HAPPY HALLOWEEN ! Et bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! N'oubliez pas de venir vous recenser avant le 15 novembre ici !!! .

 

 I am also good at cakes (Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: I am also good at cakes (Adrian)   Jeu 20 Juil - 16:26

William est le bon pote qui ne travaille pas beaucoup. Avec le cachet qu'il a reçu de son dernier film, il doit avouer qu'il profite d'ailleurs allègrement de sa plus que plaisante situation. Lorsqu'on ne lui vole pas son mobilier et ses affaires de valeur, il doit avouer qu'il apprécie aussi d'inviter quelques conquêtes à la maison pour profiter du jacuzzi et de son lit king size au maximum. Ce qui ne lui ressemble pas en revanche, c'est de cuisiner pour lesdits invités. De manière assez étrange, et sûrement bizarre si on prend en compte toute la situation, il s'est pris d'affection pour l'ex du petit copain de son frère qu'il a invité à dîner. L'amitié a évidemment peu enthousiasmé Ciaran qui aurait sûrement préféré ne plus jamais entendre parler d'Adrian Fletcher, mais ce rapprochement non calculé ne partant pas d'une mauvaise intention, il avait du se faire à l'idée. William apprécie Adrian. Dire qu'il l'apprécie beaucoup serait d'ailleurs un euphémisme. Malgré sa gentillesse un peu bête, William a également un peu trop envie de s'envoyer en l'air avec lui, ce qui se traduit souvent par de gentilles attentions et un peu de flirt qui ne va jamais bien loin malheureusement pour William qui le désire ardemment depuis qu'il s'est mis en tête de pendre soin de l'oiseau blessé. Ce soir il a d'ailleurs prévu de l'impressionner un peu avec un peu de pâtisserie. C'est donc appliqué qu'il se donne à fond pour réussir son gâteau préféré et quelques sushis fait maison. Il prévient Ciaran qu'il serait pas vraiment idéal qu'il se pointe aujourd'hui et attend que son invité sonne à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 48
Points : 141
x âge : 27 ans
x métier : Professeur de littérature à l'université d'Oxford
x statut : Abandonné

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Jeu 20 Juil - 17:02

L'eau brûlante qui s'écoule de la douche ne parvient pas à effacer la douleur d'Adrian. Elle est constante, le suit partout comme une vieille copine installée de force avec lui au mois de décembre dernier, dans cet appartement qui l'oppresse mais qu'il ne peut se résoudre à quitter. Il est presque dix-sept heures, et il a passé la journée à écrire, prostré dans son bureau, volets fermés, une seule et unique tasse de café n'ayant cesse de se remplir pour pallier les heures de sommeil qui manquent à son compteur. Il n'a plus d'énergie que pour quitter ce lit dans lequel il ne dort pas, souvenir éreintant d'un passé plus heureux, et rejoindre la chaise de la petite pièce devenue son antre. Comme prévu, les vacances scolaires sont une épreuve qu'il n'arrive pas à surmonter, une de plus, laissant son cerveau trop inoccupé pour qu'il s'empêche de penser, de ressasser. En boucle. Il ferme les yeux, augmente la température de l'eau jusqu'à se brûler, presque. Il ne comprend pas pourquoi ses muscles souffrent. Sans doute l'expression de ce que son coeur ressent. Surement.

Il finit, à regrets, par quitter la douche, et s'habille lentement, prenant soin d'assortir les vêtements qu'il retire du placard. Toutes ces choses achetées par ou sur le conseil de Chris, qui sont aujourd'hui trop grandes pour son corps fatigué et amaigri. Il repose la serviette humide dans la salle de bain, et prend une inspiration pour s'insuffler le courage d'aller dans le salon, vaste champ de ruines de tri administratif. Tous ces papiers qu'il a dû mettre à son seul nom, tous les documents de l'annulation du mariage, censé se tenir cet été, les cartons reçus des membres éloignés de la famille présentant leurs excuses, démontrant leur compassion. We're really sorry about the wedding. Lui aussi. Il soupire, ramasse quelques feuilles pour en faire des tas plus ordonnés, se promettant de faire du classement dès le lendemain, s'il y arrive, si c'est une bonne journée, quoi qu'il n'y en ait pas tellement. Certaines sont moins pires que d'autres.

