Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 LEOCTAVIA • in pursuit of magic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 83
Points : 224
x âge : dix-huit ans
x métier : étudiant
x statut : célibataire mais c'est compliqué

MessageSujet: LEOCTAVIA • in pursuit of magic   Mar 4 Sep - 15:14


C’est marrant, à quel point les touristes ont cette habitude d’éviter la Queen’s House lorsqu’ils viennent à Greenwich, passant de l’université sur le bord de la Tamise au Royal Observatory en haut de la colline sans même jeter un œil à ce petit trésor d’architecture, coincé entre les deux. Non pas que Leo s’en plaigne, vraiment – il préfère cela aux endroits bondés de familles bruyantes et de touristes chiants à mourir. Ici, au moins, il peut avoir quelques moments de paix et de solitude – un livre en main, ses écouteurs sur les oreilles, et les rayons du soleil sur son visage. Il profite des derniers jours d’été qui vont bientôt quitter Londres pour faire place aux pluies automnales. Quelques jours de beau temps de plus, avant les pulls, les parapluies, les gens qui se plaignent de la météo.

Il s’assoit à même le sol sur la terrasse de la maison royale, dos contre l’une des colonnes, et ouvre son livre. Un roman que Sadie lui a prêté et qu’il a promis de lire, même si leurs goûts littéraires sont opposés. Il adore la science-fiction, les univers fantastiques. Elle dévore les romans historiques, ces récits tirés de faits réels, modifiés et amplifiés. Lui qui a toujours détesté l’histoire, trouvant cela ennuyeux à mourir, le voilà servi. Mais Sadie a promis de regarder Star Wars avec lui la semaine prochaine, alors il peut faire un effort.

Il a glissé une note dans la boite aux lettres de Shacklebolts ce matin, rien de plus que quelques mots griffonnés sur un papier pour inviter Octavia à le rejoindre si l’envie lui prend. Il aurait été tellement plus simple de lui envoyer un message sur Whatsapp mais – oui, sa petite amie n’a pas de téléphone portable. Ce qui s’annonce assez compliqué, pour lui qui est maintenant terrifié à l’idée d’aller frapper chez les voisins. Une lettre n’est pas forcément mieux, mais au moins il n’a pas besoin de parler à personne. Et si elle souhaite l’ignorer, il en est d’autant plus facile pour elle. Aucun double-checks-bleus pour le ghoster, avec de l’encre et du papier.

Leo est en plein milieu du deuxième chapitre – un truc insipide, surprise surprise – lorsqu’une ombre vient se poser sur lui. Il lève la tête de son livre, main au-dessus de ses yeux, et ne peut s’empêcher de sourire à la personne devant lui. Son cœur fait un bond, comme un idiot.

- Hey, dit-il doucement. Wasn’t sure you’d come.

_________________
    I'm getting sick of the beginnings and always coming to your defenses I guess it's good to get it off my chest I guess I can't believe I haven't yet you know I got my own convictions and they're stronger than any addiction and no one's winning
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 358
Points : 601
x âge : dix-neuf ans
x métier : coffee girl du comité d'excuses à l'intention des Moldus, en stage longue durée
x statut : plus ou moins en couple (plus que moins, en fait)

MessageSujet: Re: LEOCTAVIA • in pursuit of magic   Jeu 13 Sep - 13:07

Dans la liste des très nombreux adjectifs susceptibles de qualifier correctement le retour progressif de daddy dearest à la maison, merveilleux occupait une place très, très éloignée du trio de tête, du moins pour Octavia. Elle adorait son père, vraiment, mais le voir plier son linge et en profiter pour fouiner dans ses affaires n'avait rien d'une partie de plaisir. Elle n'appréciait pas spécialement non plus ses interrogatoires peu subtils et ses froncements de sourcils inquiets chaque fois qu'elle annonçait quitter la maison à une heure qu'il estimait probablement indécente. Ça partait évidemment d'une bonne intention et, d'une certaine manière, savoir qu'il s'intéressait malgré tout à ce qui pouvait se passer dans sa vie la rassurait. Seulement c'était trop, trop d'un coup, trop rapide, trop soudain et elle en venait presque à regretter son enfance où la présence paternelle se résumait à un baiser sur le front les soirs où il ne rentrait pas trop tard du Ministère. Le Ministère où, d'ailleurs, elle passait autant de temps que possible, quitte à attirer les coups d'œils étonnés de uns et des autres au comité. On avait vu mieux, comme échappatoire, mais heureusement, il y aussi Leo. Surtout Leo, en fait. Leo qui n'avait rien trouvé de mieux pour communiquer que de laisser un mot dans sa boîte aux lettres. Recevoir du courrier à la moldue n'arrivait pas assez souvent pour que ses parents vérifient quotidiennement ladite boîte aux lettres mais, en un heureux hasard, c'était à elle qu'était revenue cette tâche en rentrant du Ministère, requête paternelle formulée entre deux casseroles fumantes. Un vrai miracle qu'elle ait réussi à intercepter le mot, en somme. Un miracle qu'elle devait certainement à cette toute nouvelle passion pour la cuisine que s'était découvert son père. Octavia n'avait pas eu à réfléchir longtemps pour se décider. Entre subir une nouvelle salve de questions un peu trop intrusives et passer du temps avec son petit ami, le choix était vite, très vite fait.

