Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 It's not the waking, it's the rising || Finn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/09/2018
Messages : 12
Points : 5
x âge : 19yo
x métier : pâtissier / écrivain en herbe
x statut : doomed to be single

MessageSujet: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 13:52

FINN MULLER
ft. Kim NamJoon
DON'T JUDGE A BOOK BY ITS COVER
☕️ âge : 19 ans.
☕️ orientation : hétéro, il suppose.
☕️ situation : célibataire.
☕️ occupation : pâtissier, tentant d'être écrivain.
☕️ quartier : notting hill?
☕️ qualités : généreux, sociable, enthousiaste
☕️ défauts : naïf, colérique, rancunier
☕️ statut : sorcier.
☕️ groupe : the wicked witch.
OVERVIEW
S'il n'a jamais connu son sorcier de père, ça n'a pas empêché Finn de grandir dans une famille aimante, élevé par sa moldue de mère dans l'ignorance totale du monde magique. Il ne le découvre qu'à onze ans quand il reçoit sa Lettre et qu'il doit quitter tout ce qu'il connait pour ce pensionnat bizarre perdu au fin fond de la cambrousse écossaise. Mais il l'apprécie rapidement, ledit pensionnat bizarre, et il se fait sa place sans trop de soucis auprès de ses camarades rouge et or. A Poudlard, Finn est presque ce cliché de quaterback qui envahit les romcom américaines. Sociable, sportif, indubitablement hyperactif, et avec des résultats plus que médiocres en classe. Il serait le cliché parfait des quaterback s'il se montrait un peu plus viril, et un peu moins nerd. Parce qu'au final, Finn s'en fout du regard des autres, s'il a envie de changer la couleur de ses cheveux au rose, il ne va pas se gêner. Et s'il a envie de passer ses après-midi à la bibliothèque afin de préparer sa prochaine campagne de Donjons&Dragons, il n'y a bien qu'une sortie avec ses amis qui pourrait le faire changer d'avis.
Après Poudlard, tout le monde s'attendait à ce qu'il tente une carrière dans le Quidditch, mais il surprend tout le monde en suivant une rapide formation de pâtissier. Ce qu'il veut maintenant, Finn, c'est avoir le temps d'écrire ce foutu roman qu'il a commencé pendant sa sixième année à Poudlard et, peut-être, s'il n'écrit pas trop comme un pied, essayer d'en vivre. Oh, et aussi retrouver son père. Il veut retrouver son père. Il n'en parle à quasiment personne, et il en a un peu honte, mais rien ne lui ferait plus plaisir de savoir qui était ce sorcier mystérieux.
that's my story
Le môme s’assoit à la table de la cuisine avec l'air le plus sérieux que puisse afficher un gamin de six ans. Très sérieux, donc. Il regarde sa mère qui lui tourne le dos, trop occupée à essayer de comprendre une recette dénichée dans un livre qui traînait par là, et de comprendre comment elle est sensée s'en sortir avec tous ces ingrédients, tout en laissant un flot de juron lui échapper à mi-voix. Il se gratte le nez avec sa manche, réfléchissant un instant à la façon d'aborder le sujet... et puis il se lance, de la façon dont les gosses de cinq ans savent si bien le faire. « Mamaaaaaaan..? » La femme se retourne, les mains et le visage pleins de farine, pour apercevoir son aîné installé à table avec cet air sérieux qu'il sait si bien aborder quand il est persuadé qu'il parle de la chose la plus sérieuse du monde. La chose la plus sérieuse du monde étant généralement la façon dont Duck, son lapin, a réussi le tour qu'il essayait de lui apprendre depuis une semaine, ou bien les paroles