Il s'engouffre dans un taxi auquel il donne l'adresse de William Fitzgerald. C'est sans le moindre doute assez malsain de trouver du réconfort auprès du frère du type qui vous a tout pris, mais Adrian n'a pas la force de penser à ça. Il est simplement assez motivé pour prendre le taxi et profiter de la perspective d'une soirée passée au centre de l'attention d'un autre, à penser à autre chose. Il a acheté, maladroit, des chocolats et une bouteille de vin sans savoir ce qu'il convenait d'apporter. Il ne sait même pas en quoi consiste leur relation, mélange étrange entre amitié salvatrice et flirt repoussé par sa timidité et ses propres névroses. Le voilà, quelques minutes plus tard, qui sonne à la porte - nouvelle inspiration profonde à hauteur du courage dont il a besoin. Quand Will ouvre, il s'est armé d'un sourire. « Bonsoir », il lance, en penchant un peu la tête. « Merci encore pour l'invitation, j'ai apporté du vin... Et aussi des chocolats. Je sais pas ce que tu préfères », précise-t-il, un peu amusé par sa propre maladresse, par ces habitudes qu'il faut reprendre, ordonner, par la culpabilité qu'il ressent malgré lui à l'idée de se forcer à passer à autre chose.

Pourtant, aussi invraisemblable que cela puisse lui paraître, Chris n'a très clairement plus envie d'avoir quoi que ce soit à faire avec lui.

Sinon, il aurait téléphoné.

At least.

_________________
Why'd you have to leave so soon?
my first, my last, my everything... And the answer to all my dreams. You're my sun, my moon, my guiding star. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Jeu 20 Juil - 21:15

Lorsque Adrian arrive, Will abandonne les préparatifs de sa salade pour lui ouvrir avec un sourire ravi. Ce n'est pas tous les jours qu'il reçoit quelqu'un à qui il tient vraiment chez lui. La vérité sur sa vie d'acteur, c'est qu'il se sent bien souvent seul. Bien sur il a des amis, des tas de gens qui aimeraient le connaître et faire partie de sa vie, mais peu d'entre eux auraient cette caractéristique primordiale de compter pour lui. Will n'a pas beaucoup de famille en dehors de son frère Ciaran. Frère avec qui il a renoué que depuis quelques mois et qu'il ne connaît finalement pas beaucoup. Pour faire bref, ils ne sont pas très proches. William l'aurait aimé, peut être qu'il y a cru aussi lorsqu'ils se sont expliqués il y a quelques mois, mais leur séparation à l'adolescence n'a pas facilité les choses voire rendu impossible toute forme de proximité. Le voilà donc à chercher l'amitié d'un homme qu'il a consolé dans la rue. Une histoire presque touchante si oublie de préciser que son fiancé l'a plaqué pour son frère jumeau. Il adresse cependant un sourire sincère à Adrian Fletcher et ferme la porte derrière lui. Il est bien habillé, plus habillé qu'à l'ordinaire, ce qui réjouit William qui ne manque pas de le reluquer, même si il le fait un peu coupable finalement. « J'aime les deux, donc c'est super que tu aies apporté les deux. » Son sourire s'agrandit et il s'approche pour déposer un baiser sur sa joue. Un geste sûrement un peu osé, mais tendre. « J'ai fait un gâteau pour ma part, j'étais d'humeur à étaler mon talent pour la pâtisserie. J'espère t'impressionner. » Il ajoute fièrement tandis qu'une bonne odeur vient confirmer ses dires.

Il le guide ensuite jusqu'au salon et sort deux coupes de champagne. Il n'y a certes pas d'occasion particulière, mais il a envie de le recevoir convenablement, voire potentiellement que les bulles lui montent au cerveau et qu'il lui trouve un semblant de charme, on a le droit de rêver. William est un grand rêveur d'ailleurs. « You look, handsome, Teacher. » Will finit par le complimenter en toute amitié. Le commentaire lui échappe, une fois de plus. Ce n'est pas la première fois qu'il lui fait remarquer discrètement qu'il lui plait. La plupart du temps Adrian ne prends pas vraiment ça pour du flirt, ce qui est bien dommage, mais de bonne guerre. William essaie d'être un peu plus subtil avec lui, ce qui n'est sûrement pas dans ses habitudes, et sûrement pas sa spécialité d'ailleurs. Il essaye. Le respect change la donne, et il en a beaucoup pour Adrian. « Je te sers du champagne? » Il lui propose tout de même pour ne pas non plus le forcer à boire, ce qui serait pas très honnête étant donné sa forte attirance pour le rouquin. William a des idées derrière la tête certes, mais ce n'est pas non plus un prédateur sexuel dangereux qu'on ferait mieux d'enfermer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 48
Points : 141
x âge : 27 ans
x métier : Professeur de littérature à l'université d'Oxford
x statut : Abandonné

