HAPPY HALLOWEEN ! Et bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! N'oubliez pas de venir vous recenser avant le 15 novembre ici !!! .

 

 Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Sam 4 Mar - 19:19

Quinze heures du matin, William vient de se réveiller. L'anniversaire d'Ayden entre potes et sans meufs (ou presque) était une réussite indéniable. Et bien qu'il se rappelle que de façon vague, voire pas du tout de la soirée en elle même, le marteau piqueur dans son crâne lui donne toute les preuves dont il a besoin pour déclarer la petite sauterie comme un succès phénoménal à refaire absolument l'année prochaine. Se saisissant du doliprane préparé la veille à côté d'un verre d'eau, il l'avale dans une routine presque médicale qu'il accompagne d'un grand café et d'une douche bien chaude. Le petit rituel ne l'empêche pas de se sentir comme de la merde, et d'avoir l'impression de remettre d'une mauvaise gastro cela dit, mais à force de pratiquer il ne peut qu'accueillir bravement son châtiment dans une habitude un peu triste en somme, c'est vrai. C'est seulement vers seize heures qu'il réalise en jetant un coup d'oeil à son téléphone qu'Ayden n'a pas forcément apprécié son cadeau d'anniversaire. Dans une tentative franchement houleuse, William tente de se remémorer avoir envoyé Vesper lui faire un petit coucou, et dans l'impossibilité de déterminer si il s'agissait d'une blague de bourré ou si il avait pensé stupidement qu'Eryn et lui pourraient profiter du cadeau ensemble, il se dit que quelques excuses à la future madame Davis ne seraient pas une mauvaise chose. William l'aime bien en plus, il n'avait aucune intention de ruiner son couple ! Alors il sort, frais comme un gardon qui ose braver le vent de mars après une cuite, le tout accompagné d'une boite de chocolats belges censés adoucir l'humeur de la future Mrs Davis. Un gentleman ce William, vraiment. Il sonne donc chez le couple et évidemment tombe sur l’intéressée sur le pas de la porte, Ayden étant lui même sûrement avachi et ronflant sur le canapé après tout ce qu'il lui a fait boire la veille. « Avant que tu me claques la porte au nez, je suis venu te présenter mes excuses, et j'ai des chocolats belges. T'imagines pas à quel point ça m'a coûté de faire du shopping avec la gueule de bois. » Sur la carte, est inscrit un message d'excuses touchant et bourré (lui aussi) de fautes d'orthographe. Sory, I booked a prostitute for your hubby's birthday Erin, I drunk too much last night and I don't remember doing it. Will. « C'est vraiment parce qu'on peut pas partir en mauvais termes alors qu'Ayden a des chances de me choisir comme témoin de mariage. » Il tente une plaisanterie, avec un peu de chance elle est pas trop trop fâchée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 427
Points : 169
x âge : 26 ans
x métier : possède sa propre boutique d'accessoires de Quidditch
x statut : Kouroukoukou stash stash

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Jeu 9 Mar - 22:02

J’ai les nerfs.

Tellement que je n’en ai pas dormi, c’est indécent. Vous remettrez la faute sur mon sale caractère et je dois bien avouer que je ne dois pas être facile à vivre tous les jours. Je vous l’accorde. Mais pour le coup, j’ai mes raisons de râler.

Ayden ronfle encore sur le canapé. Il a fêté son anniversaire avec des potes et je ne peux pas le blâmer pour ça, que du contraire. Ni d’être sorti, ni d’avoir bu un coup. Seulement, pour en arriver à ne plus retrouver la porte de la chambre – je l’ai entendu chercher, je ne l’ai pas aidé, sorry not sorry -, il a dû se rincer le gosier plus que de raison. À en être malade, si j’en crois les allers-retours fréquents qu’il a faits jusqu’aux toilettes… parce qu’elles, au moins, il a su les retrouver. Longue histoire d’amour entre cette cuvette et lui, je suppose.