de la dernière chanson qu'il a apprise à l'école. Elle lui offre donc un sourire  et un vague « Oui mon ange? » avant de se replonger dans sa recette en évitant cette fois-ci de se remettre à jurer. « Est-ce que tu pense que je pourrais retrouver Papa? » Elle s'arrête, les mains dans le saladier, et se retourne d'un air légèrement perdu vers son fils. « Oh Finn, sweetie... On a déjà parlé de ton papa. Il était très beau, comme toi, mais il n'était pas très net dans sa tête, et il a disparu... » En effet, ils en ont déjà parlé. Son papa était très beau, comme lui; il avait beaucoup d'imagination, comme lui; il parlait beaucoup, comme lui. Mais Finn, lui, il ne va pas abandonner Maman. Il n'est pas comme son papa à ce point-là. Il fait un petit signe de la main parce que non, il n'a pas oublié leurs précédentes conversations. « Oui, mais la maîtresse, aujourd'hui, elle a parlé des arbres généralogiques, que dedans tu retrouves ta famille, et les ancêtres. Alors je me suis dit que si je trouvais un arbre généralogique, peut-être papa il serait dedans, à attendre et à raconter ses histoires de magie..?  » Il n'a pas tout compris. La maîtresse a parlé de les dessiner, aussi les arbres. Et il sait bien dessiner les arbres, mais ceux généralogiques, il en a jamais vu alors il ne sait pas trop comment ça se dessine. Comme son papa, il ne sait pas trop comment le dessiner non plus. « Après, c'est pas très grave si je retrouve pas papa dans l'arbre, mais des fois on doit dessiner notre famille, à l'école, et je voudrais savoir à quoi il ressemble pour pouvoir mieux le dessiner. » Sa mère tente de se débarrasser de la pâte à cookies qui lui colle aux mains pour se retourner vers son fils, mais celui-ci ne lui laisse pas le temps de placer un mot, comme il sait si bien le faire. « Moi j'aimerais bien qu'il me raconte ses histoires avec des sorcières. Si elles ont des chats noirs, parce que j'aime bien les chats. Les noirs ils sont jolis, on dirait ils brillent. Aussi, tu dis papa il me ressemble, mais des fois les gens ils disent que c'est bizarre que je ressemble pas à toi. Moi je trouve je ressemble à toi, j'ai les cheveux noirs comme toi. Après, je m'en fiche si je te ressemble pas. Mais je me dis que ce serait bien de trouver Papa, parce que je vais à l'école des grands l'an prochain, et si je dois travailler beaucoup, pour apprendre à lire et tout, et bah je pourrais plus t'aider avec Eli, et il faudra que quelqu'un d'autre il joue beaucoup avec lui. Toi tu as pas toujours le temps, tu travailles beaucoup, alors je me suis dit, si mon papa il revient, il pourra lui raconter ses histoire. Ou sinon, on trouve son arbre généralogique à Eli et c'est son papa qui vient s'occuper de lui. » Il s'interrompt en entendant le soupir qui échappe à sa mère et hausse les sourcils, inquiet. Mais elle le rassure d'un sourire. « Ce n'est pas comme ça que marchent les arbres généalogiques, mon ange. Si tu me laisse finir les cookies, je t'expliquerai après. Et je n'ai pas besoin de papas pour m'occuper de vous, oublie pas que je suis la meilleure maman du monde et que je suis ultra forte. Ne t'inquiète pas pour l'an prochain. » Elle lui envoie un clin d’œil, et Finn hausse les épaules. Tant pis, son plan était infaillible pourtant. Il saute de sa chaise et file à l'évier pour se laver les mains avant de rejoindre sa mère près du comptoir. « Je peux aider pour les cookies? »

