Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 not me, just my evil twin ㄨ danivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: not me, just my evil twin ㄨ danivia   Sam 9 Juin - 14:57

« ... et c'est donc ce qu'a voulu exprimer l'auteur à travers cette image. bien, pour le prochain cours, vous me ferez une dissertation rédigée de trois pages minimum sur l'effet produit par l'emploi du style paratactique dans l'extrait que nous avons étudié et sur ses conséquences sur le reste de l'oeuvre. vos compositions seront à m'envoyer directement sur ma boîte mail ; si vous pouviez envoyer un fichier pdf plutôt que word ou openoffice, merci. c'est tout pour aujourd'hui, bonne fin d'après-midi et à la prochaine fois. »

le fracas des chaises qu'on redresse résonna dans l'amphithéâtre tandis que les étudiants rangeaient leurs affaires, le brouhaha des discussions se rajoutant au bruit ambiant. dani, quant à elle, prenait le temps de relire ses dernières notes pour être sûre qu'elle n'avait rien oublié ; il n'y avait de toute façon personne pour l'attendre à la sortie de la classe. les premières fois avaient été assez difficile, il fallait l'avouer : quand on avait passé sept ans en compagnie d'amis plus merveilleux les uns que les autres, se retrouver seule du jour au lendemain n'avait pas été simple ; mais c'était son choix que de s'éloigner d'eux, aussi avait-elle fait contre mauvaise fortune, bon coeur. et puis, aujourd'hui, ça ne lui faisait plus rien. presque plus rien, se corrigea-t-elle intérieurement quand deux filles (à qui elle n'avait jamais adressé la parole) la dépassèrent en riant, tandis que son coeur se serrait. ce n'était tout de même pas la même chose, sans les membres du gang. elle apercevait wren de temps en temps, sur le campus, mais elle s'arrangeait toujours pour l'éviter d'une manière ou d'une autre, prétextant des rendez-vous urgents quand il arrivait à la coincer au détour d'un bâtiment. c'est qu'il était têtu, le wren, et qu'il ne voulait pas la lâcher une fois qu'il l'avait attrapée, aussi devait-elle inventer une nouvelle excuse à chaque fois qu'ils se croisaient. j'ai un devoir en retard, il faut que j'aille travailler. mes examens blancs approchent, je dois aller réviser. mon groupe de révision m'attend, je dois te laisser. le travail était son excuse favorite, parce que la plus facile à invoquer : c'était la bourreau de travail du groupe, celle qu'il fallait sortir de ses bouquins les jours de sortie à pré-au-lard si on voulait l'apercevoir, celle qui commençait les révisions bien avant que les dates d'examens ne soient annoncées.

ses livres serrés contre sa poitrine et le sac contenant son ordinateur portable battant contre sa jambe, l'ancienne poufsouffle passa le seuil des portes automatiques et se dirigea à grands pas vers les bâtiments de la cité universitaire qu'on apercevait un peu plus loin. elle y logeait depuis le début de l'année, ayant sauté sur l'occasion qu'elle étudiait loin de chez ses parents pour quitter la maison familiale, où l'ambiance pouvait parfois être plus pesante qu'un éruptif évanoui ; après avoir rangé quelques uns des bouquins à leur place, elle repartit aussi vite qu'elle était venue, se dirigeant cette fois-ci en direction de la station de métro. elle avait décidé de se rendre (encore une fois) au starbucks de camden ; non pas parce qu'y travaillait un jeune homme des plus séduisants et sympathiques, mais parce qu'ils y préparaient le meilleur frappucino à la fraise qu'elle ait pu goûter. et puis, boire un serious strawberry frappucino quand on travaillait avait des vertus bienfaitrices sur les résultats des devoirs rendus, c'était bien connu.

il lui sembla que le trajet était plus court que d'habitude quand elle arriva à destination mais elle avait simplement eu la bonne idée de se perdre dans ses pensées, évitant par-là même d'être traumatisée par l'homme assis en face d'elle qui se curait le nez ; elle accueillit avec soulagement le courant d'air frais qui la rafraîchit après ces trente minutes passées dans un train bondé. poussant la porte du café, le tintinnabulement de la cloche qui annonça son arrivée fit écho au bond de son estomac alors que le fameux barista croisait son regard et lui offrait un sourire des plus professionnels : il lui avait souri ! les joues désormais rouge pivoine, la jeune femme alla passer commande au comptoir, soulagée que ce soit un de ses collègues qui la servent plutôt que lui, avant d'aller s'installer à sa table habituelle, au fond près de la fenêtre. dani s'installait tranquillement, sortant ordinateur et feuilles de notes afin de commencer le devoir qu'on leur avait donné un peu plus tôt, quand son regard fut attiré par une crinière de boucles qui passait juste à côté de sa table, à l'extérieur, avant d'à son tour franchir la porte du café. la brunette se sentit pâlir. octavia.

