HAPPY HALLOWEEN ! Et bienvenue sur . Glitch of magic ! si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. N'hésitez pas à réclamer des rp aléatoires !!! N'oubliez pas de venir vous recenser avant le 15 novembre ici !!! .

 

 Poupée de cire poupée de son // Ayderic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité

MessageSujet: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Mar 24 Jan - 16:45

Alderic avait une manière bien à lui de trouver de nouvelles inspirations pour son spectacle. Il visitait des musées. Aujourd’hui il avait jeté son dévolu sur un célèbre musée moldu londonien : le Musée de Madame Tussaud. Comme sa sœur avait refusé de l’accompagner – elle n’était pas trop musée disait-il et il y avait trop de moldus la dedans, il avait invité Ayden, un ami qu’il s’était fait récemment à se joindre à sa séance de brainstorming créatif. Ils se retrouvèrent au Chaudron Baveur et se mirent en route vers le quartier de Soho, à la manière des moldus. Il se moqua gentiment d’Ayden quand celui-ci s’efforcer de comprendre le fonctionnement du métro et des bornes à tickets.

Lui était cracmol et avait du s’adapter depuis longtemps à ce monde-là. Il le connaissait plutôt bien maintenant et ne broncha pas lorsque les portillons s’ouvrirent au contact de son Oyster Card, ni lorsque le Tube s’arrêta à l’arrêt de Baker Street. Ils montèrent sur les escalators et Alderic se tourna vers son ami. « Lors, ce trajet en Tube ? c’est pas la première fois que tu le prends ? » Derrière eux sur les marches, son œil fut attiré par un petit groupe de moldus. Elles étaient trois, deux brunes assez semblables et une châtain clair, avec des airs bizarrement surexcités sur le visage. Mais ce qui attira le plus son attention, ce fut la robe à froufrou rose vichy que portait l’une d’elle. Il frissonna en se disant qu’elle devait avoir drôlement froid en plein mois de janvier.

Finalement, ils débouchèrent dans la rue et repérèrent facilement le majestueux bâtiment du musée. Il y a avait peu de queue pour l’attraction en ce mois de janvier et ils avancèrent rapidement dans les méandres du batiment. Quand finalement ils durent s’arrêter pour patienter, Alderic remarqua que les 3 filles de l’escaltor se trouvait juste devant eux à présent. Bientôt un homme bizzarement affublé interpella la fille en robe robe. « Hey, Dorothy ! Vous avez une jolie robe ! » Les trois gourdes se mirent à glousser tandis que l’une d’elle répondait avec un fort accent étranger « Fénks you ! » « Ha, vous venez d’où ? » « Aïe am frome LORraine, in Frâânce ! » Et elles repartirent dans une salve disgracieuse de gloussement tandis que la française lissait sa robe rose à jupon. Alderic donna un léger coup de coude à son voisin. « Les moldus sont parfois d’étranges créatures, non ? » Ils avancèrent sans perdre de vue les trois demoiselles et se retrouvèrent face au guichet. Alderic n’eut aucun mal à régler son entrée, et il jeta à un coup d’œil curieux à Ayden pour voir comment celui-ci s’en sortait avec les livres sterling.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Mer 25 Jan - 18:02

Alderic, et Ayden étaient amis depuis peu, plus précisément, depuis le jour où ce dernier avait jugé drôle (et il n'avait pas tord) de faire d'une des représentation de magie moldue d'Alderic une vraie représentation de magie, façon Ayden. Depuis cet heureux jour, les deux hommes trainaient ensemble lorsque ni lui, ni Alderic, n'étaient prit par leurs obligations sur le devant de la scène. Hier, il avait été invité à se joindre à une sortie dans un musée où Ayden n'avait encore jamais mis les pieds. Un musée de statue de cire, a priori connu lorsque l'on était un moldu. Ayden avait tout d'abord trouvé l'idée particulièrement intéressante, jusqu'à ce qu'il comprenne que non, les statues ne bougeraient pas. C'était un musée où l'on exposait des statues de cires de personnes mortes OU ENCORE VIVANTE (n'importe quoi ?) et en plus il était impossible de communiquer avec elles ! Quelle déception. Il n'avait donc pas comprit l’intérêt de son ami cracmol pour fréquenter cet endroit, qui à première vue semblait tout a fait banal et ennuyant. < Un brainstorming créatif > avait-il répondu. Très bien, il l'accompagnerais, mais juste pour voir. Et il ne s'interdisait pas d’ensorceler l'une des statues pour qu'elle fasse plus ... réelle, quelques instants. (Quelle charmante idée) 

Le rendez-vous avait été fixé au Chaudon Baveur. A partir de là, ils ne pourraient pas transplaner pour se rendre directement au musée et il l'avait forcer à prendre le "métro". Ayden détestait ce genre de transport sous terre, long et peu confortable. Mais ce n'était pas la première fois qu'il prenait "Le Tube" comme Alderic semblait le penser. Alors qu'ils sortaient tous les deux de la station, il lui répondit, en essayant d'afficher une certaine fierté, -bien qu'il se soit trompé de côté et donc cogné à un portillon fermé alors qu'il introduisait son ticket- < Non, ce n'était pas la première fois, mais cela aurait pu être beaucoup plus rapide si tu m'avais laisser te transplaner. > avant d'ajouter un regard appuyé en levant les sourcils. 