- - -


Comme bien souvent, il ramène Eli sur son dos. Pas sur tout le chemin depuis l'école, non, mais dès que son frangin en a marre de marcher. Ce qui parfois arrive deux pas après avoir passé les grilles de l'école. Finn ne rechigne pas, cela fait rire son frère, et ça ne lui coûte pas tant que ça. Si ce n'est qu'il finit par arriver chez eux sur les rotules. Une fois devant la porte de la maison, il n'a pas le temps de poser son frère à terre que celui file déjà dans l'entrée. « On est rentrés Mamaaaaaaaaaaan! » Leur mère occupée à travailler au milieu du salon se lèvre pour embrasser ses enfants, et prend son temps, malgré les protestations de son plus jeune fils qui se trouve dans cette période de l'enfance où les bisous sont décrétés dégoûtants. Finn ricane face au spectacle avant de rouler des yeux quand sa mère vient poser un gros baiser humide sur la joue. « Finn, quelqu'un a déposé une lettre pour toi dans la boîte aux lettres. » Elle tend ladite lettre à son aîné. « Si tu commences à avoir des amoureuses aussi dévouées dès le primaire, je sais pas comment je vais faire pour te gérer l'an prochain! » Finn roule des yeux à nouveau. « J'ai pas d'amoureuse maman, ça sert à rien les amoureuses. » Sa mère se contente d'un ricanement moqueur pour toute réponse alors qu'il ouvre la lettre. Et effectivement il n'a pas d'amoureuse. Juste quelqu'un qui a envie de se foutre de sa gueule. Un instant, il se demande si ça ne vient pas de son père, si celui-ci est un sadique connard. « Maman... » Il attire l'attention de sa mère qui s'est remise à travailler et lui tend la lettre. Une fois qu'elle l'a prise, il repart vers la cuisine pour préparer son goûter et celui de son frère. Avant d'entendre un « Putain de bordel de m... » qu'il interrompt aussi tôt d'un « MAMAN!! » outré. « Eli est avec toi! Les gros mots s'il te plait!» et il roule des yeux à nouveau alors qu'il entend Eli reprendre sur le ton d'une chanson « Putain de bordel de merde, putain de bordel de merde... » Ce qui fait évidemment rire sa mère. Des fois, il a l'impression d'être le seul être sensé de cette maison. Et il en a encore plus l'impression quand il revient dans le salon avec les crèpes, le nutella, et les jus de fruit pour lui et son frère. Il en a encore plus l'impression parce que sa mère est encore en train de lire la lettre avec l'air le plus sérieux du monde sur le visage, la main sur sa bouche et... est-ce que ce serait une larme au coin de ses yeux? « Maman..?» Sa mère relève alors les yeux vers lui, et secoue la lettre qu'elle tient, l'air incrédule, mais malgré tout convaincue par ces quelques mots. « Finn, sweetie... Si c'est vrai... » Elle a la voix qui craque presque et il s'en veut de lui avoir montré la lettre. Il ne pensait pas un instant qu'elle prendrait ça au sérieux. « Maman... » « Non, Sweetie, je sais que ça paraît absurde, je sais. Mais pour cinq minutes, fais semblant. Fais semblant avec moi s'il te plaît. Si ton père... » « Maman. Mon père n'était pas tout seul dans sa tête, c'est toi qui me l'a dit. » Une expression profondément blessée passe sur les traits de la femme et Finn soupire. « Cinq minutes. Pas une de plus. » Et sa mère lève un regard plein d'espoir vers lui qui le ferait presque fondre. « Ton père, il ne m'avait jamais paru fou, ni même excentrique, avant qu'il ne me parle de sa guerre du monde magique. C'était un homme charmant, simple, et serein. » « Et s'il a dit vrai, y a une guerre dans son monde magique, et j'ai pas vraiment envie de me retrouver paumé dans une école que je ne connais pas, loin de vous, au milieu d'une guerre. » « C'était il y a plus de dix ans mon ange. » Finn soupire et lui fait signe de continuer tout en jetant un coup d’œil à l'horloge. Pas plus de cinq minutes. « Ça n'a jamais fait sens, Sweetie. Parce que ton père était un des homme les plus stable que j'ai rencontré, et je n'ai jamais compris comment il avait pu disparaître comme ça. Jusqu'à aujourd'hui, aucun signe de lui, son nom n’apparaît nulle part. Et j'ai cherché. C'est une explication qui pourrait faire sens, ça. » Et elle secoue la lettre à nouveau sous son nez. Mais ce n'est pas une explication qui pourrait convaincre Finn. « Et tu te rappelle quand Eli faisait l'idiot en prétendant voler, et qu'il est tombé du toit. Et qu'il n'a rien eu. Tu as dit qu'il avait flotté en l'air un instant avant de toucher le sol... Tu es le seul à l'avoir vu, Finn, et si c'était toi? » Il n'argumente contre ça, parce qu'il lui a promis cinq minutes. Mais cela ne l'empêche pas de soupirer. Elle soupire en réponse. « Tu ne fais pas d'effort Finn... » Il hausse les épaules et reprend la lettre des mains de sa mère avant de se lever pour aller la mettre à la poubelle. « C'est juste une très mauvaise blague Maman... Et si je trouve celui qui a osé faire ça, je lui casse les doigts. »

