Bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires de Noël !!! Des cadeaux à gagner tous les jours ici !!! .

 

 if you're going through hell, keep going | ministry meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 75
Points : 103
x âge : 38 yo
x métier : directrice du département de la justice magique, future PM
x statut : mariée à Ronald Weasley, yes, still

MessageSujet: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Ven 3 Nov - 20:33

Nous ne sommes pas allés à Swansea cette année. J'y repense à chaque fois que je lis les rapports, ressasse le bilan, prépare ce que je vais dire. Rose a râlé, mais Ron était débordé à la boutique et Hugo est tombé malade. Je m'en suis même voulu, de la priver de cette expérience. Et je me suis sentie encore plus coupable d'avoir été chez moi, de m'être rendue aussi tard sur les lieux. D'ailleurs, je me suis bien fait enguirlander pour y être allée tout court. Mon cher mari n'a pas vu d'un bon oeil que je lui laisse notre fils fiévreux sur son lieu de travail pour aller courir après des néo-Mangemorts. Mais je ne pouvais pas faire autrement. Une vieille impulsion, que voulez-vous. Je revois la scène, ces corps jonchant le sol, tous ces moldus affolés, blessés ou pire encore. Les images de la Coupe du Monde de 1994 me sont revenus brutalement, cette pauvre famille moldue flottant dans les airs, les tentes incendiées, la Marque, brûlant le ciel et nos mémoires. J'en ai rêvé il y a quelques nuits. Mais cette fois, c'est de mes enfants que j'avais été séparée. Je courrais dans cette forêt, la lumière verdâtre de cette maudite Marque éclairant les sentiers. J'ai revu Winky. Déformée, immense, pleurant toutes les larmes de son corps décharné. Et cette fois, une trentaine de personnes ont perdu la vie et à peu près autant ont été blessées à divers degrés. Cette fois, c'est à moi de prendre les rênes, rassurer. Je ne suis pas seule dans cette mission, mais la responsabilité est là.

J'expire bruyamment, fait tourner ma chaise en cuir, afin d'être face à mon bureau. Ca va être l'heure de cette réunion. Motiver les troupes, maintenir le cap, être ferme. Kingsley m'a laissé des notes concises et claires, mais tout semble flou autour de moi. Je me force à faire des exercices de respiration, à compter jusqu'à dix à l'envers et visualiser un espace de réconfort. Merci la thérapie. Ca fonctionne plus ou moins, mais je n'ai pas franchement le choix de toute façon. Je me lève, époussette ma robe indigo, élégante mais fonctionnelle, je ne veux surtout pas avoir l'air frivole aujourd'hui. Ni aliéner certains employés, pas de motifs ou de coiffure pouvant inviter à de charmantes réflexions. Future Prime Minister vibes. Dernière inspiration. Dernière expiration. Go.

Je me dirige vers une des nouvelles salles de réunion du département, un espace lumineux, tout en verre et en couleurs neutres. Très moldu. Ca n'a pas beaucoup plu. Je m'y sens bien. Je m'installe en bout de table, salue d'un sourire et d'un geste de tête les quelques assistants trop ponctuels. J'agite ma baguette et une large théière à auto-remplissage apparaît, ainsi qu'un service à thé infini. Prenez une tasse, elle est remplacée. Magique. Quelques gâteaux, au cas où cela dérive en discussion. Je n'ai pas la journée et eux non plus, après tout, ils sont l'élite de la nation, doivent travailler d'arrache-pieds pour protéger les populations et trouver les instigateurs de ce crime innommable. Mais je veux aussi que toute question, tout doute, sorte maintenant. Qu'ils ne se putréfient pas pendant les virées au pub, qu'ils ne se transforment pas en hydre monstrueuse qui nous attaquera de l'intérieur, de toute part. Alors, je prendrais le temps qu'il faudra pour m'assurer que personne ne cultive de ressentiment, d'inquiétude.

Le personnel commence à arriver, on se sourit, quelques bavardages commencent à créer un bruit de fond agréable. L'humeur reste sérieuse toutefois, chacun sait pourquoi nous sommes là. Finalement, nous sommes à peu près tous réunis, les tasses sont pleines, le bruit chuinte et se meurt. Je saisis l'instant pour me lever et le silence se fait presque instantanément. Je hoche la tête, tasse mes papiers, les abandonne sur la table. « Bonjour à tous et à toutes. Merci d'avoir dégagé du temps pour cette réunion, ça semble peut-être dérisoire pour certains, mais nous tenions à confronter la situation actuelle. » Je devance les vieux de la vieille, qui en ont vu d'autres, qui ont d'autres chats à fouetter. Et ceux qui pourraient se demander pourquoi je leur fais ce petit speech. Nous, unité. Kingsley au Pays de Galles, moi ici. Pas de repos. « Vous savez pourquoi nous sommes réunis. Il est important pour le Ministère que nous soyons tous sur la même longueur d'ondes, de répondre à vos interrogations afin que vous puissiez travailler, si ce n'est dans la sérénité, avec le maximum de cartes en mains. Je prendrais donc le temps de vous répondre, je vous demanderais simplement de me laisser terminer. »