Quelques secondes après, son regard comme celui de son ami furent attiré par les demoiselles devant lui. Elles étaient étonnamment bruyantes et étrangement habillée. Enfin, l'une d'entre elle l'était. Une robe rose a carreaux en plein mois de janvier, il ne fallait pas être très bien quand même. A cette vision, Ayden réprima un frisson et resserra son écharpe verte et argent autour de son cou. Arrivé dans la file d'attente, Ayden proposa de transplaner illégalement à l’intérieur ou de lancer un sort de confusion sur le gardien pour passer plus vite, mais il n'eut qu'un regard de reproche d'Alderic et se contenta de lever les yeux au ciel en soupirant, et en prenant son mal en patience. Le tout en marmonnant que ce dernier n'était pas très drôle. 
Les deux hommes eurent droit à une magnifique démonstration de comment les français étaient mauvais en langue étrangères. Ayden ne put s’empêcher de sourire en se moquant légèrement. (L'accent était vraiment abusé.) et il sentit rapidement un coup de coude d'Alderic. Il approuva vivement les paroles de ce dernier < Les moldus ... je ne te le fais pas dire ... >

Alors que les 3 filles entraient en se parlant au creux de l'oreille, il en aperçut une qui leur avait jeter un regard en coin lors de ses dernières paroles. Eh bien quoi, même si elles avaient entendu ses paroles, il était peu probable qu'elles connaissent la signification de moldu. Il haussa les épaules et se ridiculisa à nouveau devant cet imbécile d'Alderic en voulant payer avec machinalement avec des mornilles. < Je te previens, que je ne t'entende pas rire ! > lui dit-il d'un ton sec alors qu'il plongeait sa main dans l'autre poche pour se saisir de monnaie moldue. 

Alors qu'ils avançaient dans la première allée, le groupe des trois filles réapparut dans son champ de vision. Cette fois, ce fut Ayden qui donna un coup de coude à son ami. En effet, la fille aux cheveux chatains clair et qui portait des lunette arborait la même écharpe que lui. Mais elle devait bien avoir entre 22 et 25 ans, soit son âge. Il ne l'avait jamais vu dans sa salle commune donc elle n'avait pas pu obtenir cette écharpe  Poudlard, et pourtant le logo y était inscrit. Mais n'avaient-elles pas juste dit qu'elles étaient française ? Quelque chose était étrange et il décida d’éclaircir ce mystère. Et en plus, la tenue étrange de cette de gauche pouvait s'expliquer si elle était elle aussi une sorcière (elle ne savait certainement pas trop comment s'habiller en présence de moldus ... ) Enfin, le regard en biais de la troisième au mot moldu ne pouvait plus le tromper.  <Amène toi, Alderic ! Je dois vérifier quelque chose avec ces trois-là> lui dit-il en s'avançant et en accrochant son plus beau sourire, sans prêter attention à une statue d'un prénommé Daniel Radcliffe qui ne bougeait pas d'un pouce ... 

< Bien le bonjour mesdemoiselles (regards surpris suivis de gloussements) je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer votre écharpe, dit-il en se tournant vers la jeune femme aux lunettes. 
Il nota que la fille du milieu arborait un badge de sa maison. Mais personne à Poudlard n'avait jamais produit de tels objets ... what was going on here ?! Bon, il fallait au moins poser la question franchement.
< Hm, seriez-vous familière avec Pouldard par hasard ? demanda-t-il les yeux mi-clos, suspicieux ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Lun 30 Jan - 22:26

Alderic plonge les mains dans ses poches et se rapproche d’Ayden et des trois filles, d’un air nonchalant. La couleur de la robe de la brunette aux cheveux courts le faisait un peu tiquer, mais il se dit que cela aurait pu être pire. Elle aurait pu porter une couleur encore plus criarde, du rose fuchsia par exemple, et un vêtement encore plus étrange, une combinaison par exemple, et faire preuve d’encore plus de bizarrerie, genre, avoir collé un blason dégoulinant de mièvrerie, un truc indiquant ‘Section Love Me’ par exemple. Damned ! D’où lui venait-il donc une idée aussi saugrenue ! Il n’avait jamais rien vu de tel et il doutait de voir cela un jour. Les moldus avaient parfois un gout vestimentaire étrange, mais il avait suffisamment foi en l’humanité pour penser qu’il y avait des limites à leur excentricité.  Il secoua vivement la tête et écouta vaguement la question d’Ayden concernant Poudlard. A vrai dire, il n’avait jamais mis les pieds à Poudlard et il ne se réjouissait pas particulièrement d’en entendre parler. Mais en n’entendant aucune réponse de la part de l’intéressée, il finit par tourner la tête pour regarder la scène de plus prêt.