- - -


Il remonte d'un pas bien trop lent les les escaliers qu'il a descendu il y a quelques minutes à une vitesse fortement déconseillée vu la capacité des marches du château à décider de se dérober sous les pieds des élèves. Il était en retard, il n'avait pas le choix. Il était resté plus longtemps que prévu à s’entraîner sur le terrain de quidditch, et le temps qui remonte au dortoir chercher ses affaires, il était arrivé avec bientôt quarante-cinq minutes de retard. Certes, il n'avait jamais été ponctuel, mais rarement à ce point-là. Le regard dédaigneux que lui a lancé sa copine quand il est enfin arrivé devant l'entrée des cachots lui a bien fait comprendre que son après-midi s'est subitement libéré, et qu'il n'a plus de copine. Alors il remonte les escaliers bien trop lentement, regardant autour de lui comme s'il découvrait pour la première fois l'étrangeté de Poudlard. C'était une habitude qu'il avait prise lors de ses premières années, et il s'était habitué à tout ça bien plus vite qu'il ne l'aurait cru. Les tableaux mouvants lui arrachaient encore parfois un sursaut quand il n'était pas bien réveillé, mais la magie du lieu en général était presque devenue commune. Poudlard en faisait trop en la matière pour qu'on puisse se permettre de s'émerveiller devant chaque étincelle de magie. Alors pourquoi monte-t-il lentement les escaliers si ce n'est pour savourer la vue de ces foutues marches qui se déplacent toutes seules? Parce qu'il n'a pas envie de rentrer à la salle commune. Il entend déjà ses camarades se foutre de sa gueule et de son incapacité à garder la moindre nana plus d'un mois. Apparemment il ne fait pas assez d'effort, c'est le diagnostic de la majorité de ses amis. Peut-être. Ça ne l'empêche pas de se mettre en couple avec la première qui lui demande. Probablement parce qu'il est incapable de dire non à une jolie fille. Arrivée devant le portrait, qui lui demande le mot de passe, il se demande si ça vaut vraiment le coup d'aller subir tout ça... Avant de décider que non. Il s'excuse rapidement auprès de la peinture, qui s'offusque d'avoir été dérangée pour rien, et il repart au pas de course. Direction la bibliothèque. Il a plein de choses à faire, la principale étant de préparer sa prochaine campagne de Donjons&Dragons. Comment a-t-il réussi à embarquer d'autres sorciers là-dedans? Il ne sait pas trop. Il sait juste qu'il a réussi. Tout ça, c'est la faute de sa mère qui lui à fait découvrir son côté nerd dès qu'il a été assez vieux pour qu'elle puisse organiser des campagnes "en