Je m'accorde une pause, en vient au coeur de la question. Je tâche de rester neutre, mais empathique. Si je me laisse aller à l'émotion, je n'en reviendrais pas, je préfère donc être cette femme dure et impitoyable qu'on dépeint dans la presse. « Le bilan s'élève actuellement à 32 morts, dont 22 moldus et un cracmol. 28 blessés légers, 3 graves, un en état critique. Plus d'une cinquantaine de moldus ont dû être soumis à un sortilège d'oubli sur place. Une cellule psychologique conjointe a été mise en place avec le ministère moldu, une équipe d'oubliators y est affiliée pour gérer d'éventuelles conséquences ou ceux qui seraient passer entre les mailles du filet. Vous connaissez tous ma position sur l'abus d'Oubliettes. Mais je serais la première à admettre que, même si ce n'est pas forcément le plus inquiétant, le risque pour le Secret Magique est important. Et il sera contenu. » Et s'il vous plaît, ne transformez pas cette réunion en débat sur la relation entre sorciers et moldus. « Un groupe de parole pour les sorciers aura également lieu à Ste Mangouste, tous les mardis, ainsi qu'un suivi psychologique pour ceux qui le souhaitent. Ceci est valable pour les membres du Ministère également. N'hésitez pas, surtout, s'il le faut je vous signerez des décharges moi-même, mais prenez soin de vous. » Les sorciers, leurs moeurs archaïques, leurs traumatismes, ils pensent savoir tout gérer seuls. On voit où ça a pu les mener. Certains sont très jeunes ici, n'ont pas connu le pire, ont grandi dans la paix. Ceux là doivent être particulièrement préservés.

«Comme certains sont très bien placés pour le savoir, ces... terroristes sont activement recherchés. Je ne commenterai pas le travail du bureau des Aurors, mais si vous avez des questions, je tâcherai d'y répondre du mieux que je peux. » Sans admettre que je ne suis pas beaucoup plus avancée que vous, ni entravez le travail d'Harry et de ses équipes. Vaste programme. « Je n'ai rien à ajouter pour l'instant, si vous avez des remarques complémentaires, n'hésitez pas. » Le nouveau Ministère, plus démocratique, plus engagé. Plus vulnérable, plus ouvert à la critique. Encore fragile. Comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/07/2017
Messages : 169
Points : 207
x âge : 26 ans
x métier : Auror/oubliator
x statut : Sorcière

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Sam 4 Nov - 15:59

L’assurance d’Alexis Weasley lorsqu’elle apparut à travers l’une des nombreuses cheminées du Ministère de la Magie ne trahissait rien de la fébrilité qui l’agitait depuis plusieurs jours. Se jeter corps et âme dans sa mission lui avait permis de maintenir le cap. Elle ne craignait qu’une chose, laisser la brèche qu’elle était en train de colmater tant bien que mal s’ouvrir – elle savait que sitôt la fissure agrandie, elle n’était pas certaine de d’être capable de revenir en arrière. Pourtant il y avait eu un avant, et l’après était bien là, elle l’avait percuté de plein fouet à l’instant même de l’attaque au festival. Zeke et elle ne s’étaient pas relâchés pour s’acquitter de leur tâche, puisque plus que jamais, et dans le flou le plus total dans lequel ils se trouvaient vis à vis des derniers événements, le Premier Ministre moldu pouvait être pris pour cible. Inenvisageable. De plus, elle se sentait incapable de poser des mots sur l’état dans lequel elle se trouvait. L’humeur enjouée qui l’habitait à toute épreuve avait été remplacé par un visage fermé qu’elle n’avait pas cherché à masquer, la fatigue et la pression ayant raison de sa bonne volonté. Lorsqu’elle fermait les yeux, elle voyait distinctement la chevelure rousse d’Ethan, mêlée étrangement aux cris déchirants de Middleton qui avait été torturée à ses côtés, lorsqu’elle avait été impuissante. Elle n’avait pas formulé ses pensées à Ezekiel, et pourtant, elle savait qu’elle aurait dû. L’espliquer aurait équivalut à s’effondrer, et la perspective de quitter le bunker dans lequel elle s’était inconsciemment enfermée la terrorisait.