La jeune femme à l’écharpe Serpentard avait la bouche grande ouverte et semblait incapable de détacher son regard de son compagnon, figée sur place. Alderic jette un regard surpris au sorcier et passe une main devant le visage de la jeune femme. « Bah ! C’est une statue de cire, celle-là aussi ? Incroyable, j’étais persuadé de l’avoir vu bouger tout à l’heure. » Il approche sa main de la joue de la fille. « C’est quand même très réaliste ! Regarde la peau est toute élastique ! Les moldus sont bien doués pour certains trucs, par contre tu parles dans le vide mon petit, je crois que les statuts répondent pas c’est pas comme chez nous. ». Et le voilà qui se met à étirer les joues de la pauvre moldue en ces doigts pour tester l’élasticité de la peau de ce qu’il avait brièvement cru être une statue. Mais elle fait un bond en arrière et le détrompe, c’est bien une moldue, un spécimen de chair fraiche dépourvue de magie. Il est tout confus et adresse ses excuses à la jeune fille. « Oh pardon … je vous ai pris pour une statue, vous étiez figé pendant un instant. C’est d’être dans un musée moldu qui vous a déconcerté comme ça ? Je comprends ça fait bizarre ! Mais on s’habitue à force. Serpentarde c’est ça ? Moi aussi j’aurais été à Serpentard si j’avais pu … »

Les deux jumelles commençaient à s’agité elles aussi. Elles chuchotaient en français entre elles trois. Alderic n’avait que des notions de français moyennes apprises au collège et au lycée moldu. Il ne comprit que quelques bribes de phrases, à propos d’un acteur, de drogues, d’un truc qu’elles appelaient  Brikin’ Badeuh . Puis finalement, la fille à lunette finit par sortir un bloc note et un stylo et tend le tout dans leur direction. « Can Aïe have an hotograph, please ? »Alderic se met à sourire, un autographe, il a l’habitude de signer des autographes depuis quelques temps. La popularité de son show est telle qu’il devient célèbre chez les moldus. Ce sont donc des moldues ! Il se penche vers son compatriote magique et lui glisse « Erreur sur la personne, ce sont des moldues je crois ! Un sorcier ne me demanderait jamais un autographe. » Il commence à écrire sur le carnet quand elle lui retire des mains en le regardant bizarrement. « Not you ! You ! Aïe am a big fan of Brikin’ Bad !” Et là voilà qui tend le carnet à Ayden. Alderic rougit devant la méprise, mais ne comprend toujours pas cette histoire de devenir mauvais … breaking bad ? Quand est-ce qu’Ayden serait devenu mauvais ? Ou alors ce sont peut-être des sorcières fans de Quidditch ? Il tente de poser la question. « Vous êtes fan de quidditch ? » Puis il chuchote à son ami « est ce que tu comprends ce qu’il se passe ? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Mer 22 Fév - 16:20


La situation commence peu à peu à s'envenimer pour le duo de garçon. D'un coté, nous avons un Alderic qui se met a tripoter ouvertement une jeune fille figée sur place de stupeur, bien qu'Ayden ne comprenne pas bien en quoi il y a matière a être surpris. Il lève les yeux au ciel quand Alderic lui dit qu'elles doivent être des statues, ce qu'il est bête celui là, voilà qu'il en a fait tressauter une de peur. Il se confond en excuse, et Ayden note que son ami regrette de ne pas avoir été un serpent. En tout cas, Ayden ne peut rien lui reprocher, car BIEN ENTENDU c'est la meilleure maison (#HousePride). Ayden attends donc la réponse des jeunes filles, il est très impatient de savoir comment des française aient pu se retrouver à Poudlard, c'est vraiment très étrange.  

Cependant, la réaction et les réponses tant attendues ne viennent pas, on observe de l'agitation dans l'audience française féminine et elles se mettent  chuchoter entre elle dans une langue que bien évidemment, Ayden ne comprends pas. Il ne trouve pas cela très poli et compte leur reprocher, avant que l'une d'entre elle, celle avec les lunettes, tend un carnet tout d'abord à Alderic, en parlant d'autographe. D'après ce dernier, ce serait donc des moldues ? Mais non enfin, elles ont des écharpes, ca n'a aucun sens.

< Je ne vois pas comment ces trois filles peuvent être des moldues avec les écharpes, Alderic ... Et tu sais, moi je peux te demander un autographe si tu veux, ajoute Ayden d'un ton moqueur, un petit sourire en coin avec un coup de coude joueur.

Deux secondes plus tard, par contre, le carnet file droit sur Ayden, bien entendu, il a l'habitude, mais ces trois filles ne semblent clairement pas passionnée par le Quidditch, de plus, elles n'ont jamais mentionné le nom d'Ayden. Bientot, Ayden a le carnet dans les mains et ne comprends pas pourquoi la jeune du milieu continue de repeter que Brikin Bad est sa série préférée. Ayden n'est pas un acteur enfin !

Toujours en pleine confusion avec sa page blanche, Alderic en profite pour leur demander si elles sont fan de Quidditch (Il récolte un beau vent)

< Non, vraiment pas, surtout qu'elles n'ont pas du tout répondu à mes questions.