famille". Alors oui, il a une nouvelle campagne à préparer pour dimanche prochain, et ça lui paraît une bonne façon d'occuper son après-midi. Il pourrait aussi faire son devoir de métamorphose, mais ce n'est pas comme s'il allait avoir au dessus de la moyenne de toute façon, alors à quoi bon s'angoisser? « Hey Girafe!! » Une voix qu'il ne connaît que trop bien l'interrompt et il sait que son plan d'après-midi paisible à la bibliothèque est ruiné. Il se retourne pour toiser de haut Joachim, qui lui adresse son plus beau sourire. Il lui a offert ce surnom de Girafe depuis que, en un été, il a pris quelques centimètres de trop et que ses longues jambes lui donnent un air de girafe paumée et maladroite. Finn fait avec. « Qu'est-ce que tu veux crevette? » Il a répondu avec un surnom de son cru, rassurant régulièrement son ami sur le fait que, peut-être un jour, lui aussi grandirait. « Qu'est-ce que tu fous là? Je croyais que t'avais une date avec l'autre péteuse de Serpentard là? » Finn lève les yeux au ciel.  « Et après vous vous plaignez quand je veux pas ramener mes copines à nos soirées... » Joachim ricane mais fait signe qu'il attend une réponse. « Mauvaise nouvelle pour toi, je suis à nouveau le plus canon des bachelors du coin. » Au tour de Joachim de lever les yeux au ciel avec un grognement. « Urh! Trois semaines, t'abuses. J'ai encore perdu le pari!! » « Soit plutôt inquiet que je sois à nouveau sur le marché, c'est meilleur pour mon égo. » Joachim lui lança un regard dubitatif, un sourcil levé. « T'as oublié qu'on jouait pas dans la même équipe ou bien tu nous caches quelque chose? » Merde. C'est vrai qu'il y avait ce détail. « Remarque c'est vrai que quand tu as croisé par hasard Potter au chemin de traverse, j'ai eu le droit à un long discours sur combien il avait l'air "chaleureux" et que tu m'en as rabattu les oreilles pendant deux bons mois... » Jo' tapote ses lèvres du bout du doigt comme s'il était sur une piste intéressante avant que Finn ne le pousse gentiment. « La ferme. L'homme est une légende, j'avais bien le droit d'être un peu shook. » Joachim hausse les épaules, ce n'est pas son problème après tout. « On avait prévu de se poser au bord du lac en prétendant bosser sur le devoir de métamorphose, tu te joins à nous du coup? » Comme si la question se posait réellement. Alors oui, il va les entendre se foutre de lui et régler leur dettes suite à leur pari stupide sur le temps qu'il tiendrait en couple cette fois-ci, mais il ne peut décidément pas refuser une après-midi paisible avec ses potes.