immédiatement, elle se cacha derrière son écran relevé, jetant un coup d'oeil de temps en temps par-dessus afin d'observer la nouvelle venue ; elle nota avec une pointe de satisfaction mal placée que l'ancienne gryffondor était seule, comme elle. jusqu'à ce que la jeune femme ne rejoigne deux autres filles assises un peu plus loin. karma's a bitch, even for little things. légèrement déçue, elle retourna à sa page vierge, fixant sans le voir le curseur qui disparaissait et réapparaissait régulièrement. elle qui avait pourtant une capacité phénoménale de concentration n'arrivait plus à se focaliser sur son devoir, tout ça parce que son ancienne meilleure amie s'était assise avec deux filles dont elle ignorait tout, jusqu'au prénom. ça ne pouvait pas être si grave, si ? lorsqu'elle releva la tête pour leur jeter un autre regard, ses prunelles s'accrochèrent aux siennes. octavia, qui jusque là avait les yeux plissés comme si elle essayait de la reconnaître (ses cheveux avaient après tout bien poussé depuis la dernière fois qu'elles s'étaient vues), les écarquilla avant de se lever d'un bond et de la rejoindre à grands pas. « h-hey... balbutia dani quand octa l'eut rejointe, le teint plus pâle que celui d'un fantôme et avant que l'autre ne prononce un mot. je, euh... je suis sa jumelle, gabrielle. à dani, je veux dire. on ne s'est jamais vues mais elle m'a raconté beaucoup de choses sur toi... elle ne t'a jamais parlé de moi ? comme c'est étrange, ahah... »

à l'instant présent, si elle l'avait pu, dani aurait aimé pouvoir se transformer en souris et disparaître. à quel moment l'excuse de la jumelle cachée était une bonne idée ? elle n'avait plus qu'à espérer qu'elle tombe dans le panneau. ce dont elle doutait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 365
Points : 607
x âge : dix-neuf ans
x métier : coffee girl du comité d'excuses à l'intention des Moldus, en stage longue durée
x statut : plus ou moins en couple (plus que moins, en fait)

MessageSujet: Re: not me, just my evil twin ㄨ danivia   Dim 10 Juin - 22:58

(friends don't lie)

Reprendre la danse était une décision qu'elle n'expliquait pas très bien. Peut-être était-ce la faute de Leo, de la foule de souvenirs qu'il avait fait revenir avec ses stupides réflexions sur ses camarades de ballet. Peut-être était-ce un prétexte pour éviter son père dont la préence de plus en plus envahissante lui donnait envie de fuir la maison à toutes jambes. Peut-être avait-elle simplement envie de s'occuper, besoin de s'aérer. D'avoir quelque chose, à elle, rien qu'à elle, qui n'impliquait pas l'intervention de l'un ou l'autre de ses parents pour ce faire, ni les conseils de son frère, ni l'aval de qui que ce soit d'autre. Débarquer dans un cours où elle ne connaissait personne, en fin de saison, avait été compliqué et elle avait passé les premières semaines dans le fond de la salle, à éviter les regards des autres et à afficher un sourire forcé, figé. Mais chassez le naturel, il revient au galop et, très vite, Octavia avait fini par s'ouvrir. Les cours étaient à présent suivi de grandes discussions dans le petit vestiaire, si longues qu'il arrivait parfois qu'elles se prolongent dans l'un ou l'autre des cafés du coin. Si elle s'entendait relativement bien avec tout le monde, Alice et Mathilda étaient les seules dont Octavia se sentait réellement proche. Aussi proche que l'on pouvait être de gens avec lesquels on ne pouvait pas être tout à fait honnête. Contrairement à Leo et à certaines personnes de son entourage, leur cacher sa condition de sorcière ne lui posait guère de problèmes de conscience. Elles n'avaient pas l'air d'avoir remarqué quoi que ce soit et lorsque son portable flambant neuf ─ un investissement conseillé et expliqué par Wren, évidemment ─ avait vibré en début d'après-midi, elle n'avait pas hésité longtemps avant d'accepter d'aller boire un café en leur compagnie. Le cloud était bien plus pratique, certes, et elle n'oubliait jamais sa baguette, au contraire de ce stupide téléphone, mais les filles de son cours de danse étaient on ne peut plus moldues. Hors de portée du cloud mais O était prête à faire avec. Prête à essayer, après avoir subi ─ oui, oui, subi ─ les encouragements de son meilleur ami durant ce qui ressemblait fort à l'éternité.