Le groupe était arrivé au bout de l'allée et formait un bouchon, tout en essayant de réfléchir, ils se prirent plusieurs rélfexions comme quoi ils bouchaient le passage. Ho ça va ! Avec un regard courroucé lancé à une grosse femme à la tête de souris qui avaient fait des commentaires comme quoi les jeunes ne respectent plus rien, il se tourne à nouveau vers le trio, qui le regarde plein d'espoir. La blonde à un téléphone (enfin, un smartphone, vous voyez ce genre de truc) et lui demande d'une voix pleine d'attentes, de prendre ce qu'elle apelle un "Selfie", tout en réitérant la demande d'autographe. Ayden refuse et rends le carnet, alors que la jeune fille semble déçue. Le message est clair, il y a erreur sur la personne ! Ce sont des moldues ! Elles ont des "téléphones" et a priori savent parfaitement s'en servir au vue de la facilité de manipulation pour dégainer l'appareil photo caché dans le petit boitier.

< Alderic c'est des moldues ! Qu'est ce qu'on fait ! C'est super étrange ! puis, il redirige son attention vers la jeune fille pour au moins prendre la photo en levant les yeux au ciel, puisqu'elle insistait.  Panique. A. Bord.

< Bon, je veux comprendre ce qu'il se passe, dit-il au trio tout en s'écartant pour laisser passer deux autres moldus qui ne se sont pas génés pour les pousser. Il se décale et les entraine, suivit d'Alderic dans un coin de la gallerie où il ya moins de passage et où ils pourrons parler correctement. Pas de détours !

< C'est quoi ça ? D'où ça vient ? Dit-il en prenant dans sa main un pan de l'écharpe Serpentard ?
Maintenant que les filles se sont habituées à la présence des deux (méga beaux) hommes, elles cessent de glousser entre elles. La jumelle à la robe étrange et fantasque sort un livre de son sac, à la couverture jaune et en français. Lalors que la jeune à l'écharpe leur explique alors :

< We just loved zis bouk, Ze Cursed Chaïld, have you heard of it ? dit-elle, pendant que les deux jumelles acquiescent avec ferveur.

Ayden fait non de la tête et interroge Alderic du regard, peut-être connait-il ce livre ? Ayden ne fréquente pas les bibliothèque moldues ... Et quel rapport avec l'écharpe ?


Dernière édition par Ayden Davis le Sam 4 Mar - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Ven 24 Fév - 19:48


« Et tu sais, moi je peux te demander un autographe si tu veux » lui sort Ayden avec un rire moqueur. Si ce sont les trois moldues qui gloussaient une seconde avant, maintenant ce sont les deux garçons qui ricane comme des hyènes. « Demande en plutôt un à ma sœur, et dis-lui que c’est pour moi. » Alderic a toujours trouvé tordant les circonstances de leur rencontre, mais on ne peut pas en dire autant de sa sœur ainée. La rabat-joie n’avait pas apprécié d’être un poil ridiculisé par le joueur de quidditch.

Alors qu’ils bloquaient honteusement le passage, une petite vieille leur fait des réflexions et Alderic lui lance un regard courroucé. « Je vais vous l’déboucher votre passage moi, m’dame ! » Mais très vite Ayden l’entraine à l’écart pour s’entretenir avec les moldues. Il traîne des pieds en ronchonnant comme un gamin. « T’aurais pu me laisser finir ma phrase, pfeureureu, ma sœur connait un super sort, pfeureureu, déconstipant, pfeureureu, ça lui aurait débouché son passage à la vieille harpie, pfeureureu, elle aurait vidé sa bouse de dragon sur le parquet … » Finalement lorsqu’il arrête enfin de ronchonner, il reporte un œil curieux sur les trois françaises.

« Alderic c'est des moldues ! Qu'est ce qu'on fait ! C'est super étrange ! » Il hausse les épaules et se penche en avant pour examiner une des trois filles, la plus proche de lui et se recule au bout d’une minute. « Ha oui, tu as raison, c’est des moldues … On s’en fout, un moldu c’est con et crédule par définition, tes parents ne t’ont pas appris ça ? » Il regarde Ayden leur parler en anglais et il secoue la tête. « En français ca sera peut-être plus simple, laisse moi faire ». Il prends un air vaguement supérieur et parle aux trois moldues dans un français très approximatif. [en français]«Damoiselle, plaisir fut de vous rencontrer, d’où vos écharpes t-elles venir ?» . La jumelle à l’écharpe verte le regarde avec des gros yeux et échange un coup d’œil avec sa sœur. La serpentarde de carton lui lance un regard déploré et lui balance un petit « You choulde spik english, you know … bicause you have a ridicule french. » Elles essaient de ne pas rire, et Alderic comprend qu’il a surestimé son niveau de français. Il grommelle « Viens, on s’en va, elles ont pas l’air plus futfut qu’un troll à 3 pates ».