Bon, tout ça c’est bien beau, et en temps normal ça ne m’aurait pas le moins du monde empêchée de dormir. Du moment qu’il est rentré, j’arrête de stresser. Et s’il est chiant, il m’exaspère, ça s’arrête là. Pas de quoi me faire me retourner pendant des heures. C’était sans compter sur la petite surprise qui a sonné à notre porte aux petites heures, voyez-vous. Je déteste William. Non, sérieusement, j’ai toujours trouvé que ce mec était lourd, débile et pas intéressant. Du tout. Enfin, je le tolère quand je le vois, mais j’avoue ne pas aimer qu’Ayden sorte avec ce type. La preuve encore cette nuit : ce crétin fini nous a envoyé une prostituée. Genre… une vraie putain de prostituée. Inutile de vous expliquer mon état. Et le lendemain, à presque seize heures, l’énervement n’est toujours pas retombé.

Ayden, quant à lui, ne semble pas perturbé le moins du monde. Pourtant, je m’efforce de faire le plus de bruit possible : il est hors de question qu’il dorme bien après ça. Et quand on sonne à la porte, je prie pour que ça lui donne enfin envie de se bouger le cul – c’est trop demandé, je pense.

J’ouvre la porte et mes yeux roulent instantanément vers le ciel. Il ne manquait plus que lui, tiens. Je croise les bras, prête à lui claquer la porte au nez avant qu’il me retienne. S’excuser, qu’il dit… C’est bien parce qu’il a du chocolat que je ne lui mets pas un vent phénoménal et que je l’écoute jusqu’au bout. Je finis par lui arracher – presque – la boîte de chocolat des mains sans quitter mon regard noir, et quand je lis ce petit mot ridicule et à peine compréhensible (désolée, les fautes, ça m’horripile, surtout un jour comme celui-ci), j’ai juste envie de facepalm. Littéralement. Et je ne m’en prive pas.

Je dépose la boîte de chocolats sur une table plus loin, ou plutôt devrais-je dire que je l’y balance, puis je recroise les bras, pas prête à le laisser entrer. Je finis par soupirer :

- Écoute-moi bien : toutes les fois où tu sors avec Ayden, je ne dis rien. Il revient dans des états pas possible mais je me tais. Parce que t’es son pote et que j’ai rien à dire là-dessus, et s’il t’aime bien, on va dire que je te tolère, mmh ? Hier soir, j’ai supporté qu’il retapisse nos toilettes, qu’il fasse plus de bruit qu’un éléphanteau obèse et même qu’il m’appelle au secours parce qu’il ne trouvait plus la porte de notre chambre. Tout ça, j’ai supporté. Ça peut arriver, même si bizarrement, ça n’arrive jamais qu’avec toi. Mais le coup de la prostituée, mon vieux…

Je sens que j’élève la voix, et tant pis, je ne me retiens même pas. Je suis tellement énervée que je n’ai même pas relevé le fait qu’il puisse être témoin d’un mariage que j’ai encore beaucoup de mal à accepter à l’inverse d’Ayden qui semble aux anges. Alors franchement… que je crie ou non, peu m’importe. Au moins, ça réveillera peut-être le débile qui ronfle encore quelques pas plus loin.

- À quoi tu pensais, sérieusement ? Tu croyais que j’allais la laisser rentrer et qu’on allait bien s’amuser, tous les trois ? T’es un sérieux crétin, mon con, et je le pense ! Si t’aimes t’envoyer en l’air avec tout ce qui bouge, essaie de ne pas entraîner ton naïf de pote dans tes conneries, parce que tu l’as très bien dit tout seul : il est presque marié, et si tu avais encore besoin que je le précise, je suis loin d’être partageuse. Ta pute, t’aurais pu la garder pour toi.

Au moins, c’est dit, c’est clair. Et ça soulage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Dim 6 Aoû - 18:14