Elle n’avait dormi que quelques heures ces derniers jours, si bien qu’elle mit bien plus longtemps que prévu à trouver le lieu de la réunion à laquelle Granger les avait conviées. Elle vint se poster aux côtés d'un de ses collègues, là où une place était abandonnée. Granger n’y allait pas par quatre chemins, elle avait toujours respecté cette femme au caractère juste, à laquelle elle était lointainement liée. Elle annonça le nombre de morts, toujours le même, oh non, il n’avait pas diminué, tandis que le regard d’Alexis se figea dans le vide, le reste des paroles lui semblant se perdre dans le bordel de sa tête. Elle avait participé au nettoyage, elle connaissait le compte rendu. Ce qui la hantait, c’était ce chiffre censé lui rappeler son inefficacité face au drame. Elle avait retourné le casse tête, essayant de comprendre comment ce dernier aurait pu être évité, mais toujours avec le même constat final. Elle qui aimait combattre la fatalité elle se trouvait face à une énigme qui ne pouvait pas être résolue. Les corps jonchant le sol allaient la hanter encore longtemps. Plus encore la culpabilité parce que sans le savoir, elle avait jeté Ethan dans l’antre du lion, ses angoisses vieilles de toujours étant la plus grande faiblesse d’Alexis. Certains termes de Granger ramenèrent Alexis parmi le commun des mortels, espérant que son absence momentanée n’avait pas été remarquée. « Est-ce qu’on sait plus de choses à ce sujet ? Ces… Mangemorts ? » le terme avait naturellement franchi sa bouche, mais dans l’hésitation. « Qui sont-ils ? » elle se sentait peu légitime de poser la question, elle était au cœur des événements, donc logiquement une des plus à même à répondre à cette interrogation ou personne ne semblait capable d’apporter de nouveau éléments. Une curiosité malsaine qu’elle avait besoin d’assouvir, afin d’enfin pouvoir agir. « Le Premier Ministre moldu a bien entendu été informé et nous a fait part de ses craintes quant à de nouveaux agissements. Pour lui, c’est bien la preuve que les sorciers n’ont absolument pas le contrôle de la situation. Ils pensent que tous peuvent se retourner contre les moldus. Il commence à remettre en cause l’alliance, ainsi la protection que nous lui accordons. » rapporta t-elle. Il lui paraissait essentiel malheureusement de soulever ce nouveau problème, avec lequel ils allaient devoir composer.

_________________
I will the moon to flight
I am the dawn, I'm the new day begun. I bring you the morning, I bring you the sun, I hold back the night and I open the skies. I give light to the world, I give sight to your eyes


Dernière édition par Alexis Weasley le Dim 5 Nov - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/07/2017
Messages : 161
Points : 224
x âge : 33 ans
x métier : membre du comité d'excuses à l'intention des moldus
x statut : divorcé

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 5 Nov - 8:35

Les morts, le sang, les blessés. Si je ne suis pas prêt à enterrer la hache de guerre avec les bureaux des aurors et des oubliators, je me résous cependant à une collaboration pacifique parce que j’ai cette boule au fond de la gorge depuis l’évènement. Elle n’a de cesse de grossir, cette boule, me laissant avec un arrière-goût amer. Ce qui s’est passé à Swansea, plus personne ne l’avait vécu depuis vingt ans. J’avais des frères et sœurs  à Poudlard, les plus âgés ont combattu aux côtés d’Harry Potter et même si je n’entretiens avec eux qu’une relation polie depuis toujours, je me rappelle que le gamin de treize ans que j’étais alors s’en bouffait les doigts, seul à la maison tandis que toute la petite famille était à Poudlard.

J’ai l’impression d’avoir à nouveau treize ans. Sauf que cette fois-ci, j’ai participé. À mon échelle. Et ça ne me plaît pas du tout.

J’écoute Granger religieusement en me disant que je n’ai jamais été aussi discipliné lors d’une réunion. Loin d’être heureux de me trouver là, j’ai quand même envie d’aider tous ces moldus, repensant à cette blonde avec qui j’ai passé un bout de temps avant qu’elle ne disparaisse. Qu’est-elle devenue ? A-t-elle réussi à atteindre la sortie, le sortilège d’amnésie a-t-il fonctionné ? Toutes ces questions, personne ici ne pourra y répondre et… je ne sais pas, je n’ai pas envie de parler. Pas envie d’intervenir. Je n’ai rien à dire alors j’acquiesce ça et là, je grimace lorsque des mots ne me plaisent pas, je m’arrache les ongles de nerfs sous la table, mais je ne dis rien.