Mais Ayden tient à son explication, et ils restent là. Finalement, la pinklady sort un livre du sac et soudain tout s’explique dans la tête d’Aldéric, il a entendu parler de cette histoire. Les moldus avaient encore plus accouru à son spectacle juste après le succès de cette pièce de théâtre. Il ouvre la bouche pour répondre « Ouais, c’est un livre sur le monde magique pour les moldus, ca a eu beaucou… C’est quoi ça ? » Il s’est interrompu pour pointer du doigt un badge jaune et noir sur la robe rose. Il distingue bien le blaireau et relève la tête vers la pinklady. Elle rougit comme une tomate parce qu’elle est timide (lol) et tente une explication. « I am a Huffhuff … HuffPuff, ho no sorry, I ave eu véri bad accente in inglish, I am an Euffeulpouff Aldéric éclate d’un rire tonitruant. Il donne un coup de coude à Ayden. « C’est une Hufflepuff, Ayden, une Hufflepuff, y a que des moldus pour se venter d’être des blaireaux. » La pinklady devient soudain une redlady, rouge de colère. Elle se rengorge et commence un long discours, dont nous vous épargnerons les détails les plus convaincants. Si vous voulez un argumentaire pro-poufsouffle, n’hésitez pas à envoyez un hiboux à l’auteur de ce rp, elle s’exécutera avec plaisir pour le compte de la pinklady. « Euffeulpouff is the best aaousse ! […] It’s the favourite aousse off JKRowling, and batcheures are very good animals ! […] full of sagesse et very strong and very loyal […] you are very rude, a lot of pipleul is very kind in Ingland beut you are the worst “ Alderic est surprise par cette élocution, et il se tait, la bouche ouverte.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Sam 4 Mar - 16:44


« Demande en plutôt un à ma sœur, et dis-lui que c’est pour moi. » Ayden rigole de plus belle. « Tu as raison, j'y songerais la prochaine fois que je la croise ! » Lorsque les deux jeunes gens trouvent un coin plus tranquille pour passer les 3 groupies à la question, Ayden entant clairement son ami ronchonner contre lui, une seconde avant, il s'était énervé contre la vieille. Ahh cet Alderic ! On ne pouvait plus rien pour lui parfois.

Justement, il n'était pas encore arrivé au bout de ses petits numéro bien à lui, qu'Ayden apréciait tant. Alors qu'il s'était encore une fois approché bien trop près des jeunes filles - qui avaient eu un mouvement de recul- et qu'il avait simplement constaté que oui, c'était des moldus, il se mit en tête d'en mettre pleins la vue à Ayden avec son français. «Damoiselle, plaisir fut de vous rencontrer, d’où vos écharpes t-elles venir ?» Ayden n'avait rien comprit et était vaguement impressioné, se demandant ce qu'il avait bien pu raconter. Mais c'était sans compter sur la participation intempestive d'une des deux serpentarde, qui repliqua immédiatement :  « You choulde spik english, you know … bicause you have a ridicule french. » Ce discour arracha à un Ayden un rire franc, et avec une tape dans le dos de son ami, il se calma et répliqua  « Alderic tu viens de te faire descendre hahahaha» Encore quelques secondes de foutage de gueule, et il réplique en gromellant qu'il souhaiterais se barrer d'ici. Mais hors de question ! Il tenait quelque chose là !

« Ouais, c’est un livre sur le monde magique pour les moldus, ca a eu beaucou… C’est quoi ça ? » Ayden écoutait attentivement Alderic, comment ça un livre sur le monde magique pour les moldus ? Haa, s'il se souvenait bien ca avait du paraître quelque part dans le journal il y a quelques temps. C'était donc ça ! Elles étaient des moldus fan du livre ! Ca expliquait qu'elles n'étaient pas allés à Beauxbâtons. Il n'empêche, ce genre de livre était très dangereux pour le secret magique. Ayden se demandait pourquoi il n'y avait encore rien eu de fait du côté du ministère pour trouver le coupable de cette publication. Il avait failli s'exposer !

Il suivit alors ce qu'Alderic pointait du doigt, un badge de Pouffsouffle, et il l'entendit dire entre deux eclats de rire : « C’est une Hufflepuff, Ayden, une Hufflepuff, y a que des moldus pour se venter d’être des blaireaux. » mais la demoiselle en fanfreluche ne comptait pas se laisser faire. Ayden était resté muet quelques instants pour réfléchir au fin mot de l'histoire, alors qu'elle s'était déjà lancer dans une plaidoirie. « Euffeulpouff is the best aaousse ! […] It’s the favourite aousse off JKRowling, and batcheures are very good animals ! […] full of sagesse et very strong and very loyal […] you are very rude, a lot of pipleul is very kind in Ingland beut you are the worst “

Une seconde fois en moins de dix minutes, Alderic était OWNED par le gang des filles bizarre ! Bravo pinklady, pensait Ayden. Il ne pouvait pas plus s'amuser que de voir Alderic en état de choc la bouche grande ouverte. Ayden lui tapota la tête d'un air désolé, avec un sourire en coin qui indiquait clairement qu'il se foutait de lui, et se tourna vers la dernière qui avait parlé.
« C'est qui cette JK Rowling exactement ? » la pinklady lui répondit alors que c'était une des écrivain du livre qu'elles lisait. C'est alors qu'il remarqua que celle à lunette au centre avait froncé les sourcils. Elle semblait en proie a un combat interieur puis elle parla franchement.  
« How can you not know whou is Ji Kay Rowlingue if you are olso a fanne of theu bouk ? You asked usse abaout Hogwarth ? »

Prit la main dans le sac. Ayden croisa immédiatement le regard de son ami. Il essaya d'inventer un mensonge en quelques instant, avec un regard appuyé vers Aldéric pour qu'il aquiesce.