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Mer 26 Juil - 17:35

Devant William, celui qui l'a pour ainsi dire sauvé - autant le jour où Adrian a été abandonné que depuis, il faut bien reconnaître ce qui est - le jeune professeur de littérature se dit qu'il serait sans doute temps de tourner la page, de passer à autre chose. De faire son deuil. Et tandis que les lèvres tendres de Will se déposent sur sa joue, il se dit qu'il faudrait qu'il se montre reconnaissant, qu'il rencontre les volontés discrètes mais de plus en plus affirmées de l'acteur. Qu'il se prenne au jeu de la reconstruction, à son tour, puisque Chris semble avoir lui fait le deuil de leur relation, si tant est qu'il en ait eu besoin. Pourtant, aussi claires que soient ces idées dans son esprit, il n'arrive pas vraiment à s'y résoudre. Il lui suffirait d'un peu de bonne volonté pour combler la distance, pour déposer ses lèvres sur d'autres lèvres que celles qu'il a jamais connues. Il lui faudrait ça, quelques secondes d'abandon, d'oubli, pour que la chose soit lancée. Peut être même deviendrait-elle naturelle, au fil des semaines - mais Adrian a du mal à croire que son coeur ne sera jamais guéri de la trahison. Car de tous les sentiments différents qu'il ressent, la trahison est le pire sans doute. Parce que Chris ne l'a pas seulement quitté. Il l'a abandonné, tout seul, reniant son rôle d'ami dans la bataille, lui niant le droit d'avoir des explications, un dernier tête à tête, de l'aide pour l'annulation du mariage et toutes les autres choses qu'il a fallu qu'il gère de son côté. Les invités déçus, les parents consternés. Même Vivian ne comprend plus son fils. Et c'est tellement anormal qu'Adrian ne peut vraiment s'empêcher de penser qu'il y a une explication logique qui viendra supplanter tous ses doutes. Naïvement, idéalement.

Il secoue un peu la tête et offre un sourire qu'il veut doux à son ami, en lui abandonnant les choses qu'il a apportées. « Crois-moi, en matière de cuisine, ce n'est pas très difficile de m'impressionner », il murmure, vaguement amusé. La cuisine catastrophique de sa mère a, semble-t-il, été transmise au fils. Il entre et sourit un peu plus quand William le complimente, même si, à se souvenir de son air fatigué, de son teint pâle et de ses vêtements trop grands, il doute sincèrement de ressembler à quoi que ce soit de correct. Il prend, cependant, et remercie d'un hochement de tête sincèrement flatté.

« Du Champagne ? » il interroge, amusé. « Tu n'as pas fait les choses à moitié, j'en demandais pas autant », il explique. Il acquiesce cependant. « Avec plaisir cela dit, merci. Et pour ce soir, aussi ». Et pour tout le reste, mais ça, il le garde pour lui, il n'a pas envie de lui faire pitié. Pas encore.

_________________
Why'd you have to leave so soon?
my first, my last, my everything... And the answer to all my dreams. You're my sun, my moon, my guiding star. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Jeu 10 Aoû - 22:13

Adrian le fait rire lorsqu'il lui dit qu'il en faut peu pour l'impressionner en cuisine. William lui sourit d'ailleurs avec une sorte de tendresse inconsciente. Il est vrai que Fitzgerald n'a très certainement pas besoin de sortir le grand jeu pour impressionner quelqu'un qui sait, n'ayons pas peur d'aller dans les extrêmes, à peine faire cuire des pâtes sans se retrouver à gratter le fond de la casserole comme un forcené. Cela dit  William se contente de hausser les épaules pour ne pas donner trop d'importance à la démarche involontairement adorable qui se cache derrière tout ça. Lui même ne sait pas trop à quel jeu il est en train de jouer avec Fletcher. L'attirance se mêle dangereusement à l'amitié pourtant sincère qui le lie au rouquin. Et si William a toujours été respectueux, il n'a jamais vraiment sorti de sa tête l'idée qu'il puisse se passer quelque chose entre eux, même si paradoxalement son cerveau a également intégré qu'il ne se passerait rien du tout au contraire. Alors le jeu de la séduction est là pour la forme, sans être vraiment la source du problème. Le problème qui nait plutôt de l'attachement que leur étonnante amitié a créé en parallèle et qui ne fait pas bon ménage avec l'attirance qui a toujours été là. Pour ne rien arranger William n'a pas conscience du caractère compromettant de ce mauvais mélange. A sa décharge, il n'a jamais cherché à analyser ses sentiments non plus. Les rares fois ou c'est arrivé, ça lui a fait bien plus de mal que de bien. Il n'est pas idiot cependant (du moins pas complètement), il sait qu'il est le jumeau parfait de l'homme qui lui a tout pris. Il n'attends finalement pas grand-chose d'Adrian Fletcher, pas vraiment en tout cas. « Je sais que tu n'en attendais pas autant, de simple pâtes cuites à point auraient suffit à t'impressionner, mais c'est quand même un peu meilleur comme ça. T'as besoin de manger en plus, et ça change des take-away. » Une grande habitude de ce workaholic un peu dépressif qu'il a eu la mauvaise idée de désirer. Will se laisse tomber dans le canapé après avoir servi deux coupes de champagne. « Ne me remercie pas Teacher, je fais pas tout ça par pitié, simplement parce que t'es mignon avec tes petites tâches de rousseur et que dans le fond j'aimerai beaucoup qu'on s'envoie en l'air. » Affirmation osée, blague en apparence, au pire il rougira un peu ce qui donnera un peu de couleur à son teint trop pâle. « Allez goûte moi ces olives orientales. » Il ajoute pour ne pas le mettre mal à l'aise en lui présentant un piquot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 48
Points : 141
x âge : 27 ans
x métier : Professeur de littérature à l'université d'Oxford
x statut : Abandonné

