre hésitation, que ce soit pour lancer ses sorts ou pour diriger ses ‘employés’. La Bella que le ministère avait embauché, celle en qui ils voyaient une directrice pleine d’ambitions et en qui ils pouvaient avoir confiance. Une personne disparue depuis longtemps et ce malgré les efforts d’Hermione… Ce drame avait déclenché quelque chose en elle, détruisant soudain son égocentrisme, lui rappelant à quel point elle pouvait être utile si elle y mettait de la bonne volonté.

Son doute vis-à-vis du sort d’Oubliette n’avait pas disparut pour autant, il était juste moins paralysant aujourd’hui. Il faut dire qu’elle avait vu beaucoup d’horreur ce jour-là, tellement de peur et de tristesse dans les yeux de trop d’innocents. Réalisant ainsi qu’elle aimerait pouvoir oublier elle aussi, qu’il était si simple de rendre les gens plus heureux en détruisant la source même de leur malheur… Tout était une question de dosage, il lui avait fallut tout ce temps pour s’en rendre compte. Désormais, elle allait voir les choses autrement, lutter autrement, peut-être en se rapprochant à nouveau d’Hermione… Elle saurait quoi faire, elle était de bon conseils, plus sage que Bella, plus raisonnable aussi. Oui, il fallait se reprendre, reprendre les choses en main, redevenir la directrice à la main de fer dont le monde magique avait besoin.

Consciente qu’elle ne pouvait pas sauver le monde seule, la sorcière décida de prouver à son équipe qu’elle était de retour de façon un peu plus subtile. Il fallait être là pour eux, les aider à passer ce traumatisme comme elle aurait voulu être aidée. Ne pas les laisser s’approcher de ce gouffre sans fond, tendre la main avant qu’il ne soit trop tard. Lors de la réunion organisée par Hermione, elle avait revu leur visage. Trop triste, trop choquée, éteint, sans espoir. Il fallait y remédier rapidement, reprendre les choses en mains ensemble et coûte que coûte. Ce n’était pas le moment de flancher, ni pour les Oubliators ni pour les autres… Mais, pour le moment, elle ne pouvait agir qu’à petite échelle, espérant donner l’impulsion nécessaire pour relancer la machine toute entière.

Il y a longtemps que la directrice des Oubliators n’avait pas convoqué individuellement chacun de ses employés. Elle se contentait de leur demander des rapports longs et pénibles à rédiger, lisant dans son coin et ne communiquant qu’en cas de problème. Distante et pénible, c’est sûrement ce que les nouveaux devaient penser d’elle. Les autres devaient être inquiets car ce n’était pas la patronne qu’ils avaient connue. Certains avaient tenté d’en parler, en vain, alors ils s’étaient tus, subissant en silence la nouvelle Bella et ses nouvelles méthodes. Ses reproches face à des utilisations qu’elle trouvait abusive, des remarques face à des rapports trop peu précis… Une véritable torture mais qu’y pouvaient-ils ? Heureusement pour eux, ce temps semblait révolu et l’ancienne Bella renaissait doucement de ses cendres.

Et la première à vraiment pouvoir s’en rendre compte fut Alexis Weasley, convoquée avant les autres dans le bureau de la directrice, sans réelles précisions quant au pourquoi, seulement quelques jours après la réunion « post crise ». Physiquement d’abord, le changement était assez évident. La blonde était maquillée (ce qui arrivait assez rarement, se maquiller étant difficile avec un certain degrés d’alcool dans le sang…), habillée avec goûts, subtilement, sobrement. Une sobriété aussi visible dans ses yeux. Pas d’alcool depuis l’attaque, ou du moins, presque pas. Comme si ce désastre l’avait sevré, comme par magie. À croire que, pour certaines personnes, il fallait un drame, une bonne claque en pleine figure pour enfin pouvoir remonter la pente. Tout n’était pas parfait, loin de là, mais la transformation était assez impressionnante.

    « Bonjour Miss Weasley, merci d’être venue on such short notice. Merci aussi pour votre rapport, il était vraiment très précis et ce n’est pas pour cela que je vous convoque aujourd’hui. Nous sommes tous très choqués et perdus après cette horreur et je tenais à discuter avec vous, mettre les choses au clair pour que nous puissions repartir sur de bonnes bases et pour être le plus efficaces possible concernant la suite des évènements. J’aimerai que vous me parliez de vos sentiments, de votre avis. Nous ne pourrons changer les choses qu’en travaillant ensemble et il est important d’être à l’écoute. Videz votre sac, pas de pincettes, pas d’hésitations, je vous écoute. »