« J'avais simplement oublié le nom de l'auteur mais oui vous avez parfaitement raison nous sommes tous les deux de très grand fan de cette JKRowling oui oui. N'est ce pas Alderic ?  » répondit-il en essayant d'être à l'aise, avec un coup de coude dans les côtes d'Alderic. Il se demandait si son excuse allait passé ... Inconsciemment il mit la main dans la poche de son jean où il sentait sa baguette -réelle- reposer. Il était peut-être temps de prendre congé avant que ces trois là, bien qu'elles n'en ai pas l'air comme ça, arrivent à additionner A et B.

« Donc ceci ... ce sont des objets dérivés de votre livre ? » Elles acquiéscèrent toutes les trois, avant que l'autre jumelle serpentarde rétorque.
« What ailse dou you want it to bi ? Of course it's goodies ! And ouaille you called us muggles ealieur ? You think we are muggles and you are not ? You think you are betteur dan usse ?  »

Les questions devenaient un peu dangereuse ... Il se tourna vers Alderic pour espéré avoir un peu d'aide ici.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Lun 6 Mar - 18:07

Après la tirade incendiaire la pinklady, il avait décidé de calmer le jeu. Se sentant pas franchement concerné, il enfonça ses mains dans les poches de sa veste et poussa un long soupir en regardant autour de lui. Il regarda d’un air curieux les touristes s’amassaient devant une statue de cire semblant vaguement ressembler à une femme blonde. Ils faisaient la queue pour se prendre en photo avec eux. Etranges créatures que les moldus. C’était à des instants pareils qu’il regrettait d’être cracmol, sinon il aurait volontiers animé le mannequin une demi-seconde. Malheureusement, sa sœur n’était pas là pour créer l’illusion pendant qu’il la faisait vivre, alors il se contenta de dévisager de manière assez malpolie une grosse dame qui trainait derrière elle ses enfants adolescents pour prendre une photo avec un mannequin de cire.

Soudain le ton monte à côté de lui et il redresse la tête. Il reprends pied dans la situation tandis qu’une des twins s’emballent. La serpentarde. « … urse it's goodies ! And ouaille you called us muggles ealieur ? You think we are muggles and you are not ? You think you are betteur dan usse ? » Woawww, cet accent est vraiment mauvais, pense-t-il. Il sait que certains touristes étrangers s’imaginent que parler avec un accent les rends attirants, mais il faut arrêter de se faire des illusions. Il n’y a que des touristes moldus pour s’imaginer des choses pareilles. Les sorciers utilisent des sortilèges de traduction bien plus efficaces et bien moins ridicules. Ses pensées sont interrompues par Ayden qui lui lance un regard désespéré. Il secoue la tête et aborde un sourire narquois. Tiens donc on demandait du secours maintenant ?

Il offre son sourire le plus éblouissant aux trois filles et prends son accent anglais le plus aristrocrate, m’as-tu-vu et prétentieux. Son esprit de contradiction est en pleine ébulition pour contrecarrer ce ridicule accent français qui les prend de haut. « Pas du tout, mesdemoiselles. Nous sommes comme vous, de simples pécheurs. Malheureusement, mon ami a tendance à vouloir extrapoler un peu. » Il se penche vers elles et chuchote d’un air conspirateur. « Il est mythomane. » Puis il se recule et les salue poliment. « On va vous laisser profiter de cette belle journée. ». Il attrape Ayden par le coude et ils prennent la fuite sans demander leur reste.

« Pfiouu, c’était moins une … » Il n’est pas du genre à paniquer pour une histoire de secret magique, de toute façon un moldu, tout le monde le sait, ça ne voit rien, ça ne comprends rien et c’est un peu idiot. Au pire, ça s’oubliette. Bon, lui ne pourrait pas faire grand-chose, c’est-à-dire, en tant que cracmol. Les voilà qui passe dans une autre salle, et à l’intérieur c’est l’émeute. Le prince et la princesse de Galle sont là, avec leurs deux bébés. Ha non ! Ce sont leurs statues. La queue pour se photographier en compagnie du couple royal et des deux poupons est immense et laisse Aldéric de marbre. Il s’adresse à Ayden. « Tu vois, visiter un musée moldu, c’est comme visiter un zoo magique, tu peux voir les moldus dans leur environnement naturel et capter leur comportement instinctif. On se rend vite compte qu’ils ne sont pas comme nous … ces statuts ne parlent pas et ne bougent pas et ils veulent quand même prendre des photos. Des photos qui resteront immobiles en plus. »

Ils passent vite à une autre salle. Cette salle-là intéresse bien plus Aldéric. Il y fait sombre et froid, l’ambiance est terrifiante. Il passe sous une fausse guillotine qui fait mine de tomber puis observe avec curiosité une statue d’homme portant le doux nom ‘Jack l’Eventreur’. « Les moldus ont des manières assez morbides d’évacuer leur pulsions, n’est-ce pas ? Rien à voir avec un bon vieux duel ! »

Alors qu’il jette un coup d’œil autour de lui, il aperçoit le gang des 3 françaises qui entre dans la salle macabre. Il donne un coup de coude à Ayden. La pinklady n’a pas l’air trop à l’aise. « Tiens, y a la blairotte qui ramène son tutu, qu’est ce que tu dirais de lui jouer quelques tours ? On dirait qu’elle va tomber dans les prunes dirigeables. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Jeu 16 Mar - 18:44