Ce qui est en train de se passer est malheureux. Et la preuve que sorciers et moldus ne peuvent cohabiter sans que ça soit dangereux pour ces derniers. Peut-être l’évènement qu’il fallait pour s’en rendre compte… peut-être.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/10/2017
Messages : 33
Points : 119
x âge : 26
x métier : auror
x statut : célibataire

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 5 Nov - 11:42

Gueule de bois. Pourquoi tant de haine ? Être sorcier a des tas d'avantages, mais la gueule de bois ramène toujours ironiquement à la triste condition d'être humain ; le réveil qui sonne depuis trois heures aussi d'ailleurs. Ezekiel ouvre un œil et baille mollement avant de réaliser que la personne avec qui il a passé la soirée le fixe en agrafant son soutien gorge. Il se redresse un peu, cherche un bon moyen de la faire partir. Mais lorsqu'il ouvre la bouche pour jouer les fuckboys de merde, la jeune femme l'interrompt avec une bonne dose de sarcasme. « Te fatigue pas Shacklebolt. Non seulement t'es en retard pour la réunion du ministère, mais en plus si tu voulais me foutre dehors, il fallait te lever plus tôt et pas ronfler jusqu'à 11h. Ciao. » Elle enfile une robe d'avocate et disparaît non sans en lui envoyer un baiser moqueur et théâtral. Et sans lui laisser son Cloud au passage surtout. Du jamais vu ! Shacklebolt reste un instant éberlué par le spécimen avant de réaliser qu'il avait complètement oublié la réunion du ministère dans tout ça. « Merde ! La réunion, mais merde. »

Dans l'obligation physique de se présenter éblouissant à la réunion, Shacklebolt ne peut pas s'empêcher de faire un rapide, mais pas si rapide que ça passage dans la salle de bain. Lorsqu'il transplane, il arrive donc inévitablement en retard et après le beau discours de Ms Granger bien que très beau. Son père va le tuer. Il espère que l'addiction d'Hermione aux caramels is still a thing. Discret mais pas trop il se laisse donc tomber sur une chaise à côté d'Alexis à qui il demande, toujours aussi discrètement, de lui Clouder un résumé de la réunion pour qu'il puisse suivre un peu. Evidemment, son regard croise et celui de sa sœur Octavia & celui de la sassy lady de ce matin. Se sentant jugé par ses pairs, le fils du ministre reporte son attention sur Hermione et plus particulièrement Alexis qui joue les premières de la classe en posant des questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 16/10/2017
Messages : 127
Points : 322
x âge : dix-neuf ans
x métier : stagiaire au comité d'excuses à l'intention des moldus, un job décroché grâce à papa évidemment
x statut : sorcière

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 5 Nov - 13:17

En choisissant, à contre-cœur, de faire ce stupide stage au comité d'excuses à l'intention des Moldus, Octavia avait espéré échapper aux divers impératifs du Ministère, comme ce genre de réunions. Après tout, elle n'était que stagiaire et ce, dans un service qui employait majoritairement des cracmols. Certains auraient pu prétendre qu'il était plutôt de mauvais goût pour le Ministre de permettre à sa sorcière de fille de voler le job d'un cracmol mais après tout, Octavia ne croulait pas vraiment sous les responsabilités, loin de là. C'était la planque parfaite, du moins l'avait-elle crue, jusqu'à se retrouver forcée à assister à cette réunion. Bien sûr, comme bon nombre de sorcières de sa génération, elle admirait sincèrement Hermione Granger et elle avait grandi en écoutant le récit de ses exploits, généralement racontés ─ embellis ? ─ par son père. Mais elle n'avait absolument aucune envie de l'écouter leur rappeler à tous dans quelle merde ils se trouvaient. Elle était déjà au courant. Difficile d'y échapper, quand on vivait avec le Ministre lui-même. A la réflexion, vivre avec son père était largement moins embarrassant que de vivre avec son frère, lequel daigna finalement faire son apparition, une fois le discours de Granger terminé. Comment se débrouillait-il pour être systématiquement en retard, c'était là un mystère qu'Octavia, en près de vingt ans d'existence, n'était pas encore parvenue à résoudre. Elle haussa un sourcil moqueur, lui décocha un regard qui en disait long et articula silencieusement un tu crains dont il avait l'habitude, reportant finalement son attention sur la rouquine à côté de laquelle Ezekiel avait pris place, manifestement pleine de questions et de craintes. Il ne s'agissait pas d'avoir l'air dissipé. Fisher était dans le coin et elle n'avait absolument pas envie d'être réprimandée plus tard pour sa désinvolture ou whatever he had in store for her.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 23/09/2017
Messages : 21
Points : 70
x âge : 28
x métier : auror
x statut : célibataire indépendante

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 5 Nov - 14:30

Mai Lan n'a pas manqué la réunion du ministère, bien évidemment. Elle n'est pas de celles qui se confondent en questions et écoute principalement. En effet sa discrétion ajoutée à son étonnante ambition l'a finalement menée plus loin que beaucoup auraient pu le croire (ainsi que quelques amitiés avec des Gryffondors aussi, on ne va pas se mentir). Alors elle observe, ne manque inévitablement pas la présence de Fisher qui a bien entendu été convié à la réunion, même si dans le fond elle se demande bien ce que le comité d'excuse peut bien apporter au débat. Il semble évident qu'il serait déraisonnable de s'épancher de la situation dans les media et même Fisher ne serait pas stupide au point d'aller rager dans la gazette du sorcier. Elle lui lance donc un regard noir en guise de salutation et reporte son attention sur Ms Granger qui s'apprête à commenter l'intervention d'Alexis Weasley. Un vague regard à l'assemblée lui indique que la princesse Kate n'a même pas daigné honorer leur humble troupe de sa présence royale. Soit elle aussi s'autorise à arriver en retard comme le fils Shacklebolt, soit déjeuner à Buckingam Palace avec la reine lui semble plus important que les moldus décédés à Abertawe. Et dire qu'il y a des crétins sur le net qui s'intéressent à ses goûts musicaux...