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Mer 27 Sep - 21:28

Adrian doit bien admettre que William a mis les petits plats dans les grands – et quelque part, d’une façon étrange, un peu particulière, comme toutes ses émotions sont teintées d’une douleur lancinante qui ne le quitte pas vraiment, ça lui fait plaisir. Adrian est content que quelqu’un cherche à l’apprivoiser, à lui faire plaisir, à s’occuper de lui. Parce que c’est Chris qui s’en est toujours chargé, qu’il a été habitué comme ça, et que Chris n’est plus là. Adrian est seul, et perdu, mais la solitude est sans doute le pire de cette épreuve. Personne ne peut comprendre, et William n’a jamais essayé de prétendre qu’il savait. Il s’est contenté d’être là, et même si c’est idiot, Adrian ne peut pas vraiment s’empêcher d’être reconnaissant et de venir récolter l’attention, l’affection qui lui manque auprès du brun. Même si c’est définitivement malsain de se réfugier dans les bras du jumeau de l’homme qui vous a tout volé.

« Je suis mignon ? » il demande en toussant un peu, penchant la tête pour le dévisager. Il avale une gorgée de sa coupe de Champagne et prend une inspiration profonde, comme pour réfléchir, analyser. Certains contacts lui manquent, à lui aussi, mais Adrian n’a pas envie de jouer avec les sentiments de William, et il n’est pas vraiment sûr d’être prêt. « Ca m’étonnerait. Tu l’as dit toi même, j’ai besoin de manger », il lance, s’armant d’un léger sourire. Il a maigri, et la tristesse a grisé ses traits au fil des mois passés sans nouvelle, sans signe. « Tu pourrais trouver tellement mieux », il marmonne en glissant une main dans ses cheveux après avoir dégusté l’olive offerte. « C’est très bon », il réplique d’un hochement de tête. « Je ne savais pas que tu aimais cuisiner », il note, en tâchant de bloquer les émotions qui affluent à la pensée que Chris aussi, aimais cuisiner pour lui.

_________________
Why'd you have to leave so soon?
my first, my last, my everything... And the answer to all my dreams. You're my sun, my moon, my guiding star. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Sam 30 Sep - 21:06

Mignon, ça c'est sûr. William aurait bien d'autres adjectifs à ajouter à la liste, mais effrayer le rouquin n'est pas vraiment dans ses plans. Il veut passer pour un vrai gentleman même si Adrian a tout de même une petite idée de ses mœurs débridées. William n'a jamais cherché à s'excuser de ce qu'il était avec lui. Disons simplement qu'ils se sont pris d'amitié et que le temps a fait le reste. Adrian n'a pas l'air de s'en offusquer et peut être qu'il se sent un peu seul lui aussi. William ne cherche pas à remplacer son amour perdu, juste à lui donner un peu d'affection dans l'espoir d'en recevoir à son tour. Du sexe surtout, mais avec de l'estime, une recette qui pourrait marcher et qui ne risque pas de ne pas de lui briser le cœur. « Tu restes mignon. » Il lui répond avec une tendresse volontairement détachée. « Et j'investis sur le long terme. » Il plaisante en parlant de le faire manger. « J'adore cuisiner, ça me détend. » Il note se rappelant d'avoir passé pas mal de temps à cuisiner pour sa famille lorsque aucun de ses géniteurs n'était en état de le faire. Il a finit par le faire pour passer du temps seul dans la cuisine et ne pas avoir à subir les multiples engueulades des parents fâchés contre les actualités à la télé, à la main une énième canette de bière bon marché. Un sourire aux lèvres il s'approche un peu d'Adrian. « Est-ce que ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 48
Points : 141
x âge : 27 ans
x métier : Professeur de littérature à l'université d'Oxford
x statut : Abandonné