Ayden avait compris le malentendu, et Alderic l'avait aidé à se sortir de là. Ce dernier, fidèle à lui-même, n'avait pas pu s'empêcher d'en faire des tonnes pour paraître à son avantage devant les filles, après la raclée qu'il venait justement de se prendre contre la pinklady. Ayden sourit en coin en l'entendant exagérer son accent. Pas un pour rattraper l'autre aujourd'hui décidement. Par contre, il perdit immédiatement son sourire en entendant Alderic, ce traître, murmurer aux filles d'un air très sérieux « Il est mythomane. » Ce qui lui valu un gros coup de coude dans les côtes pour lui apprendre le respect. Il n'eût pas le temps de défendre son honneur qu'il se fit attraper par ce qu'il appelait son amis et ils s'enfuirent vers de nouvelles aventures, abandonnant là le trio, toujours un peu étonné de cette entrevue spéciale. En jetant un coup d'oeil derrière son épaule, il les vit chuchoter activement.

Espérons que ce passage sera vite oublié, tout de même. Quelques secondes plus tard, au coin d'une nouvelle salle pleins de statues de cire, Adleric souffla : « Pfiouu, c’était moins une … » ce à quoi Ayden répondit : « Tu as raison, mais je ne te remercie pas. Mythomane ? T'as rien trouvé de mieux ? Je passe pour quoi moi après ! » lui dit-il d'un air faussement outré.

Ils continuèrent leur chemins, et passèrent dans un salle pleine a craquer. C'était la famille royale d'Angleterre, en cire. Et tout le monde semblait absolument captivé par ces étrange statues, qui, du goût d'Ayden, avaient l'air un peu glauque tout de même. Alderic prit la parole pour lui expliquer qu'il comparait ce musée à une sorte de zoo de moldus. La comparaison lui arracha un rire franc. Il avait pas tord, c'était tout à fait ça ! Ils sont fous ces moldus.  

« Tu sors de ces trucs toi parfois, ça me fait toujours autant rire. Si t'existais pas faudrait t'inventer. » lui avoua Ayden entre deux rires. « Ils ne savent juste pas ce qu'ils ratent et ce qui existent. Leur vision est aussi immobile que leurs statues. C'est dommage ! » commentait-il tout en marchant et en regardant autours de lui. Des enfants courraient partout, et il faillit en renverser un au passage. Ayden lui jeta un regard noir, du balai !

De là ils changèrent totalement d'ambiance. C'était finalement pas si mal fait ce musée des horreurs. Ils entrèrent dans une salle sombre et macabre, avec, d'après ce qu'il pouvait lire sur les cartes, des tueurs en séries connue comme "Jack L'éventreur". Un nom un peu tape-à-l'oeil, se dit-il. Il n'en faisait pas un peu des caisses ? Quels clichés. Enfin. Pour des moldus, cela devait être effrayant en effet. Surtout qu'il ne connaissait pas vraiment l'histoire derrière le personnage. « Les moldus ont des manières assez morbides d’évacuer leur pulsions, n’est-ce pas ? Rien à voir avec un bon vieux duel ! » Sur cette réplique, Ayden l'attendait. Il commença par aquiescer, car c'était exactement ce qu'il pensait, mais ne put s'empêcher de repliquer une pique à son ami.  
« Explique moi à combien de "bons vieux duels" tu as participé toi déjà ? » lança-t-il sur le ton de la conversation, en regardant en l'air, désintéressé, pour finalement jeter un coup d'oeil à Alderic avec un sourire en coin qui indiquait clairement qu'il se fichait de lui.  

Puis, Alderic fait remarqué à Ayden que le gang des trois et de retours, et justement, il souhaite leur jouer un mauvais tour. Qu'il est diabolique ce cracmol. En plus, il ne se mouillerais meme pas puisque clairement c'est Ayden qui devrait faire tout le travail. Comme c'est complaisant ! Bon, bien entendu, dès qu'il s'agit de faire une farce ou une autre connerie de ce genre, malheureusement, Ayden est toujours partant. (il faudrait qu'il apprenne un jour, mais Alderic ne le tire pas vers le haut non plus.)

« Avoue que t'as pensé à la même chose que moi. Si on animait cette effrayante statue ? » proposa-t-il avec un sourire espiègle en se dirigeant derrière un angle de mur d'où les filles ne pourraient pas les voir.  Un coup de poignet souple et précis, et au moment où la pinklady, déjà pas très rassurée par l'ambiance générale de la pièce, passe devant, un Jack l'Eventreur s'anime dérrière elle, la frôle et grogne juste quand elle se retourne.