- - -


Il joue du bout de sa fourchette avec les spaghettis qui restent dans son assiette, tout en regardant d'un air pensif sa mère et son frère. C'est sûr, la salle à manger immense de Poudlard, et les tablées à n'en plus finir vont lui manquer bientôt, plus qu'une demi-année pour en profiter... Mais après, au moins, il pourra revoir plus souvent ces deux-là. Ses deux personnes favorites sur Terre. Et pour l'instant, il profite juste de pouvoir passer Noel avec eux. Dans deux jours, ils partiront tous les trois chez ses grands-parents, Noël à trois a toujours paru un peu trop froid à sa mère. Un semblant de culpabilité chez elle sûrement, du fait qu'elle ne soit pas restée avec leurs pères respectifs. Ni avec aucun des autres hommes qu'ils ont ensuite vu passer dans sa vie. Parfois, il se demande si c'est génétique, cette incapacité à maintenir une relation romantique stable. Mais pour l'instant, ils sont tous les trois, et sa mère et son frère ont savouré ses quelques récits sur le monde sorcier avant que son frère ne leur raconte ses dernier déboires au lycée. Ils n'étaient pas bien différents l'un de l'autre, à se retrouver dans des emmerdes sans vraiment le vouloir, parce qu'ils avaient collé leur poing dans la tête du premier bully qu'ils avaient croisé. Ils n'étaient pas bien différents avec leurs histoires de filles bien trop peu concluantes, mais qu'ils s'efforçaient de toute façon de cacher à leur mère. Ils n'étaient pas bien différents, excellant en sport mais se ramassant dans toutes les autres matières. Cela devenait d'ailleurs un sujet d'inquiétude pour leur intellectuelle de mère. « Et du coup, tu t'es décidé de ce que tu faisais après? La suite arrive. Bien trop vite si tu veux mon avis. » Il sourit à sa mère. Ce qu'il voulait faire après. Il y avait réfléchit, évidemment. Tous les septièmes années y réfléchissaient. A part ceux qui étaient déjà décidé, ou ceux qui avaient le chemin tout tracé devant eux, parce que papa et maman ne leur laissaient de toute façon pas le choix. « Tu m'a dit que ton directeur de maison recommandait que tu t'essaies dans le quidditch. Tu as reçu des lettres non, pour être formé dans des vraies équipes? » Eli émet un grognement en levant les yeux au ciel. Il aime son frère, mais il déteste les entendre parler de quidditch. Principalement parce qu'il trouve ça injuste que son frère joue à un sport où lui ne peut pas tenter de le surpasser. « Je ne ferais pas de quidditch. » Et les deux autres lèvent des yeux plus que surpris vers lui. Leur expliquer pourquoi, il pourrait, mais il n'en a pas envie. Parce qu'il n'a pas vraiment de raisons valable. Il aime le sport, il y excelle. Mais le regard de sa mère exige une explication alors il bidouille quelque chose en espérant que ça lu suffira. « C'est un loisir. J'ai pas envie d'en faire un truc chiant, avec des responsabilités, du stress. Je m'éclate sur un balais, et j'ai pas l'intention de me faire chier avec tout ce qui va avec le statut de sportif professionnel. » Un silence suit sa déclaration avant que sa mère ouvre la bouche. « Ok... » Un "ok" qui sonne plus comme un "bullshit" dans sa bouche, mais elle évite tout commentaire supplémentaire. Ne pas braquer un adolescent, elle est plus maline que ça, elle sait que ça ne ferait que le dégoûter plus du quidditch si elle insistait. « Quoi d'autre alors? » Finn hausse les épaules. « Je trouverais. T'inquiètes. » Et sa mère lui offre un sourire bien trop crispé pour seule réponse. « Bien sûr Sweetie. Mais joue pas trop au con, et trouve rapidement. Tu n'as plus qu'une demi-année à Poudlard. » Son petit frère hoche la tête énergiquement. « T'es bientôt TELLEMENT VIEUX. » Il rigole au ton d'Eli. Oui, il est bientôt vieux. Et il sait qu'il va trouver. A force d'éliminer les possibilités. Il va finir par trouver quelque chose qui ne lui hérisse pas le poil rien qu'à y penser, non? Le quidditch? Éliminé. Le Ministère? Oooouh, éliminé depuis bien longtemps. Finn n'est pas versé dans la politique, mais il sait qu'il ne veut surtout pas être associé au Ministère. Il a lu suffisamment de bouquins sur la façon dont celui-ci traite les moldus, efface leurs mémoires sans demander l'avis de personne, prend ce genre de décision à la place des concernés pour le "bien commun". Le genre de raisonnement qui lui a valu de grandir sans père avec le sentiment d'être celui qui l'avait fait fuir. Non, il a cette amertume au fond de lui qui l'empêche de postuler honnêtement à n'importe quel poste de ce Ministère. Le regard perdu dans son assiette et dans les spaghettis qui a préparé ce soir pour sa famille, il hausse un sourcil. Hé, ce serait pas con ça. « La cuisine. » Sa mère qui avait repris une discussion avec Eli se retourne vers lui. « ... Pardon? » « Je veux bosser dans la cuisine. Je veux faire... » Vite, une idée. Qu'est-ce qui lui plaît dans la cuisine? « Pâtissier. C'est bien ça, pâtissier, non? »