hj : cette réponse est très nulle, mais c'était juste pour dire coucou je suis là

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/09/2017
Messages : 39
Points : 42
x âge : 34 ans
x métier : Directrice du bureau des oubliators
x statut : Mariée mais c'est compliqué
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 5 Nov - 16:35


If you're going through hell, keep going
Ministry Meeting


Il y a quelques années de cela, Arabella aurait été la personne idéale pour gérer cette crise : prête à travailler jour et nuit, réfléchie, stratège, diplomate. Le travail de Directrice du bureau des Oubliators ne lui avait pas été donné par hasard et elle aurait sûrement fait beaucoup pour désamorcer cette situation… Mais ça, c’était avant. Avant cet incident, avant sa dépression, avant l’alcool. Aujourd’hui, la jeune femme n’était plus bonne à rien à part à ruminer et à se poser des questions sur le sens même de son travail.

Et dire qu’elle avait été un jour si fière de pouvoir protéger le secret magique ! Bien sûr, elle n’avait jamais laissé de côté les dangers de son travail pour les moldus, il lui était déjà arrivé d’avoir quelques doutes et elle avait toujours encouragé une utilisation modérée et réfléchie du sort d’oublie. Inutile d’en faire trop, les excuses inventées par les cerveaux du Ministère suffisaient souvent. Doser, agir de façon posée, calculer… Voilà bien des choses qu’elle n’était plus capable de faire aujourd’hui.

Son esprit était dans un flou constant, repassant sans cesse ce fameux incident qui avait faillit lui coûter son travail et son mariage… Depuis ce jour, la dépression latente qu’elle avait toujours réussit à stopper s’était engouffrée avec force et fracas dans son âme, dévastant tout sur son passage. Depuis ce jour, elle n’était plus une aussi bonne mère, plus une aussi bonne épouse ni une aussi bonne employée. Elle n’était plus qu’une carcasse souvent alcoolisée qui tentait de résoudre des dilemmes impossibles et imaginaires.

Le jour de l’incident de Swansea, Bella était de repos. Son époux avait envisagé de les emmener au festival mais la petite était malade, une chance. Ils étaient restés à la maison en famille, presque comme si de rien n’était. Un de ses bons jours, un des rares qu’elle n’avait pas passé à faire des recherches sur sa ‘victime’ ou à tergiverser sur le sens de son travail. James voulait qu’elle quitte son travail, qu’ils changent de vie mais la sorcière était une tête de mule dont il était trop amoureux pour lui imposer quoi que ce soit. Puis il savait qu’elle était fragile alors…

Alors rien ne bougeait et la sorcière coulait doucement malgré ses visites hebdomadaires chez le psy. Puis il y eu le festival… Appelée d’urgence, elle avait transplané sans même prendre le temps de quitter son survêtement de weekend, à peine coiffée. Le pire était déjà passé, les cadavres, la panique… Pourquoi ne l’avaient-ils pas appelé plus tôt ? Elle aurait pu se battre ! Elle aurait du se battre ! La pensaient-ils donc incapable de se défendre ? Ou peut-être que son dossier médical actuel l’avait automatiquement relégué au second rang ? Quoi qu’il en soit elle avait fait son possible pour aider les victimes, Moldus et Sorciers confondus.

L’utilisation du sort lui posait toujours problème mais… Elle avait vu tant d’horreur dans les yeux de ces gens, tellement de peur… Il fallait qu’ils oublient, ils n’auraient jamais dû vivre ça et avait la chance de pouvoir continuer à vivre comme si de rien n’était ! Une chance qu’elle n’avait pas mais qu’elle ne pouvait pas refuser de leur offrir. Ce jour là, dans les cendres de la bataille, ceux qui avaient connu Bella l’avaient enfin retrouvée : Battante, autoritaire et efficace. De nouveau, elle était la directrice qu’elle avait été jadis, celle dont on avait besoin.

Installée en salle de réunion un peu avant les autres, la sorcière n’était plus tout à fait dans cet état mais il y avait du changement. Elle n’était pas alcoolisée, elle n’avait pas oublié le goûté de sa fille et avait même partagé un moment tendre avec son époux avant de partir. Presque comme avant. L’espoir était de nouveau présent dans son cœur, la sensation d’être utile et plus cette horrible impression de faire le mal. Il fallait doser, toujours mieux, mais elle s’en sentait un peu plus capable maintenant. Ses souvenirs la hantaient toujours, la culpabilité aussi, mais il y avait plus important maintenant, il ne fallait plus être égoïste et il fallait trouver une solution efficace à ce bazar sans nom.