Portable en main et baguette bien rangée à l'intérieur de sa veste, elle poussa la porte du Starbucks où elles s'étaient données rendez-vous, un peu en retard. Son père avait eu la merveilleuse idée de lui faire passer un interrogatoire en règle à peine subtil et elle avait eu le plus grand mal du monde à le convaincre qu'elle n'était pas du tout en avance et qu'elle ne cherchait pas à l'éviter. Enfin, elle cherchait très clairement à le fuir, mais pas cette fois, pas vraiment. Alice lui fit de grands signes en l'apercevant, soutenue par Mathilda qui se retourna avec un sourire étincelant. Pendant une seconde ou deux, Octavia se sentit vaguement coupable à l'idée que ces deux-là l'apprécient tant, sans pour autant la connaître réellement, mais il était hors de question qu'elle refasse ce genre de conneries. Une fois, mais pas deux. « Hello ladies » lâcha-t-elle en se laissant tomber aux côtés d'une Alice qui, visiblement, avait beaucoup à raconter. Octavia l'écouta un moment d'une oreille distraite, laissant son regard vagabonder sur les inconnus qui les entouraient, si profondément indifférents à ce qui se passait en dehors des frontières de leurs petites tables. Elle s'arrêta sur un visage qui lui parut familier et, fronçant les sourcils, tâcha de discerner avec un peu plus de netteté ces traits si lointains, presque flous. La silhouette lui était familière, même si l'écran d'ordinateur ─ merveilleuse invention, à en croire Wren ─ lui dissimulait une partie du visage de la demoiselle. Puis leurs regards se croisèrent et, pendant un bref instant, Octavia se sentit chavirer. Eut-elle été sur ses jambes qu'elle aurait certainement fini par terre, hébétée. Et, sonnée, Octavia l'était. Il y avait un moment qu'elle n'avait pas vu ce visage-là, pas physiquement du moins, pas ailleurs que sur les photos qui tapissaient sa chambre. Les photos semblaient la narguer, leurs sujets s'échappant chaque fois qu'elle s'approchait, comme si l'univers lui refusait tout contact, si indirect et tordu fut-il, avec Dani. Dani qui les fuyait tous comme l'éclabouille, Dani qui ne donnait plus de nouvelles, Dani qui avait disparu sans leur laisser l'opportunité de la rattraper. Dani qui était assise là, à quelques mètres. Dani qu'elle n'avait pas reconnu tout de suite.

(Peut-être qu'elle était donc une aussi mauvaise amie que certains voulaient le faire croire).

Avant de réaliser ce qu'elle faisait, Octavia abandonna ses camarades pour bondir en avant. Son cerveau rattrapa l'avance qu'avaient pris ses jambes lorsqu'elle arriva à hauteur de Danielle, qui avait tout l'air d'être sur le point de défaillir. Et, vraiment, Octavia se serait inquiétée si son amie ─ sa meilleure amie, avait-elle pensée à une époque pas si lointaine ─ n'avait pas choisi de lui servir le plus gros mensonge qu'il lui ait été donné d'entendre. Elle détourna les yeux un instant, pas certaine d'avoir bien entendu, encore un peu sonnée sans doute, puis reporta à nouveau son attention sur la petite brune pleine de culot. Une sœur jumelle, vraiment. S'attendait-elle à ce qu'Octavia tombe dans le panneau ou était-ce vraiment tout ce qu'elle avait trouvé à dire ? Mais soit, elle ne brusquerait pas Dani, au contraire. Elle avait suffisamment pâti de son impulsivité ces derniers temps. « Oh, vraiment ? Incroyable, oui, non, elle ne m'a jamais parlé de toi mais puisqu'on est là-dessus, il y a beaucoup de choses dont elle ne m'a jamais parlé. En fait, elle ne me parle plus du tout, c'est fou, tu crois pas ? » s'exclama-t-elle, bien plus dramatique que nécessaire, en tirant la chaise inoccupée pour s'y installer. Elle laissa échapper un sifflement faussement admiratif avant de lui adresser un sourire figé. « Mais tu sais peut-être pourquoi, d'ailleurs ? Pourquoi elle a décidé de m- » Elle se rattrapa, in extremis. « De nous lâcher ? Ou est-ce que c'est la période ? » ricana-t-elle froidement. Amère, Octavia ? Oh non, non, surtout pas, jamais. « Parce qu'entre nous, je trouve qu'à part Wren, pas grand-monde ne tient la route, comme on dit. En fait, c'est un des seuls, si c'est pas le seul d'ailleurs, qui n'a pas décidé que mon amitié ne valait pas trois mornilles. C'est marrant, Dani, tu trouves pas ? » Heureusement qu'elle ne devait pas la brusquer, ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

not me, just my evil twin ㄨ danivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [MOC] Hors-Saison : Evil Pohatu
» Waadzekeuk, Big Boss Evil Sunz
» Dernier né chez Motion Twin : Mini Troopers
» // NAME : RUG Twin Exarch
» Tucker & Dale vs Evil : Le film

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: ashes to ashes :: corbeille :: RP
-