La gueule de bois fait mal et le corps de Will réagit négativement au son presque strident qui s'échappe par vague douloureuses de la bouche de la fiancée de son ami Ayden. Alors par précaution il fait un mouvement de recul et se protège la tête. Seulement ça ne suffit pas pour l'isoler de la douleur que cette voix furieuse inflige à son cerveau fatigué. Will aime beaucoup Eryn pourtant. Loin d'être susceptible, il apprécie ses remarques piquantes, son ton sarcastique... Aussi ce n'est pas pour rien qu'il s'est levé si tôt pour s'excuser et lui offrir quelques fleurs. Mais le geste ne semble cependant pas suffisant pour éradiquer toute cette colère qu'il perçoit en elle. Will tenterait bien une blague téméraire sur le côté obscur et la colère en question, mais la sobriété lancinante qui agite son crâne a l'heure actuelle l'en empêche fort heureusement. Il ne faudrait pas empirer son cas avec une pointe d'humour peu appréciée par dessus le marché. Sachant que sa carte d'excuse pleine de fautes d'orthographe fait bien moins d'effet que les chocolats belges, Will se contente d'attendre sagement qu'elle finisse de hurler, son supplice passant par quelques rappels exotiques de ses exploits passé en compagnie de Davis. Forcé d'admettre qu'il est tout de même de bien mauvaise influence, Will hoche la tête en guise d'approbation, n'ayant aucun mal à imaginer Davis ronflant paisiblement sur le canapé après avoir vomi à côté des chiottes. Oui, William prend l'entière responsabilité de son acte, même si il ne s'en rappelle que vaguement, tout comme il ne fera rien pour nier en bloc les accusations d'Eryn. Il espère simplement que ça ne les empêchera pas d'aller se bourrer la gueule devant une assiette de Nachos au William Blake vendredi prochain. Devant une bonne Guiness Eryn l'apprécierait presque...Presque. Enfin l'heure n'est pas à planifiée le programme du week end, mais à s'excuser en bon gentleman qu'il espère être.  « Crie pas si fort, un peu de pitié je t'ai apporté des chocolats. » Will gémit en faisant la grimace cependant. Pour être honnête, oui il pensait en effet qu'ils allaient bien s'amuser tous les trois. « Je me souviens plus exactement de comment l'idée m'est venu à l'esprit je vais pas te mentir, j'avais beaucoup trop bu pour ça, mais ça ne partait pas d'une mauvaise intention à la base... » Il tente de façon on ne peut plus maladroite. « C'est toujours okay pour le week end prochain ? » Il demande en essayant sournoisement de changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 427
Points : 169
x âge : 26 ans
x métier : possède sa propre boutique d'accessoires de Quidditch
x statut : Kouroukoukou stash stash

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Jeu 17 Aoû - 22:17

Je suis énervée. N’importe qui serait en rage après avoir reçu une surprise comme celle-ci, mais Will fait fort, il fait même très fort en ayant le toupet de débarquer avec des chocolats comme si j’allais lui sauter dans les bras et lui dire que je lui pardonne. Pas du tout. Et j’espère qu’il l’a payée bien chère pour rien du tout, au final, sa prostituée.

Ce n’est pas que je n’aime pas William. Il est sympa, quand il veut. C’est juste qu’il a une influence sur Ayden qui ne me plaît pas, que ce genre de situations n’arrivent qu’avec lui et que ça m’exaspère. Ça m’énerve d’autant plus que je viens d’apprendre que je suis enceinte, les nausées et les sautes d’humeur ne m’épargnent pas et j’ai bien l’impression que ce… truc… a déjà envie de me faire payer ce que je compte lui faire. Comme si c’était pas assez douloureux. Alors oui, oui, je crie quand Will débarque à ma porte en essayant de se faire pardonner, et non je n’ai aucune pitié pour sa gueule de bois.

- Assume ton mal de crâne, William Fitzgerald ! Je m’en tamponne, j’ai tous les droits de crier. Et peut-être même que ça réveillera l’autre crétin qui ronfle depuis quatre heures du matin !


J’élève spécialement la voix sur celle-là, tournant même la tête vers l’intérieur pour l’occasion. Traiter Ayden de crétin n’est pas la solution non plus. J’ai l’impression que je ne fais que ça depuis un moment. Mais… après tout, zut. J’ai le droit.

Toujours plantée sur le pas de la porte, j’écoute les explications de mon interlocuteur, bras croisés, le visage fermé… J’aurais presque envie de lui fermer la porte au nez, mais voilà qu’il me parle du week-end prochain. Et je crois que j’ai loupé un épisode. Je fronce les sourcils.

- Attends... on fait quelque chose, le week-end prochain ?

Un long soupir. Encore un truc qu’Ayden a oublié de me dire. À moins que Will ne bluffe pour changer de sujet. Ce qui est possible aussi. Mais vu à quel point j’adore sa compagnie, je pencherais plutôt sur le fait qu’Ayden ait volontairement oublié de m’en parler pour ne le faire qu’en dernière minute, quand je n’aurai plus le choix.