La blonde salua Madame Granger avec un sourire avant de s’emparer d’une tasse de thé. Elle resta ensuite muette bien que très attentive aux réactions de ses collègues et au discours d’Hermione. La situation était aussi catastrophique que dans les souvenirs qu’elle gardait du festival et les choses n’allaient pas aller en s’améliorant s’ils restaient les bras croisés… Ils allaient devoir travailler ensemble et plus dur que jamais pour ne pas revenir vingt ans en arrière. Les moldus ne devaient pas perdre espoir, le ministre ne devait pas rompre l’alliance, elle était vitale pour ne pas replonger… Après un bref silence, Bella se décida à sortir de son mutisme.

    « Nous devons impérativement nous assurer du soutient du Premier Ministre Moldu. Si nous rompons l’alliance maintenant, ils auront gagné… Peut-être faudrait-il ajouter d’autres agents autour de lui pour le rassurer ? Et aussi être plus présents à l’extérieur, sur les évènements publics par exemple ? Je sais que les équipes en font déjà beaucoup mais je crains que la dissuasion ne soit notre seule option efficace pour le moment. Il faut être là, leur montrer que nous sommes prêts cette fois, quitte à créer des postes d’Auror ? Notre Ministre nous a-t-il donné des indications à ce sujet ? »

Ce n’était qu’une idée, sans doute déjà mise en route par quelqu’un d’autre d’ailleurs… Mais la jeune femme avait été déconnectée de son travail si longtemps qu’elle avait l’impression de débarquer un peu. Comment avait-elle pu en arriver là ? Il fallait vraiment qu’elle se reprenne et vite !



©️ HELLOPAINFUL


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 75
Points : 103
x âge : 38 yo
x métier : directrice du département de la justice magique, future PM
x statut : mariée à Ronald Weasley, yes, still

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 5 Nov - 18:24

Mes employés sont attentifs, au moins, c'est déjà ça. Pas tous très réactifs, mais j'imagine que le jeunes assistant du directeur du Département des Jeux et Sports magique ou la secrétaire du Magenmagot ne savent pas trop quoi apporter à cette réunion. Je n'ai évidemment pas demandé à tout le Ministère de se libérer, il faut bien que la boutique tourne, mais je voulais que des représentants de chaque bureau et chaque département fasse une apparition. Et la plupart ont pris ça très sérieusement, de nombreux aurors sont présents, ainsi que la directrice des oubliators. Même si certains sont arrivés en retard, ce que je n'apprécie pas particulièrement. Mais je sais que le fils de Kingsley n'a jamais été à l'heure dans sa vie, il ne fera donc pas d'exception pour une simple réunion de crise. Je plisse un peu les yeux dans sa direction, mais ne voulant pas faire office de figure familiale pour ce jeune homme que j'ai pourtant vu grandir, je passe outre et rebondis plutôt sur les remarques de la jeune Weasley.

Je l'écoute attentivement, affichant une mine neutre et courtoise. J'aurais préféré qu'elle n'admette pas aussi ouvertement que les Aurors pataugent à peu près autant que les autres. Certes, ce n'est pas son affectation, elle n'est pas rattachée à l'enquête, mais si les membres du Bureau ne connaissent pas l'avancée de l'affaire, ça ne présage rien de bon. Et beaucoup dans la salle vont faire cette déduction. Ce qui ne renvoie pas exactement l'image de progrès et de force que j'espérais renvoyer aujourd'hui. Et cette histoire avec la Première Ministre moldue... Pas le genre de choses qu'on a envie d'apprendre devant une pièce pleine de ses employés. Je ne laisse rien paraître, mais note rapidement les quelques informations qu'elle me rapporte. Il faudra que je dise à Harry de briefer cette petite sur le partage de l'information et la notion de confidentialité. Le but de la réunion est d'échanger, certes, mais est-ce que Hubert, chef du réseau de cheminées, avait besoin de savoir ça? Pour qu'il aille ensuite le répéter à ses camarades de Bavboules, c'est bien la peine d'avoir une sécurité renforcée.