- - -


Encore une fois, Eli a débarqué à l'improviste alors qu'il finissait le boulot. Il ne sait pas trop si c'est vraiment pour lui, ou pour les quelques muffins qu'il se permet souvent d'embarquer avant de partir. Ils ont un moment traîné dans les rues avant de rentrer vers son appartement. Maintenant qu'ils ont l'occasion de se voir plus souvent, ils n'y manquent définitivement pas. Et si le petit frère ne suffit pas à combler ce sentiment de vide qui a envahit Finn en quittant son dortoir habituel, la salle commune bondée, et les couloirs bien trop vivants de Poudlard, c'est toujours ça de pris. Il fait bouillir l'eau pendant qu'Eli s'installe confortablement dans son canapé et commence à grignoter un muffin l'air de rien. « Toujours pas de nouvelles de ton paternel du coup?  » Ah, le sujet qui fait mal. Bientôt dix ans qu'il est sorcier, et toujours rien sur son radar. Il faut avouer qu'il ne connait rien de l'homme. Juste un prénom. Et ça ne suffit pas vraiment à faire son arbre généalogique, quoi qu'on en dise. « Non, toujours rien. Faut dire, j'suis pas forcément le plus doué pour chercher ce genre de truc. » « Et tu peux pas avoir de l'aide? Genre t'as pas des amis sorciers pure-souche qui pourraient se renseigner auprès de leurs parents? » Il ricane. « On dit sang-pur, Eli, et non, j'ai pas envie de les faire chier avec mes soucis. » Le petit frère lève les yeux au ciel. « Sang-pur mon cul, j'suis sûr qu'il est aussi rouge que le mien, leur sang de merde. » Il ricane quand il voit son frère faire les gros yeux. « Désolé frangin, mais avec la mère qu'on a, compte pas sur moi pour avoir un langage châtié. » Finn pose les tasses de thé sur la table et se colle à son frère, attrapant à son tour un muffin. « Enfin bon, rien de neuf sur le paternel. J'avoue que j'ai un peu moins fouiné récemment. J'ai l'impression d'avoir fait le tour... Mais je renonce pas! Un jour je trouverais qui il est, et je saurais si je suis vraiment génétiquement maudit à ne jamais réussir à me caser. » Comme si c'était la raison principale pour laquelle il voulait retrouver son père. « Ah. T'as rompu avec ta moldue. » Finn grimace. « Ouuuuh. Elle a rompu avec toi. » Il se contente d'un hochement de tête pour toute réponse. « A pas vouloir les amener chez toi de peur que quelque chose tourne mal et qu'on passe leur cerveau à l'oubliator aussi... Faut pas t'étonner que ça marche pas, mec... » Il mord dans son muffin et continue la bouche pleine. « Tu chais, je penche qu'avec une mère comme la notre, on est de toute façhon maudits, aucun père ne peut compencher tant de poiche. » Ils ricanent tous les deux. Ils aiment leur mère, plus que tout, mais s'il y a bien une personne qui ne supporte pas d'être en couple, c'est bien elle. Trop de responsabilités. Trop de concessions à faire. Et puis ce n'est pas comme si un homme pouvait passer avant ses deux fils, et ça, ses prétendants ont du mal à le vivre. « Tu sais quoi? T'as pas tort, mais t'es trop jeune pour pouvoir parler de ma vie sentimentale, donc arrête ça tout de suite, et bois ton thé, petit con. » Eli lui donne un coup de coude et engloutit son muffin en moins de temps qu'il faut pour le dire. « T'inquiètes, t'as beau être un loser total quand il s'agit de nanas, on t'aime quand même hein. La prochaine, gave-la de muffin jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus bouger de ton canapé, ça devrait le faire. Quoi qu'il faudrait déjà que tu laisse une de tes conquêtes rentrer chez toi... » Eli fait une pause et regarde longuement son frère. « T'es chelou mec. J'espère que je deviendrais pas aussi tordu que toi. » C'est au tour de Finn de lui filer un coup de coude. « Tais-toi donc, et va réviser tes maths plutôt. » Son petit frère grogne de frustration. « Et merde, t'as parlé à maman... » « C'est tout ce que tu mérites. Elle m'a dit que tu lui avais parlé de mon projet de roman. » « Mh... "projet". Tu l'a bientôt fini, idiot. Si tu veux devenir le Shakespeare des sorciers, va bien falloir que tu laisses Maman y jeter un œil à ton pavé, hein. »... to be continued
behind the screen
Claire ☕️ 27 ans
maison préférée : Poufsouffle ftw. ϟ fréquence de connexion : aussi régulièrement que je peux. Une fois par jour at my best, une fois ttes les deux semaines at my worst? (mais normalement, je ne suis pas trop souvent at my worst, c'est juste pour prévenir que je peux disparaître à l'occasion =/) ϟ perso inventé ou scénario ? inventé et casé dans la banque de liens. ϟ avatar à réserver : kim namjoon ϟ code du règlement :Mischief managed. ϟ comment avez-vous connu Glitch ? en cherchant un forum hp sur Bazzart. ϟ un dernier mot pour finir en beauté ? supercalifragilisticexpialidocious
©️RECKLESS TEARS (avatar), tumblr (gif)