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Sam 30 Sep - 22:50


Adrian ne sait pas vraiment où sa relation avec William va le mener ; il sait simplement qu’elle lui fait du bien et qu’il est difficile de s’en passer, ces derniers temps. Ne pas avoir la moindre nouvelle de Chris, ni même la moindre explication depuis tout ce temps, le rend un peu fou, et sa solitude est encore plus difficile à supporter dans ce contexte agité. William s’est peu à peu imposé comme un rempart contre la folie, contre la solitude et la souffrance ininterrompue, inexpliquée, dont Adrian ne parvient pas à s’extraire. Il ne sait pas quoi faire d’autre pour tenter de faire son deuil et de passer à autre chose ; la vérité, c’est qu’il espère qu’il en sera capable un jour sans pour autant en avoir la certitude. « Moi ce que je préfère, pour me détendre, c’est écrire », il confesse dans un sourire léger en prenant une nouvelle gorgée de vin. Il écrit énormément ces derniers temps. Des choses plus ou moins viables qui auront plus ou moins de succès sans doute, il ne sait pas ce qu’il compte en faire. Des recherches, des histoires d’amour, des histoires de douleur aussi. Il se fatigue rien que de penser à l’éternelle mélancolie qu’il ressent. « Ca va », il murmure en tournant la tête pour planter son regard fatigué dans les yeux de Will. « Ca dépend des jours. Des heures, parfois », il marmonne, agacé par sa propre incapacité à dissimuler la peine, la douleur. Il n’y parvient pas, même s’il se sait profondément égoïste envers le pauvre William qui ne demande sans doute qu’à arrêter de l’entendre se lamenter en permanence. Adrian sait ce que Will attend de lui, et il sait qu’il est égoïste de ne pas le lui donner. Pas parce qu’il se sent redevable – ce serait une mauvaise raison – mais parce qu’il provoque sans doute un peu le désir, en venant quémander de l’affection à longueur de temps. « Je me sens seul », il ajoute, d’une voix un peu plus basse. « La solitude et le silence, ce sont les deux choses les plus difficiles à supporter ».

_________________
Why'd you have to leave so soon?
my first, my last, my everything... And the answer to all my dreams. You're my sun, my moon, my guiding star. › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: I am also good at cakes (Adrian)   Dim 1 Oct - 21:13

Ce qu'il y a de plus surprenant dans tout ça, c'est qu'ils n'ont rien en commun. Adrian est un homme de lettres, Will est un homme de... Will ne sait pas trop ce qu'il est en réalité, mais très certainement pas un homme de lettres, les lettres en question ayant avec lui la fâcheuse tendance de se mélanger sans grand ménagement pour la grammaire anglaise. Will aurait pu finalement hausser les épaules, se moquer un peu de son passe temps peu original pour un professeur de littérature finalement, mais d'une certaine manière il est attendri par l'homme qui s'est accroché à son bras à la recherche de réponses, le confondant par extension avec son frère dont il n'a à ce jour aucune idée des activités. La solitude William la connait, et le sentiment le prend d'ailleurs facilement à la gorge à chaque fois qu'il pense à son frère. Son frère qui a tenté de reconstruire une relation perdue d'avance avant d'abandonner pour retourner à ses histoires compliquées qui finiront sûrement par les lier de nouveau, mais probablement pas dans les meilleures conditions. La solitude dans ce grand appartement sans le moindre cachet, William la connait, même si il s'estime trop chanceux pour se plaindre. Ses parents n'auraient par exemple jamais eu les moyens de s'offrir cette énorme télévision qui trône à côté d'eux dans le salon. Quand on a été pauvre comme William et Ciaran, on a bien du mal à s'imaginer que l'argent ne fasse pas le bonheur, alors on y croit dur comme fer. « Tu n'as pas à être seul. Je suis là si t'as besoin de moi. Je sais que c'est différent mais je suis là. » Il lui adresse un sourire et pose sa main affectueusement sur son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

I am also good at cakes (Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» [site adrian SMITH]
» Good english / german news radio for podcast
» [Baronnie] Viviers - Adrian.de.Montjoie
» Sanae = good girl ? Screw that !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: central london :: notting hill & mayfair :: logements
-