Les réactions commencent déjà, même si les remarques d'Arabella sont des plus pertinentes. Elle semble fatiguée, mais a paradoxalement meilleure mine que ces derniers temps. Et cette réactivité, cette volonté d'apporter des solutions, de s'investir me rappellent la personne qu'elle était, il y a quelques années. Je me force donc à esquisser un sourire et hoche doucement la tête. Je reprends toutefois la parole, avant que cette réunion ne se transforme en brainstorming inter-départements ou, pire, en parfaite débandade. Et en profite pour mettre quelques points sur les i. « Merci de ce rapport Alexis, il est évident que nous allons nous entretenir avec Theresa May, l'homologue moldue de Kingsley Shaclebolt. Tu as raison Arabella, c'est une alliée plus précieuse que jamais et il est hors de question que nous la perdions. Ceci étant, je ne suis pas sûre que le déploiement d'agents autour de lui soit nécessaire. Cela voudrait dire qu'elle est effectivement en danger et nous ne voulons pas l'affoler. Tant qu'Ezekiel et Alexis se sentent capables d'assurer leur mission, je pense que les effectifs ne bougeront pas et Mr Shacklebolt n'a pas indiqué vouloir oeuvrer en ce sens pour le moment. Nous surveillons déjà les événements moldus et sorciers majeurs, il y a des membres de la Brigade Magique en civil un peu partout, dans la capitale notamment. Les efforts actuels seront maintenus et la vigilance est plus accrue que jamais. Toute décision future autour de la sécurité devra être prise conjointement avec notre Ministre, Mr Potter et moi-même, je leur rapporterais donc tes propositions Arabella et toutes celles qui émaneront aujourd'hui. » Personnellement, j'estime qu'une sécurité trop visible et une atmosphère d'alerte ne feront que donner plus de pouvoir à ceux qui veulent nous faire peur. Et donc, affoler les populations. Il n'est pas dit qu'Harry et Kingsley l'entendent de cette oreille cela dit.

J'en viens donc à un autre point important soulever par miss Weasley. Un peu trop bavarde peut-être, mais certainement futée. « Pour ce qui est des responsables de cet attentat, il est préférable de ne pas les appeler des Mangemorts. Le langage est important et ce nom a une signification précise, que certains ici ne connaissent que trop bien. Ce ne sont pas des Mangemorts, puisque Voldemort a été vaincu et que ses disciples ont, pour la plupart, été exécutés ou jugés. Il s'agit d'un groupuscule minoritaire, certes dangereux mais qu'il ne faut pas amplifier plus que de raison. Ne leur donnons pas l'attention qu'ils réclament. Nous démantèlerons leur réseau, nous les traquerons et ferons tout pour que de pareilles horreurs ne se reproduisent pas. Mais sans jamais céder à la panique, aux rumeurs ou à la division. Je tiens d'ailleurs à rappeler que sauf si vous êtes habilités à le faire, vous n'êtes en aucun cas autorisés à communiquer avec la presse. Je vous demanderais aussi de ne pas jouer les commères auprès de vos amis, votre famille, vos conquêtes ou vos comparses de beuverie. » Quelques rires juvéniles s'élèvent, vite éteints par mon regard noir. « C'est très sérieux, la désinformation et les on dit ont déjà causés bien du tort à notre communauté à une époque pas si lointaine. Surveillez donc vos propos et ne parlez pas de ce dont vous ne savez rien. » Je laisse mes mots faire leur chemin jusqu'à tous, puis ajoute, plus douce. « Autre chose? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 22/07/2017
Messages : 169
Points : 207
x âge : 26 ans
x métier : Auror/oubliator
x statut : Sorcière

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Sam 11 Nov - 19:27

La rousse se permit d’échanger un rapide regard avec Zeke, arrivé entre temps. Cette purge de May allait leur causer encore plus de fil à retorde, non pas qu’ils n’en aient pas l’habitude à présent. Elle écouta Edgcombe et puis Granger dans une tentative de nouveau, de faire appel au bon sens de chacun, mais elle n’était pas dupe. Elle allait continuer de faire ce qu’on lui demandait, et du mieux possible, pourquoi pas même bientôt avec bonne humeur, comme elle en avait eu si souvent l’habitude, avant que tout ce bordel n’arrive. Non parce que sinon, autant s’infliger l’Avada Kadavra tout de suite, et il était hors de question de laisser Ethan derrière elle. Elle savait autour d’eux que les sorciers plus âgés ne voyaient pas forcément d’un bon œil le tandem de choc qu’elle formait avec Zeke, et pourtant, ce n’était pas faute d’avoir plusieurs fois par le passé prouvé de quoi ils étaient capables, mais qu’en plus, ils le faisaient bien. Elle n’aimait pas trop cette condescendance, comme le faisait peut-être indirectement Granger elle-même en insistant pour dire que ces prétendus Mangemorts n’en étaient pas. Ils n’avaient pas pu connaître cette guerre, et Alexis avait bien du mal à imaginer ces années de terreur malgré ce qu’on pouvait retrouver dans les livres. L’insouciance qu’elle avait connue jusque ici avait toutefois pris du plomb dans l’aile, avec ce qui s’était passé à Swansea. Les plus anciens avaient cette aigreur caractéristique, car à leurs yeux, ceux qui n’étaient pas là ne pouvaient réaliser l’horreur de ces années et, jusque là, elle pouvait comprendre. Ce qui la dérangeait plus en revanche, c’était qu’on leur reproche finalement de ne pas être né sous le règne du Seigneur des Ténèbres, et de toutes les souffrances qu’il avait pu infliger. Estimant qu’elle avait fait sa part du job, Alexis se contenta à présent de garder le silence, laissant le soin à ses petits camarades de relever le discours d’Hermione Granger, si l’envie se faisait sentir.