Nouveau soupir.

- J’espère sincèrement que ce ne sera pas toi qui t’occupera de son enterrement de vie de garçon. On n’a même pas fixé de date, encore, mais je t’assure que je veillerai au grain.

Et d’ailleurs, ça m’arrangerait qu’on n’en fixe pas, de date… Jamais. Ça règlerait tous les soucis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Sam 23 Sep - 23:49

Eryn gueule, sans grande considération pour son mal de crâne qu'elle envoie se faire foutre avec lui pour le coup. Fair enough. William a l'habitude de ces situations. A force de faire de la merde, on finit par s'habituer aux conséquences de la merde en question. Dans ce cas précis, il s'agit de se faire défoncer les oreilles par Eryn O'Hare, qui si elle n'avait pas fait carrière dans la vente, aurait pu tout à fait devenir chanteuse de metal à en croire la violente migraine qui assaillit son crâne tandis qu'une vague de reproches échappe sa jolie bouche. Eryn se plaint bien évidemment des ronflements d'Ayden, ce que Will comprend tout à fait pour avoir laissé son pote dormir sur son canapé un soir. Ayden a toujours été une petite nature comparé à lui, mais bon c'est un brave gars. Un peu comme Ezra, quoique Northman tient vraiment mieux l'alcool tout compte fait. « Oh tu sais il a pas le sommeil léger. Tu devrais plutôt investir dans des boules quies. » Ce qui pourrait lui permettre de s'exercer au métal sans se crever les tympans directement. William est de bon conseil.

Lorsque le sujet du William Blake est mentionné, Will se sent pousser des ailes (malgré la gueule de bois). C'est donc étrangement motivé qu'il détaille le programme de la soirée à Eryn, Eryn qu'Ayden a vraisemblablement omis de mettre au courant, aie...ça sent pas bon pour toi bro. « William Blake, bières, nachos cheese, sauce salsa et guacamole à gogo, est-ce que j'ai mentionné les pintes de bière ?! » Will hausse les épaules se massant occasionnellement le crâne pour faire passer la migraine qui malheureusement est toujours là. Pour ce qui est de l'enterrement de vie de jeune garçon d'Ayden, Will se met à rire grassement. « Tu dis ça parce que t'es fâchée mais Ezra et moi on a déjà tout prévu. On veut faire ça bien et t'auras bien entendu ton mot à dire, on est pas comme ça. Mais tu vas pas le priver de ses bros, et puis Ezra et moi on est célibataires on peut tout à fait gérer les potentielles strip teaseuses sans l'aide d'Ayden si débordement il y a... Mais pas de débordement promis... juré ? » Il tente, comme si il cherchait à la convaincre que cet enterrement de vie de jeune garçon organisé par Ezra et lui même serait une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 427
Points : 169
x âge : 26 ans
x métier : possède sa propre boutique d'accessoires de Quidditch
x statut : Kouroukoukou stash stash

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Dim 24 Sep - 10:15

Il n’est pas méchant, Will – il est casse-burnes, c’est tout. Et bon sang qu’est-ce que j’aurais préféré qu’il se garde de se pointer à ma porte après le coup qu’il m’a fait hier soir. Ou ce matin. Ou peu importe, c’était quand même à un moment où j’étais supposée dormir. Alors non, je n’ai aucune pitié pour lui ni pour sa pauvre gueule de bois qu’il n’a qu’à assumer à l’instar du crétin qui ronfle encore. Et voilà que Fitzgerald se met à m’expliquer qu’Ayden n’a pas le sommeil léger… Je lève les yeux au ciel, exaspérée.

- Je connais encore mon compagnon, merci, Will.
Et puis, les boules quies, c’est une vraie plaie. Misère. Je me passerai de ses conseils pour le moment. Je te rappelle cela dit qu’il ne ronfle à ce point que quand il fait des mélanges d’alcool… mmh ? Des mélanges, ça ne te dit rien, par hasard ?