Dernière édition par Finn Muller le Sam 29 Sep - 22:12, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 10/06/2018
Messages : 68
Points : 87
x âge : 33 ans
x métier : membre du comité d'excuses à l'intention des moldus
x statut : divorcé

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 14:53

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 87
Points : 227
x âge : dix-huit ans
x métier : étudiant
x statut : célibataire mais c'est compliqué

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 16:50

Bienvenue parmi nous

_________________
    I'm getting sick of the beginnings and always coming to your defenses I guess it's good to get it off my chest I guess I can't believe I haven't yet you know I got my own convictions and they're stronger than any addiction and no one's winning
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 30/05/2018
Messages : 192
Points : 223
x âge : 37 ans
x métier : Trafiquant de drogue
x statut : Moldu

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 17:05

Bienvenuuuuuuue  geek

_________________
A cynic is a man who knows the price of everything, and the value of nothing. Oscar Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/09/2018
Messages : 12
Points : 5
x âge : 19yo
x métier : pâtissier / écrivain en herbe
x statut : doomed to be single

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 17:13

Merci à tous les trois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 365
Points : 607
x âge : dix-neuf ans
x métier : coffee girl du comité d'excuses à l'intention des Moldus, en stage longue durée
x statut : plus ou moins en couple (plus que moins, en fait)

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 19:29

iL EST SI CUTE JE L'AIME OHLALALALA j'en perds mes bonnes manières (parce que malgré ce que prétendra certainement @Leo Brekker, si si, je suis bien élevée Arrow ), bIENVENUE PARMI NOUS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/09/2018
Messages : 12
Points : 5
x âge : 19yo
x métier : pâtissier / écrivain en herbe
x statut : doomed to be single

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Sam 29 Sep - 20:00

Uuuuuuuh, merci!!
Je suis contente si tu l'aimes pour l'instant, je vais essayer de finir ma fiche de façon potable

(je l'ai fait Gryff au final, parce que c'était la seule maison qui collait vraiment avec son caractère (donc ils auront été dans la même team de quidditch, YAY))
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 73
Points : 75
x âge : 22 ans
x métier : sorcier raté, danseur au potentiel gâché, loser de la famille, barista en attendant. En gros.
x statut : sorcier

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Dim 30 Sep - 9:32

présentation validée !
Just before we start...C'était du rapide J'adore ce perso ! Je te souhaite un bon amusement sur Glitch en tout cas !

Pour faciliter ton intégration sur le forum je t'invite à créer ta fiche de liens. Le petit résumé du perso que tu as écrit dans ta fiche peut être utilisé là bas, il est presque fait pour ça en fait

Avant de te lancer, même si je suppose que c'est déjà fait en grande partie, n'hésite pas à prendre connaissance des annexes. Il n'y en a pas beaucoup et elles peuvent s'avérer franchement utiles !

N'oublie pas non plus de recenser le métier de ton personnage ainsi que le quartier habité, et si tu le souhaites, tu peux même aller créer des petits scénarios ou pré-liens pour ton personnage dans cette section ♥️

Et enfin, pour débloquer plein de récompenses utiles à ta progression sur le forum, il faudra faire un tour du côté du système de points de ta maison !

J'espère que tu passeras un bon moment sur le forum. En cas de besoin, nos boîtes de MPS sont toujours ouvertes N'hésite pas à nous contacter, tu trouveras toutes les infos sur qui nous sommes ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/09/2018
Messages : 12
Points : 5
x âge : 19yo
x métier : pâtissier / écrivain en herbe
x statut : doomed to be single

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   Dim 30 Sep - 14:46

Merci beaucoup pour la validation rapide!! Et contente que Finn te plaise
je vais tenter d'aller me sociabiliser de ce pas
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's not the waking, it's the rising || Finn   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

It's not the waking, it's the rising || Finn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (N°1590) WAKING UP, ASS ON FIRE
» Plagiat or not Plagiat
» Variantes et aides de jeu
» Présentation vidéo "Rising Sun"
» [Orks-Peinture] le klan du rising' sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: all the pretty owls :: you can't be more muggle than me
-