_________________
I will the moon to flight
I am the dawn, I'm the new day begun. I bring you the morning, I bring you the sun, I hold back the night and I open the skies. I give light to the world, I give sight to your eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 09/12/2016
Messages : 75
Points : 513
x âge : 27 ans
x métier : Doctorante en chimie/potions
x statut : En couple

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   Dim 12 Nov - 19:05

Assise non loin d'Arabella, je sirote mon thé en essayant de me faire la plus discrète possible. Ce n'est pas forcément mon genre de ne pas me faire remarquer, surtout avec mon style vestimentaire en général, mais depuis Swansea, je ne suis plus très en forme. Who I am kidding, ça date de plus loin que ça, mais ce n'est pas le moment d'y penser. Arrivée dans la salle avec quelques minutes d'avance, je me suis installée près de mes collègues oubliator. Tout le monde s'est à peu près regroupé en départements pour cette réunion, chacun discute plus ou moins bruyamment, se racontant les dernières informations. La plupart des mines sont sombres, et la mienne ne fait pas exception.

Puis Hermione arrive et peu à peu le bruit cesse pour laisser place au silence. Je ne comprends pas trop la nécessité de convoquer tous les départements à cette réunion, mais j'imagine qu'elle a une bonne raison. Après tout, peut-être que le département des sports magiques a besoin de savoir si des renforts de sécurité sont à prévoir, et s'ils peuvent continuer d'organiser leurs événements  sans courir le risque d'une attaque terroriste.

J'essaie de porter une grande attention aux mots d'Hermione, j'ai même une plume enchantée qui prend des notes à ma place. Mais mon cerveau bute sur le nombre de morts, de blessés. Beaucoup trop de personnes ont perdu la vie aux mains de quoi, cinq, six terroristes ? C'est beaucoup. Beaucoup trop. On aurait dû le voir venir. J'aurais dû faire plus attention autour de moi, plutôt que de boire du jus de citrouille. Quelle idiote.

Les mots prononcés par une auror me sortent de ma torpeur. Ces personnes pourraient vraiment être des mangemorts ? Je croyais qu'ils avaient tous été envoyés à Azkaban ? La conversation tourne autour de la première Ministre moldue, qui pourrait remettre en cause notre alliance. Mais que ce passerait-il alors ? Une chasse aux sorciers ? Je n'ose même pas imaginer cette possibilité. Non, je sais qu'Hermione et M. Shacklebolt réussiront à régler cette situation.

Arabella prend la parole, et enfin Hermione répond aux questions des deux femmes. Elle nous rappelle qu'il nous est interdit de discuter avec la presse. A quoi bon ? Je me souviens de ces reporters intrusifs de la Gazette du Sorcier, lorsque je tentais de faire passer la loi sur la scolarisation mixte sorciers-moldus. Ces vipères traquent chaque faiblesse, chaque signe de déstabilisation, afin de nous rouler dans la boue lors de l'écriture de leur article.

Un silence s'abat sur la salle de réunion après l'intervention d'Hermione. Je regarde autour de moi, personne n'a l'air de vouloir prendre la parole. Pourtant, quelque chose m’embête, il me semble que certaines choses n'ont pas été dites. Alors timidement, je lève la main. "Je tenais à remercier toutes les personnes présentes sur le site pour la vitesse à laquelle vous avez réagi. Je sais que certains d'entre vous étaient là purement pour le plaisir, mais vous avez tout de même aidé, que ce soit pour combattre ces... terroristes, ou nous aider à l'évacuation des civils." Je balaye du regard les personnes autour de moi, certaines se sont retournées pour mieux m'entendre parler. "Et puis un grand merci à tous ceux qui sont arrivés en renforts, je ne sais pas qui a donné l'alerte, mais que ce soient auror, oubliators ou policiers, vous êtes arrivés pour nous aider, et je n'ose même pas imaginer ce qui serait arrivé sans vous."

J'ai rougi. J'avais oublié ce que ça faisait de parler seule devant autant de personnes, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. Quand j'anime une réunion de l'école, ce n'est pas pareil, c'est plus cool et il y a surtout beaucoup moins de personnes qui m'écoutent. Je me racle la gorge, embarrassée. "Hum. Enfin voilà, merci. Je pense que ça doit être dit." Tête baissée, je reprends une gorgée de mon thé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: if you're going through hell, keep going | ministry meeting   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

if you're going through hell, keep going | ministry meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: central london :: soho, westminster & south bank :: ministry of magic
-