Ayden, pendant ce temps, dort encore comme un bébé. Un bébé particulièrement bruyant, mais un bébé tout de même, et c’est tellement frustrant que je sortirais bien les casseroles et la cuillère en bois pour l’occasion. Mais mon attention est détournée par les plans cachés d’Ayden pour le week-end prochain. Heureusement que Will m’en parle, sinon, j’aurais encore été prévenue en dernière minute. Je le sais, parce que dès que Fitzgerald est impliqué dans un plan de sortie, je suis toujours réticente. Pas que je ne l’aime pas, encore une fois, mais… bref. L’idée de nachos et de bière me séduit, certes. Je ne vais pas lui montrer, cependant, me contentant de l’écouter s’expliquer sur ses plans d’organisation d’un enterrement de vie de garçon d’Ayden, avec Ezra. Bon. Si Ezra est de la partie, ça sera déjà un peu plus calme. Je pense. L’homme a une bonne descente mais n’a pas des idées de merde comme… certains.

- J’suis pas vraiment convaincue. Je serai plus rassurée si Ez s’en occupait tout seul. Je hausse un sourcil. Tiens, en parlant de lui, il sera là le week-end prochain ? Et Mai ? Je suppose que l’autre pétasse rousse sera là et je risque de ne pas supporter une soirée en votre compagnie à tous les deux uniquement.

Sourire carnassier. Petite vengeance… et prise de renseignements sérieux également. L’idée de croiser Eilis seule risque de ne pas me plaire. Erk, c’est viscéral, avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/11/2016
Messages : 158
Points : 336
x âge : 31
x métier : Acteur
x statut : arsehole

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   Mer 27 Sep - 8:37

Eryn mord un peu, ce qui est tout à fait compréhensible. Cela dit Will ne voulait pas insinuer qu'elle ne connaissait pas Ayden, seulement préciser qu'en temps que bro il était lui aussi au courant des ronflements et flatulences du grand Ayden Davis. Enfin grand... pour le coup ça reste encore à prouver. Il se prétend sportif de haut niveau et Will veut bien admettre qu'il a le corps qui va avec, mais il ne l'a encore jamais vu gagner un match de Tennis ou faire des figures exceptionnelles sur des patins à glace. Peut être qu'ils passent plus de temps au pub qu'à discuter de leur grandeur finalement. Enfin toujours est-il qu'Eryn l'accuse d'inciter Ayden à faire des mélanges. Il ne va pas contester ses dires, c'est la pure vérité. En revanche, il a une bonne excuse qui mérite tout de même d'être entendue. « Mais Ayden il est comme moi, il a du mal à se décider entre le Rhum et la bière, et puis c'est quand même pas de ma faute si il veut faire comme les grande personnes ce bon vieux Deden... » William tacle son pote au passage, car bon il ne peut pas prendre la seule responsabilité de toutes les mauvaises gueules de bois d'Ayden. Lorsqu'il boit, il a déjà bien assez de se gérer lui même, il ne va pas commencer à offrir des tournées de verres d'eau pour s'assurer que tout le monde reste bien hydraté et ainsi éviter le mal de crâne le lendemain. Chacun sa merde un peu.

Will ricane lorsque Eryn avoue préférer que le bon gendre Ezra prenne en charge la soirée tout seul. Well that's not gonna happen. « T'en fais pas, on sait très bien que tu survivras pas à une soirée entre filles jusqu'à 7h du matin et on voudrait pas que tu te fasses chier pendant qu'on s'amuse, laisse nous deux heures et tu pourras venir squatter slash surveiller, c'est même prévu en fait. » William ajoute tout naturellement. « Mais si tu dégages les strip-teaseuses, tu me laisses t'éclater à Mario Kart, deal ? » Une soirée sans Eryn ne serait de toute façon pas aussi drôle. Deux heures entre mecs pour la forme, c'est plus que suffisant. « Ezra vient le week end prochain, et pour ce qui est de ta copine flippante, je sais pas. Je lui ai jamais vraiment parlé alors j'ai pas son numéro. Eilis peut pas venir, elle a une première.  ».
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Yeah, is it too late now to say sorry? (Eryn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» early/mid/late war???
» Ashura, oh yeah (le oh yeah sert à rien, juste à la classe... Ouais ok, c'est bon...)[validé]
» Hell Yeah! : La Fureur du Lapin Mort
» Under Night In-Birth Exe:Late
» Better Late Than DEAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: central london :: camden :: logements
-