Merlin merci, Leo n'était pas allé se noyer au milieu des touristes et Octavia n'eut guère de mal à le trouver, plongé dans un livre qu'il abandonna lorsqu'elle approcha. Son cœur rata un battement devant le sourire qu'il lui offrit et elle se mordit la joue pour retenir le sien, vieux réflexe qu'elle avait encore du mal à supprimer. Parce qu'elle avait le droit de lui sourire si l'envie l'en prenait, de le regarder sans avoir à se cacher ni à feindre de ne pas l'avoir vu, mais les vieilles habitudes avaient la vie dure. « Yeah, well, that postbox is mostly there for show but lucky for us, my dad asked me to check it when I got home, so... » Inutile de s'attarder sur ce qui aurait pu se passer si son père avait pris le temps de récupérer lui-même le peu de courrier qui reposait au fond de la boîte aux lettres, ce n'était pas le moment de paniquer. Ou, plutôt, de faire paniquer Leo. Elle s'installa en tailleur à ses côtés sans oser croiser son regard, les yeux rivés sur le bouquin qu'elle finit par lui voler. « What are you rea- wait a sec, did you think I wouldn't come? Like, I'd read your note, throw it away and not show up? Which, I didn't by the way, throw it away I mean » Juste parce que son père aurait pu tomber dessus, par hasard. Juste pour ça, aucune autre raison, non, absolument aucune. « No, because just so we're totally clear, I wanna spend time with you, I like it » Un peu brutal, peut-être, comme mise au point mais au moins, Octavia était honnête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 83
Points : 224
x âge : dix-huit ans
x métier : étudiant
x statut : célibataire mais c'est compliqué

MessageSujet: Re: LEOCTAVIA • in pursuit of magic   Dim 16 Sep - 18:06

C’est presque déconcertant, la facilité avec laquelle Leo s’est habitué à avoir Octavia à nouveau dans sa vie. Pas seulement ça, mais également la facilité avec laquelle ils ont tous les deux sautés dans cette relation, comme s’il s’agit de la chose la plus naturelle au monde, de la seule évolution possible entre eux. Les après-midis au café du coin, les soirées à se balader en ville, les heures passées dans la chambre de Leo… Tout s’était mis en place assez rapidement. Trop rapidement peut-être aux yeux de certains. Mais Leo n’arrive pas vraiment à s’en plaindre, pas lorsqu’il peut sourire à pleines dents et annoncer à ses collègues que non, il ne peut pas aller boire un verre avec eux, il a rendez-vous avec sa petite amie. Les petits détails dans la vie, et tout cela.

Comme là, à ne pas pouvoir s’arrêter de sourire alors qu’elle s’arrête devant lui, une ombre devant le soleil londonien. Il lève une main au-dessus de ses yeux, aveuglé aussi bien par le soleil que par elle.

- Yeah, well, I don’t trust your birds, so…

Fascinant, tout ce que l’on remarque quand on y fait vraiment attention. Leo n’avait jamais particulièrement remarqué les chouettes et hiboux chez les voisins jusqu’à ce qu’Octavia lui explique le principe. Mais pas de chouettes pour lui, et pas de téléphone portable pour elle. Cela rend les communications entre eux légèrement plus difficiles que Leo en a l’habitude – il n’est pas Gen X pour rien, après tout. Envoyer un message sur Whatsapp a toujours été seconde nature pour lui.

Octavia s’installer à côté de lui et lui vole son bouquin, et il répond par une moue faussement boudeuse. Moue qui devient un bon lever d’yeux au ciel alors qu’Octavia se met à faire quelque chose particulièrement Octaviesque. Il se penche en avant pour mettre ses bras autour de sa taille et l’attirer à lui jusqu’à ce qu’elle soit assise contre son torse.

- And I like spending time with you too, babe. Il lui embrasse la joue, délicatement. I just wasn’t sure you’d get the note, or even when you’d come. Had to keep myself busy, is all.

Il la serre un peu plus contre lui, comme si cela pouvait suffire à faire disparaître les inquiétudes d’Octavia. Il a appris à travers les semaines qu’elle a toujours besoin d’affirmations verbales, sans quoi elle se met à paniquer, ce qui veut toujours dire qu’elle se met à chercher la confrontation pour des problèmes qui se sont que dans sa tête.

- I have a gift for you, by the way, ne peut-il s’empêcher de la taquiner un peu. Sachant parfaitement qu’elle va attraper la perche qui lui est tendue sans même y repenser à deux fois.

_________________
    I'm getting sick of the beginnings and always coming to your defenses I guess it's good to get it off my chest I guess I can't believe I haven't yet you know I got my own convictions and they're stronger than any addiction and no one's winning
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LEOCTAVIA • in pursuit of magic   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

LEOCTAVIA • in pursuit of magic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Magic: the Parody
» Tournoi Magic BXL
» Peut-on être fondamentalement mauvais à Magic et le rester?
» Fin du programme Magic Player Rewards
» un site magic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: suburbs :: greenwich :: greenwich park
-