Autant vous dire que le cri qui en a suivit impressionna fortement Ayden. Comment une si petite créature rose pouvait pousser un cri si aigu et perçant. Mission réussie, la crise cardiaque avait pas été loin et le rire des deux compères était difficilement restreint. Ayden en avait les larmes aux yeux en essayant de se retenir de rire pour rester un tant soit peu discret.  Les deux autres membres du trio avaient sursauté de peur en entendant la pinklady hurler. Elles commencèrent à parler en français en engueulant la Pinklady, puisque la statue avait reprit sa place immobile sur son piédestal. Ayden n'avait aucune idée de ce qu'elles disaient, mais clairement celle à lunette n'avait pas apprécié de sursauter comme ça et engueulait ouvertement sa comparse (Mais qu'est ce qu'il te prends t'es malade ? J'ai failli mourir là ! Une statue qui bouge faut que t'arrête Perrine ! T'es vraiment une trouillarde c'est pas possible !! )

C'était vraiment trop drôle. Mais il fallait reprendre son chemin discrètement avant qu'elles n'arrivent devant eux et les découvre. On bouge Alderic !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Poupée de cire poupée de son // Ayderic   Dim 26 Mar - 2:10

Il rit en la voyant sursauter, cette pauvre créature. Il se penche vers son acolyte diabolique. « Risible, ces moldus. » Il plisse les yeux pendant que la pinklady se fait passer un mémorable savon par l’une de ses amies serpentardes. Elle rougit et balbutie des inepties en battant des mains vers la statue à nouveau immobile. Avec la distance, ils ne peuvent rien entendre de son plaidoyer, mais Aldéric rit sous cape. Puis elle tapote ses joues comme pour se remettre de ses emotions et lisse sa juppe bouffante en vichy rose. Elle passe une main dans ses cheveux courts, recoiffant vainement une coupe qui ne se décoiffe pas. Enfin les trois françaises reprennent leur marche au milieu des statues lugubres. Si la pinklady tente d’accélerer le pas, les deux autres frenchies y vont à leur rythme, si bien que la pauvre petite se retranche derrière elle en jetant des coups suspicieux autour d’elle, et en s’accrochant aux coudes de ses amies.

La blonde à lunette se dégage en levant les yeux au ciel et en soufflant. Elle s’exprime d’une voix qui porte et Aldéric l’entends facilement « Mais arrête de faire ta mijorée, Perrouche, c’est chiant. » . La brune acquiesce en jetant un regard blasé à sa jumelle. Et les voilà reparties dans la pièce sinistre. Aldéric entraine Ayden a sa suite et se rapproche du trio infernal. « Viens, on doit pas les perdre de vu, ce sont de bons spécimens de moldus. ». Ils les talonnent de près, pouvant écouter leur conversation sans problème. La discussion est de nouveau houleuse, mais pour une raison bien surprenante. Alors qu’ils approchent de la sortie de la pièce, ils se rapprochent aussi d’une porte couverte d’un rideau sombre. Un écriteau indique qu’il s’agit d’un parcours horrifique pédèstre avec des acteurs macabres, déconseillé aux femmes enceintes, aux déficiants cardiaques et aux moins de seize ans. Etrangement c’est la pink lady qui insiste pour s’y rendre. Les deux autre semblent bien raisonnables arguant le contre. Mais la petite dame rose insiste, et elles stagnent quelques instants devant la porte. Aldéric fait un signe de tête à Ayden, et profitant d’un mouvement de foule léger, il entraine les trois jeunes filles sous le rideau de velour noir. L’atmosphère change immédiatement.

Il n’y a plus rien de bon enfant, plus de statues de cire. Ce sont de vrais acteurs qui vous cueillent par surprise et vous poursuivent. A vrai dire Aldéric n’en mène pas large non plus. Il se concentre sur le trio pour faire diversion dans son esprit. Ils avancent de quelques mêtres, une momie apparait devant eux la dénommée Perrouche demande pour faire demi-tour. Elle se retourne, mais se heurte vite à Aldéric et Ayden qui barrent l’accès à la sortie. Il est hors de question qu’elles s’échappent pense Aldéric. Elles forment une excellente diversion pour qu’il ne flippe pas lui-même. Alors il barre le passage et s’incline en riant. « La peur vous va a ravir, Miss, restez donc, on va vous escorter vers la sortie. A Nous Quatre, on pourrait sortir un film un peu pourri avec des jumelles et des parents divorcés. A nous quatre, on arrivera bien à vous raccompagner sans vous perdre dans le tournant d’un couloir horrifique. ».

Alors elle finit par s’aggriper fortement à ces amies en fermant les yeux et ils avancent en silence dans les pièces. Les mannequins et les acteurs sont effectivement très effrayants. Mais ce ne sont que des moldus se martèlent Aldéric. Il guette l’instant où la pink lady baisse sa garde et commence à se sentir pus à l’aise. Soudain sans crier gare, il l’attrape par la taille et crie « bouh ! » dans son oreille. Quelques secondes passent et Aldéric rit « Surprise ! Je vous ai fait peur ? » Puis soudain il la sent partir, et avant de comprendre pourquoi ni comment le voilà qui soutient un corps immobile de moldue froufrouteuse dans ses bras. Ils s’accroupissent entour d’elle, lui tappote les joues. « Elle est tombée dans les pommes ?! Hey, mademoiselle, mademoiselle reveillez-vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

Poupée de cire poupée de son // Ayderic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» poupée de cire, poupée de son (maja)
» Evangeline Ghastly et sa chambre
» Poupée Sakboy
» Shinku la cinquiète poupée des rozen maiden[validée]
» STAR WARS "Poupées Russe" (Hot Toys) 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: archives 2016-2017
-