En réalité, Bella s’était retrouvée dans les yeux d’Alexis lors de la réunion. Soudain, la peur avait gagné ses entrailles, une peur atroce de voir ses collègues plonger à leur tour, les voir perdre le contrôle comme elle l’avait fait. Ce n’était pas le moment et elle pensait vraiment pouvoir les comprendre mieux que quiconque puisqu’elle était dans ce gouffre, accrochée fermement à la paroi depuis peu, escaladant péniblement, souhaitant plus que tout rattraper tous les autres dans leur chute. Avant qu’il ne soit trop tard, avant que le ministère ne devienne une armée de zombies… Alors, certes, elle n’était pas très subtile, elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre, mais elle voulait qu’ils lui parlent, qu’ils se confient à elle pour pouvoir les aider efficacement et rapidement. Il fallait reprendre le travail et vite, le tout dans un climat de confiance si possible.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/07/2017
Messages : 169
Points : 207
x âge : 26 ans
x métier : Auror/oubliator
x statut : Sorcière

MessageSujet: Re: My head is haunting me and my heart feels like a ghost ╰☆╮ Alexis Weasley   Sam 25 Nov - 15:03

Le temps était étonnamment sec, le soleil clair et tranchant ce jour. Londres essayait de ne pas céder à la fin de l’automne, mais l’hiver pointait tout de même lentement le bout de son nez. Alexis n’eut pas à s’offusquer de la fraîcheur des rues de la capitale, la chance de pouvoir utiliser le réseau de cheminées lui évitant ce genre de désagréments. Ethan ayant quitter leur logement avant elle, elle n’eut pas à s’inquiéter à utiliser la poudre de cheminette pour rejoindre le Ministère de la Magie. Si le chemin était le même, ce n’était pas pour rejoindre son propre bureau qu’elle n’utilisait somme toute que très rarement, ses déplacements étant trop fréquents pour prendre racine. Edgecombe l’avait informé d’une rencontre en sa compagnie, et évidemment, difficile de répondre non à son supérieur hiérarchique, même si l’envie était plus que tentante. Elle n’avait jamais été nerveuse pour ce type de convocation. Elle se savait droite dans ses bottes, était souvent louée pour son travail efficace, de qualité, et toujours dans la juste mesure. Aujourd’hui pourtant, elle ne se sentait pas au meilleur de ses capacités, la perspective d’être percée à jour par Arabella la laissait se rendre à ce rende vous à reculons. Les contacts avec cette dernière n’étaient pas des plus fréquents, et souvent lorsque la directrice du département s’adressait à eux, ce n’était jamais à coups d’encouragements ou de remarques positives. Il y avait fort à parier que cette fois-ci n’échappe pas à la règle. Alexis qui était si positive habituellement ne se sentait pas dans le mood de devoir livrer bataille, sentant celle-ci presque perdue d’avance. Elle comprit très vite que repasser en tête les reproches que l’on pouvait lui faire ne servait à rien, à court d’arguments avant même que les hostilités ne soient lancées. Oh elle avait bien une petite idée sur la raison de sa présence dans le bureau de la blonde. Swansea et compagnie. Qu’est-ce que cela pouvait-il être d’autre, ça se voyait comme un hypogriffe sur un terrain de Quidditch. Et clairement non, à ça non, elle n’avait pas envie d’en parler, elle revoyait assez les événements tourner en boucle dans sa tête pour en plus se charger d’un petit topo avec sa patronne, histoire de revivre ça encore une fois. Le genre d’happy hour dont elle se passait allègrement. Ou alors qu’il fallait avaler à grand renfort de Whisky Pur Feu.

Elle salua la femme lorsqu’elle pénétra dans son bureau et ne tarda pas à venir occuper la chaise libre. Edgecombe révéla sans surprise ce qu’elle avait en tête, en ayant tout de même le mérite de désarçonner Alexis. Elle ne s’était pas attendu à une quelconque bienveillance de sa part, ce qui la laissa silencieuse quelques instants. Cette dernière lui demandait de lui faire confiance.  Comment se livrer à une inconnue, même si elle travaillait avec elle, alors que son propre foyer regorgeait de secrets ? Dommage pour Arabella, elle ne se sentait pas d’humeur docile, ce qui était à peu près le cas depuis le festival. « Je pense que si je suis votre conseil, mon discours risque de ne pas vous plaire. » autant commencer par le commencement. L’aigreur d’Arabella Edgcombe en était l’illustre exemple. La sorcière bienveillante qu’elle avait choisi d’endosser aujourd’hui était suspecte, et la rousse ne comptait pas se laisser aller aussi facilement. « Perdre mon poste n’est cependant pas à l’ordre du jour, et comme je viens de vous l’expliquer, je ne suis pas sujette à l’hypocrisie. Ne le prenez pas comme de l’impolitesse, mais je pense qu’il est plus sage de s’en tenir là. » Elle s’efforçait de garder un ton aimable et respectueux, car il n’aurait plus manqué qu’une réelle confrontation ait lieu. La directrice cherchait à ouvrir les vannes, mais elle avait peut être fait tourner les mauvaises.

_________________
I will the moon to flight
I am the dawn, I'm the new day begun. I bring you the morning, I bring you the sun, I hold back the night and I open the skies. I give light to the world, I give sight to your eyes
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

My head is haunting me and my heart feels like a ghost ╰☆╮ Alexis Weasley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: central london :: soho, westminster & south bank :: ministry of magic
-